Le Groupe d’étude de la rivière Souris en visite dans le Dakota du Nord; d’autres réunions publiques sont prévues

19 août 2019
bart souris river study

Le bassin de la rivière Souris fait actuellement l’objet d’une étude dont le but principal est de recommander des améliorations à l’accord international de 1989 qui régit l’exploitation de quatre grands barrages en Saskatchewan et au Dakota du Nord. Tandis qu’il est en quête de solutions aux problèmes d’apport d’eau et d’inondation dans le bassin, le Groupe d’étude de la rivière sollicite régulièrement les commentaires du public et de la collectivité pour s’assurer que tous les intérêts en jeu seront pris en compte dans un rapport d’étude final.

Le Groupe d’étude a tenu récemment une réunion publique au côté du Conseil de la rivière Souris. L’événement, qui a eu lieu le 25 juin à Bottineau, au Dakota du Nord, a réuni des commissaires, des résidents et des membres de Premières Nations.  

Les réunions publiques sont un élément clé de l’étude et elles permettent aux gens d’exprimer leurs opinions et leurs préoccupations, outre qu’elles donnent l’occasion au personnel technique chargé de l’étude de répondre à des questions.

Dans son mot d’ouverture, la coprésidente américaine de la CMI, Jane Corwin, a réitéré l’importance de la participation du public.

Le public a reçu un document d’information sur l’étude ainsi qu’une mise à jour sur les progrès et les activités d’un groupe consultatif. L’exposé du Groupe d’étude (en anglais seulement) comprenait de l’information sur la façon dont l’accord a fonctionné et a permis d’atténuer les crues, ainsi que sur la façon dont se présentent les ajustements suggérés à l’accord dans la modélisation préliminaire.

De plus, le Groupe d’étude a informé le public de la prolongation de la date limite de l’étude, soit jusqu’en janvier 2021.

Au cours d’une partie de la réunion consacrée aux commentaires du public, les gens ont fait part de leurs préoccupations et ont posé des questions relativement à la santé des écosystèmes, aux données employées dans la modélisation, aux améliorations structurelles possibles des barrages, aux débits cibles, aux impacts en aval, à la qualité de l’eau, à l’agriculture et au stockage de l’eau.  

souris river basin map
Le bassin de la rivière Souris. Source : Conseil de la rivière Souris

Le Groupe d’étude a souhaité la bienvenue aux représentants de la Première Nation de Cowessess. Il espère donner aux Premières Nations, aux Métis et aux tribus ayant des intérêts dans le bassin l’occasion de lui faire part de leurs commentaires.

Les futures réunions publiques seront essentielles au succès de l’étude. Le Groupe d’étude et ses groupes consultatifs sont reconnaissants envers toutes celles et tous ceux qui ont assisté aux réunions publiques et fait part de leurs commentaires, ainsi qu’à celles et ceux qui ont posé des questions et formulé des préoccupations d’autres façons.

Pour en savoir davantage sur l’étude internationale de la rivière Souris, allez sur : https://www.ijc.org/fr/srsb. Et tant que vous y serez, abonnez-vous pour recevoir des nouvelles et des mises à jour.