Les nouvelles courbes de régularisation du lac à la Pluie et du lac Namakan offrent une meilleure protection contre les inondations

14 février 2019
rainy lake fort frances

Après plusieurs années d’examen par des experts et de multiples études, les courbes de régularisation utilisées par les exploitants de barrages pour gérer les débits et les niveaux d’eau du lac à la Pluie, du lac Namakan et de la rivière à la Pluie ont été mises à jour en août 2018 pour améliorer l’état des écosystèmes et aider à protéger contre les inondations.

Les courbes de régularisation peuvent atténuer en partie les inondations grâce à ce qu’on appelle la « courbe de régularisation de risque d’inondation élevé » sur le lac à la Pluie. Les années où les prévisions indiquent un risque élevé d’inondation – en raison de l’accumulation accrue des précipitations hivernales dans tout le bassin et des tendances climatiques plus générales – le Comité des niveaux d’eau du Conseil international du bassin du lac des Bois et de la rivière à la Pluie a le pouvoir d’abaisser le lac pour créer plus de stockage pour les apports du printemps.

Avant de prendre cette décision, le Comité sur les niveaux d’eau consulte un comité d’experts composé de membres du Service météorologique national des États-Unis, d’Environnement et changements climatiques Canada, du Corps of Engineers de l’armée américaine et du ministère des Ressources naturelles et des Forêts de l’Ontario.

rainy lake fort frances
Le lac à la Pluie, vu de Fort Frances, en Ontario. Source : Aaron Hwarren

À compter de cette année, le Comité sur les niveaux d’eau tiendra également un webinaire d’engagement avant le printemps avec des personnes issues de groupes d’intérêt afin de connaître les perspectives locales du bassin. Le 12 mars, le Comité sur les niveaux d’eau tiendra une réunion publique à International Falls, au Minnesota, pour faire le point sur les conditions du bassin et les risques d’inondation.

La courbe de régularisation de risque d’inondation élevé n’offre qu’un degré de protection modeste. Ces courbes ont le potentiel de réduire les niveaux d’eau de pointe de quelques centimètres ou pouces, ce qui, en fin de compte, ne protège guère les quais et les biens personnels en cas d’inondation majeure. Toutefois, dans les années de plus petite inondation, ces courbes de régularisation peuvent aider à limiter l’étendue des dommages.

Dans cette optique, il est difficile de prévoir les inondations des semaines à l’avance, compte tenu de la capacité limitée de prévoir le temps qu’il fera. Le Comité sur les niveaux d’eau doit soupeser les risques associés à la courbe de régularisation de risque d’inondation élevé. Les années où les niveaux d’eau du lac à la Pluie sont abaissés, mais où les apports d’eau élevés prévus ne se produisent pas, les bas niveaux d’eau peuvent persister jusqu’en été, ce qui a des répercussions sur les loisirs, la production d’électricité et l’écologie des lacs et des rivières.

Au-delà de la gestion des crues, les nouvelles lignes directrices opérationnelles fournissent aux exploitants de barrages un ensemble de pratiques exemplaires de gestion et de considérations saisonnières. Ces lignes directrices constituent un document « évolutif » qui peut être modifié ou complété à mesure que le Comité sur les niveaux d’eau continue de recevoir les commentaires des résidents et des intérêts locaux, et qu’il recueille de l’information sur le rendement des courbes de régularisation de 2018.

Vous trouverez de plus amples informations sur les courbes de régularisation et leurs avantages écologiques dans un article de notre bulletin précédent.