L’étude Champlain-Richelieu au marché des agriculteurs

19 août 2019
Champlain-Richelieu River Study Public Advisory Group Farmers Market

Bien sûr, les hydrologues, les ingénieurs et les autres experts techniques comptent sur des années de formation et d’expérience pour travailler à la modélisation des inondations et à la production de rapports sur ceux-ci, leurs causes et leurs impacts le long du lac Champlain et de la rivière Richelieu. Mais ils ne le font pas en vase clos.

Lorsque la Commission mixte internationale a créé le Groupe d’étude du lac Champlain et de la rivière Richelieu, elle l’a chargé d’examiner les données scientifiques sur les causes des inondations dans le bassin versant et les mesures d’atténuation possibles pour limiter leurs effets au Canada et aux États-Unis. Et le mandat ne s’est pas arrêté là. Le groupe d’étude a également été chargé de faire participer la collectivité à ses travaux, en s’adressant aux organismes étatiques et provinciaux, aux municipalités locales, aux propriétaires fonciers, aux entreprises, aux peuples autochtones, aux groupes d’intérêt, aux agriculteurs et aux utilisateurs à des fins récréatives du bassin versant.

Le Groupe d’étude compte des coordonnateurs du partenariat et de la sensibilisation au Canada et aux États-Unis afin d’assurer des voies de communication ouvertes avec ses divers groupes d’intérêt. C’est une voie à double sens, où le public est informé du travail du Groupe et où le Groupe prend connaissance des questions et des préoccupations du public.

Des réunions publiques officielles sont prévues tout au long du projet (la prochaine aura lieu au printemps 2020), ainsi que de plus petites réunions informelles des deux côtés de la frontière où le public ou des groupes d’intérêt clés sont invités à entendre les exposés des membres du Groupe et d’autres experts. Ces réunions informelles ont eu lieu pour la dernière fois la semaine du 12 au 16 août à New York et au Vermont.

Cette année, l’équipe du Groupe d’étude tente quelque chose de nouveau au Vermont et à New York en allant au-delà des réunions traditionnelles et en s’adressant au public dans des endroits où les gens se rassemblent déjà. Les membres du Groupe de consultation publique font du bénévolat à des tables d’information dans les marchés agricoles, les foires de comté et les festivals communautaires. D’autres réunions de sensibilisation sont prévues au Québec à l’automne.

L’objectif est d’assurer un large éventail d’occasions de recevoir des commentaires et des suggestions pour jumeler l’information scientifique et technique avec les commentaires des premiers intervenants, des dirigeants locaux, des groupes de loisirs, des propriétaires et d’autres personnes.

Lorsqu’il aura terminé son travail, le Groupe d’étude présentera ses recommandations aux commissaires quant à la meilleure façon d’atténuer et de surveiller les risques d’inondation dans le bassin du lac Champlain et de la rivière Richelieu.

Si vous habitez, travaillez ou jouez près du lac Champlain, voyez s’il y a une table d’information du Groupe d’étude aux événements communautaires et venez nous dire bonjour et en apprendre davantage sur le travail de l’équipe.

Vous pouvez aussi en savoir plus en visitant le site Web du Groupe d’étude. Assurez-vous d’aller jusqu’au bas de la page et inscrivez-vous pour recevoir des mises à jour par courriel sur le projet.

Pour s’assurer que ce travail est aussi bénéfique et utile que possible, il importe de combiner les données techniques et les modèles avec des expériences réelles de personnes dont la vie est affectée par les inondations le long du lac Champlain et de la rivière Richelieu. Le Groupe d’étude veut vous parler. Et peut-être que ce dialogue peut avoir lieu au milieu de l’éclatante verdure des marchés agricoles de notre région.