River Watch : 20 ans de science citoyenne

04 mai 2015

Wayne Goeken
Coordonnateur des projets spéciaux
International Water Institute
Erskine (Minnesota)


Qu’avez-vous à dire sur votre rivière ou votre bassin versant? Voilà la question à laquelle ont répondu des équipes d’élèves du secondaire dans les affiches qu’elles ont présentées au River Watch Forum de l’International Water Institute (IWI), qui a eu lieu au campus de Crookston de l’université du Minnesota.

Plus de 200 élèves ont raconté leurs histoires de rivière dans des affiches et des exposés au Forum, qui s’est tenu en mars. L’occasion? Il s’agissait de célébrer les vingt ans du programme de surveillance du bassin de la rivière Rouge (River Watch), qui transforme les jeunes en chercheurs citoyens et les fait contribuer à l’étude sur le terrain des cours d’eau de leur région. La Rouge coule vers le nord, traçant la limite entre le Minnesota et le Dakota du Nord avant de traverser la frontière canado-américaine pour pénétrer au Manitoba et finir par se déverser dans le lac Winnipeg.

« Je crois que ce que j’ai vécu dans le programme de surveillance des rivières a fait de moi un meilleur leader à l’école », affirme Brandon Meyer, qui termine son cours à l’école de Campbell-Tintah et qui participe au programme depuis cinq ans.

« River Watch m’a fait connaître beaucoup plus que l’oxygène dissous ou la turbidité. J’ai appris comment travailler en équipe, comme faire des exposés et comment mes gestes peuvent avoir une incidence sur les eaux qui m’entourent. »

Chaque mois durant la saison des eaux libres, les équipes d’élèves qui participent à River Watch prennent le chemin de la classe en plein air de leur bassin local pour recueillir des informations sur la qualité de l’eau, en suivant des protocoles rigoureux et en employant du matériel scientifique, et ils produisent des données comparables à celles récoltées par des professionnels des ressources naturelles et qui peuvent servir à la gestion des ressources. Au cours des vingt années d’existence du programme, près de 10 000 échantillons ont été prélevés à 277 stations dans 104 étendues d’eau réparties dans 10 grands sous-bassins du bassin de la rivière Rouge. On peut entrer les données et y accéder en ligne.

Évaluation d’une affiche au River Watch Forum. Photo : Wayne Goeken.Évaluation d’une affiche au River Watch Forum. Photo : Wayne Goeken.

« River Watch m’a offert des possibilités que peu d’autres élèves ont », ajoute Meyer, y compris celle de témoigner devant un comité du Sénat.

Les histoires présentées au Forum par les élèves des écoles du Minnesota ont mis en lumière la diversité des bassins visés par le programme de surveillance. L’équipe de l’école de Climax-Shelly a présenté l’histoire du lac glaciaire Agassiz et exposé les mesures de drainage prises pour rendre l’exploitation agricole profitable et les problèmes de turbidité imputables à l’agriculture pratiquée sur des sols fertiles d’argile fine qui sont sensibles à l’érosion. L’équipe de l’école de Red Lake, dans la région des eaux d’amont orientales de la rivière Red Lake, a montré les efforts réussis de rétablissement du doré jaune de la bande des Chippewas dans les parties supérieure et inférieure du lac Red.

L’équipe de l’école Win-E-Mac, école qui effectue la surveillance depuis les tout premiers débuts du programme, a signalé une rivière dont les eaux demeurées limpides pendant 10 ans sont devenues troubles, probablement en raison des changements d’occupation du sol survenus quand des terres très érodables ont été soustraites des programmes de conservation agricole pour être affectées à la culture en lignes. Les données livrées par l’équipe ont été utiles pour orienter l’installation de bassins collecteurs afin de retenir les sédiments et de régler le problème de turbidité dans la rivière. Une surveillance permanente est prévue pour évaluer l’efficacité des bassins collecteurs.

Cliquez rouge

D’autres équipes ont exposé des projets de collaboration : travaux pour réduire les dommages causés par les inondations qui s’avèrent créer des endroits très courus pour l’observation d’oiseaux, dissection de poissons pour déceler la présence de l’envahissante moule zébrée, surveillance en hiver de l’épaisseur de la neige et de la profondeur de pénétration du gel afin de prévoir les crues printanières et surveillance biologique des macroinvertébrés et des moules pour fournir d’autres mesures de la santé de l’écosystème.

Les affiches exposées peuvent être consultées sur le site Web de l’IWI.

Les équipes ont aussi présenté des histoires de leurs voyages inauguraux en kayak sur les cours d’eau locaux, dans le cadre du nouveau programme d’exploration River Explorers. Armés d’appareils photo de géomarquage étanches à l’eau, les élèves ont documenté l’état des cours d’eau et ont fait part des informations recueillies aux gestionnaires locaux des ressources naturelles. Il s’agit d’une autre façon de comprendre, de connaître et de faire connaître les nombreux liens qui profitent aux eaux de leur région. Les équipes de River Watch collaborent avec les dirigeants des collectivités locales à promouvoir une plus grande utilisation récréative des cours d’eau au moyen des petits kayaks amusants et polyvalents.

Le programme de surveillance du bassin de la rivière Rouge est un programme de surveillance doublé d’un programme éducatif de l’International Water Institute qui s’associe notamment au Red River Watershed Management Board et aux districts de bassin du Minnesota. Depuis ses origines dans la partie minnésotaine du bassin de la Rouge, le programme fournit un soutien à la formation aux écoles qui se trouvent des côtés du Dakota du Nord et du Manitoba. Il est maintenant ancré dans 50 écoles, dont les équipes emploient toutes du matériel et des protocoles normalisés pour obtenir des données qui sont valables sur le plan scientifique et qui peuvent être comparées, afin de stimuler le débat éclairé et la prise de décision. 

Une équipe de River Watch de l’école de Red Lake County Central reçoit un prix qui souligne dix ans de surveillance de la qualité de l’eau. Photo : Evelyn Ashiamah.
Une équipe de River Watch de l’école de Red Lake County Central reçoit un prix qui souligne dix ans de surveillance de la qualité de l’eau. Photo : Evelyn Ashiamah.