Prenez la route de la participation!

24 octobre 2013

La Commission mixte internationale consulte souvent le public, sans toujours recueillir la participation qu’elle souhaite.

Elle s’est récemment tournée vers les médias sociaux comme Facebook et Twitter, et publie un bulletin en ligne. Elle a obtenu de bons résultats, mais veut aller plus loin.

La version nouvellement révisée de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs (AQEGL) prévoit de nouveaux mandats sur lesquels nous miserons pour rendre les façons de faire de la Commission encore plus ouvertes et axées sur le public.

L’objectif est d’en arriver aux meilleures décisions en tenant compte des éléments scientifiques, des solutions possibles et des parties touchées.

 

 


La nouvelle version de l’Accord accorde plus d’importance à la mobilisation et à l’éducation du public. La Commission se voit confier des tâches précises, qui nous enthousiasment.

Pour commencer, nous établirons le premier rapport triennal d’évaluation des progrès une fois que les gouvernements du Canada et des États-Unis auront publié leur rapport d’étape 2016.

La Commission recueillera les commentaires du public au sujet du rapport d’étape des gouvernements et effectuera sa propre évaluation des progrès réalisés pour atteindre les objectifs de l’Accord (dont celui de mobiliser les gens dans les efforts collectifs en faveur de la qualité de l’eau des Grands Lacs). Beaucoup de travaux sont déjà en cours pour élaborer des indicateurs et un cadre d’évaluation des progrès.

Chaque année, sous le régime de l’Accord, la CMI s’intéressera plus particulièrement à un des Grands Lacs, en commençant par le lac Érié, qui a connu récemment une résurgence des fleurs d’eau causées par la prolifération des algues. Le prochain sera le lac Michigan, en 2014, suivi du lac Supérieur, en 2015, du lac Ontario, en 2016, et, enfin, du lac Huron, en 2017. Cet ordre pourrait changer, mais nous comptons aborder tous les lacs d’ici 2017.

Tentative focus areas.

Nous vous invitons à consulter le projet de rapport sur la Priorité écosystème de lac Érié pour mieux vous informer de nos activités en 2013 (et des recommandations en vue d'obtenir une diminution mesurable des fleurs d’eau dans un avenir rapproché).

Nous avons recueilli de multiples commentaires au cours d’une récente série de portes ouvertes tenues un peu partout dans le bassin concernant la Priorité de l’écosystème du Lac Érié (PELE).

Nous venons de participer à la Semaine des Grands Lacs, qui a eu lieu cette année à Milwaukee, au Wisconsin.

Parmi les activités de la Semaine, il y a eu le Forum public binational (qui se tiendra tous les trois ans, comme le prévoit la nouvelle version de l’Accord).

Notre première réunion triennale, qui a aussi eu lieu pendant la Semaine des Grands Lacs, a été centrée sur la sensibilisation du public aux connaissances scientifiques entourant les Grands Lacs. Nous espérons ainsi faire mieux comprendre comment les gouvernements établissent les rapports sur l’état des Grands Lacs et comment se fait l’évaluation des progrès, et montrer l’importance de participer.

Si vous avez raté des séances ou réunions de la Semaine des Grands Lacs (l’intérêt étant souvent plus grand que la capacité de participer, comme chacun sait), vous pouvez vous rattraper en regardant la couverture vidéo diffusée en ligne, Great Lakes Now.

À ce propos, nous faisons l’essai d’assemblées téléphoniques, dans le but de permettre à la Commission de joindre les gens qui ne peuvent se déplacer pour assister à une réunion.

Somme toute, nous nourrissons d’ambitieux projets, dont l’objectif ultime est d’aider les gouvernements

 du Canada et des États-Unis à protéger les Grands Lacs, chers aux 40 millions de personnes vivant dans le bassin et dont dépendent d’innombrables espèces animales et végétales.

Pour assurer cette protection, il faut donner un coup de main. Soyez au rendez-vous!