Le gaspillage de l’eau au Canada et aux États Unis

18 mars 2015

Du 16 au 22 mars, on souligne la « Fix a Leak Week » (la semaine « colmater une fuite ») aux États‑Unis, et la Semaine canadienne de l’eau dans les provinces.  

La campagne Fix a Leak, organisée par l’Environmental Protection Agency (EPA) des États‑Unis, vise à encourager les gens à détecter et à réparer un robinet ou une vanne qui coule et qui entraîne ainsi un gaspillage d’eau (et d’argent) dans leur maison.

La Semaine canadienne de l’eau – organisée par le Fonds mondial pour la nature (WWF) et d’autres organisations – vise à sensibiliser les gens à l’eau et à son importance pour l’avenir du Canada.

Dans les deux cas, la semaine se termine le 22 mars, date à laquelle on souligne la Journée mondiale de l’eau.

L’eau étant au centre des intérêts en ce mois de mars, il convient de souligner que le gaspillage de l’eau est un problème qui subsiste tout au long de l’année.

L’un des rapports les plus populaires sur le site Web de la CMI, intitulé « Rapport final sur la protection des eaux des Grands Lacs », énonce ce qui suit :

« L’expérience a démontré qu’un programme efficace de conservation de l’eau est bénéfique tant au point de vue économique qu’environnemental. Une saine politique de conservation entraîne une réduction des coûts des infrastructures servant à l’alimentation en eau et au traitement des eaux usées; une réduction de l’utilisation de l’énergie ainsi qu’une augmentation des rapports coût-efficacité, en raison de la réduction des volumes d’eau et d’eaux usées traités. La résilience de l’écosystème se trouve également améliorée par la réduction des prélèvements, sans compter que l’on fait preuve d’un comportement exemplaire. »

La mise en œuvre des recommandations dans le Rapport sur la protection des eaux, publié en 2000,  est en cours de révision par la Commission et un rapport de la situation doit être publiée plus tard au cours de l’année.

De nos jours, comme le souligne l’EPA, les fuites dans le ménage américain moyen sont la cause de plus de 10 000 gallons d’eau gaspillée chaque année, l’équivalent de la quantité d’eau requise pour faire 270 brassées de lessive. De plus, dans 10 p. 100 des foyers, les fuites entraînent des pertes d’au moins 90 gallons d’eau par jour, que ce soit en raison d’un clapet de toilette usé, de robinets qui coulent ou d’autres types de vannes où il y a une fuite.

Lors de l’examen, en 2004, du Rapport sur la protection des eaux, la CMI a ajouté ce qui suit :

« À tous les paliers, les gouvernements devraient [...] encourager l’élaboration et la mise en œuvre de politiques portant par exemple sur l’installation de compteurs d’eau et la tarification favorisant la conservation, de même que de technologies permettant de réduire l’utilisation et la perte de l’eau à la condition de protéger les familles à faible revenu. »

Cette année, les organisateurs de la Semaine canadienne de l’eau rappellent également aux gens qu’ils laissent une « empreinte sur l’eau » – calculée en fonction de la quantité d’eau utilisée dans les activités et les achats au quotidien. Le Canadien moyen consomme ainsi près de 6 400 litres (1 690 gallons) d’eau par jour, et plus de 90 p. 100 de cette eau est utilisée pour produire la nourriture, les vêtements et autres articles achetés. De nombreux événements sont prévus dans le cadre de la Semaine canadienne de l’eau 2015.

 

Water Footprint - Canada Water Week
 

Consultez la version interactive ici