Les décisions du consommateur peuvent freiner la pollution par les microbilles