Téléphonez mercredi pour nous parler du Plan 2014

09 juillet 2013

Bonjour! Un coup de fil suffit pour participer à la première assemblée téléphonique, ce jeudi, au sujet d’une nouvelle approche pour gérer les niveaux d’eau du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent.

Cette assemblée téléphonique (ou téléconférence) est prévue pour 19 h, heure de l’Est, le mercredi 24 juillet.

Composez le 1-888-772-5578.

Si vous ne pouvez vous rendre aux audiences publiques – qui auront lieu du 14 au 19 juillet dans l’État de New York, en Ontario et au Québec – alors, prévoyez participer par téléphone jeudi.

Vous n’êtes pas libre jeudi? Une autre assemblée par téléphone est programmée le 24 juillet, à la même heure et au même numéro. Des détails suivront sous peu (par Facebook et Twitter ou sur le site IJC.org).

Les deux téléconférences seront enregistrées, et elles feront partie du dossier de consultation publique de la Commission mixte internationale.

Les six commissaires seront au téléphone jeudi, y compris les deux commissaires nouvellement nommés pour le Canada, Messieurs Benoît Bouchard et Gordon W. Walker.

L’assemblée téléphonique se déroulera comme suit : après un mot de bienvenue de la part de la Commission, trois minutes par personne seront allouées pour commenter. Vous vous sentez timide? Pas de problème! À la fin de la téléconférence, vous pourrez laisser un message enregistré pour communiquer votre point de vue.

Avant l’assemblée téléphonique, nous vous invitons à consulter le nouveau bulletin estival, qui sera diffusé dans les journaux et aux audiences.

La Commission accueillera les commentaires jusqu'au 30 août.

Credit: Adam RussellSource : Adam Russell

La proposition améliorée pour la régularisation des eaux du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent comprend une ordonnance d’approbation, un plan de régularisation et une politique prévoyant les écarts par rapport aux débits précisés par le plan, ainsi qu’un nouveau conseil et une stratégie de gestion adaptative.

Le plan 2014, comme l’appelle la Commission, permettra de continuer à contribuer à la santé économique des collectivités de la région et conservera des avantages en aval du barrage hydroélectrique Moses-Saunders, tout en améliorant la santé écologique à long terme du lac et du cours supérieur du fleuve. Il constitue une version améliorée du plan Bv7, qui a été présenté à des séances publiques d’information en 2012.