Les commissaires « de l’Ouest » récemment nommés aspirent à un consensus dans les dossiers transfrontaliers