L’équipe du lac des Bois se met au travail

03 mars 2014
Lake of the Woods Study Team Moves Forward with Plans

L’Équipe internationale du plan d’étude de la qualité de l’eau du bassin du lac des Bois va se réunir pour élaborer un avant-projet et elle sollicitera l’opinion de spécialistes dans le cadre d’un atelier technique qui aura lieu à International Falls, au Minnesota, les 11 et 12 mars.

Paul Pilon, qui avait été nommé coprésident pour le Canada de l’Équipe, abandonne cette fonction pour accepter un poste à l’Organisation météorologique mondiale, organisme spécialisé des Nations Unies. La CMI lui offre tous ses vœux de réussite et le remercie d’avoir travaillé à la mise sur pied de l’Équipe.

Pour le remplacer, la CMI a nommé Glenn Benoy, Ph. D., qui est conseiller principal – qualité de l’eau et écosystème à sa Section canadienne.

Glenn Benoy.

Depuis qu’il s’est joint à la CMI, en novembre 2013, Glenn a travaillé à réaliser deux grands projets.

D’abord, il a corédigé le rapport que la CMI a publié cette année sur la Priorité écosystème du lac Érié (PELE) et qui présente au Canada et aux États-Unis des recommandations sur la meilleure façon de réduire les charges de phosphore au lac Érié pour régler les problèmes de qualité de l’eau que créent la prolifération d’algues nuisibles et l’hypoxie.

Ensuite, il dirige pour la CMI le projet de modélisation de la qualité de l'eau SPARROW, en partenariat avec le Service géologique des États-Unis (USGS) et le Conseil national de recherches du Canada (CNRC). Les travaux ont permis de mettre au point un modèle SPARROW pour le bassin des rivières Rouge et Assiniboine, et on en élabore un autre pour les bassins des Grands Lacs et de la rivière Winnipeg.

Durant dix ans, Glenn a été chercheur scientifique à Environnement Canada et à Agriculture et Agroalimentaire Canada, où il s’est surtout intéressé aux questions agricoles touchant les écosystèmes aquatiques, à la détermination des sources de sédiments et de contaminants et à l’application de modèles de la qualité de l’eau
pour appuyer la gestion des bassins versants.
Il a obtenu un Ph. D. en biologie intégrative de l’Université de Guelph, un diplôme de maîtrise en limnologie de l’Université McGill et un diplôme de baccalauréat en sciences de l’environnement de l’Université de Toronto.

Les 12 et 13 mars se tiendra aussi à International Falls le 11e Forum international du bassin du lac des Bois et de la rivière à la Pluie. Il s’agit d’un symposium professionnel destiné aux chercheurs et aux gestionnaires de ressources naturelles qui participent ou s’intéressent aux activités de recherche et de gestion concernant le bassin du lac des Bois et de la rivière à la Pluie.

Le Groupe consultatif communautaire et le Groupe consultatif de l’industrie du Conseil international du bassin du lac des Bois et de la rivière à la Pluie de la CMI se réuniront avant le Forum, le 12 mars.