Le Conseil international de contrôle de la rivière Niagara décrit les changements dans la crête des chutes Horseshoe et répond aux préoccupations des citoyens

23 octobre 2013

Qu’arrive‑t‑il aux chutes Horseshoe? Le nouveau tunnel drainera‑t‑il le lac Érié?

Afin de donner les dernières nouvelles concernant les diverses priorités et les différents projets, le Conseil international de contrôle de la rivière Niagara a tenu sa réunion-téléconférence annuelle le 19 septembre, au Centre communautaire de Niagara‑on‑the‑Lake (Ontario).

En plus d’une réunion en personne, le Conseil a employé pour la première fois une nouvelle formule combinant webinaire et téléconférence. Environ 25 personnes y ont participé, notamment des citoyens, des représentants gouvernementaux, le commissaire Dereth Glance, plusieurs membres du Conseil, du personnel du Conseil et de la CMI et des collaborateurs.

M. Aaron Thompson, président du Conseil pour le Canada, a décrit la CMI, le Conseil, le Comité international du Niagara, l’exploitation des ouvrages de contrôle du bassin de l’île Chippawa‑Grass en amont des chutes Niagara, l’estacade à glace du lac Érié et de la rivière Niagara, le nouveau tunnel d’Ontario Power Generation [en anglais seulement], ainsi que les débits et les niveaux d’eau des Grands Lacs actuels et prévus.

L’exposé a porté aussi sur les changements dans la crête des chutes Horseshoe. Le Conseil a surveillé de près la ligne de crête de ces chutes au cours des dernières années, après que de grands blocs rocheux sont tombés de la crête. A slide from the Sept. 19 presentation to the public.Une diapo tirée de la présentation faite au public le 19 septembre [en anglais seulement].

 

[Slide 41 = Diapo 41
Recent Horseshoe Falls Recession = Recul récent des chutes Horseshoe] 

Dans le passé, la forme des chutes a été tour à tour une encoche et la forme de fer à cheval qu’on leur connaît. Le Conseil s’intéresse à la question parce qu’il est responsable, entre autres, de veiller à ce que le débit des chutes soit suffisant pour que la ligne de crête ne soit pas interrompue.

Bien que plusieurs éboulements remarquables se soient produits récemment en raison du recul des chutes Horseshoe, les changements découlant de ces éboulements n’ont pas divisé le rideau d’eau le long de la ligne de crête.

Après l’exposé, le Conseil a accueilli les observations, questions et préoccupations du public sous la direction de M. Thompson, président de séance. Le diaporama présenté au webinaire avait été mis à la disposition des appelants au préalable, sur le site Web du Conseil, et les appelants ont pu dialoguer avec le président et les autres participants.

Une personne a souhaité savoir quelle quantité d’eau provient de la rivière Niagara et si le nouveau tunnel d’Ontario Power Generation drainera le lac Érié. Le Conseil a expliqué que la quantité d’eau entrant dans la rivière était déterminée par le niveau d’eau du lac Érié. Le nouveau tunnel modifiera la manière dont l’eau circule autour des chutes Niagara, mais ne changera pas la quantité d’eau qui sort du lac Érié. Le débit des chutes Niagara est surveillé de près afin d’assurer la conformité au Traité du Niagara de 1950 qui régit le débit des chutes.

A slide from the Sept. 19 presentation to the public.
Une diapo tirée de la présentation faite au public le 19 septembre [en anglais seulement].

[Slide 33 = Diapo 33
Niagara Tunnel Project Overview = Aperçu du projet de tunnel pour la Niagara
Sir Adam Beck Generating Stations = Centrales hydroélectriques Sir‑Adam‑Beck
Outlet = Sortie d’eau
Intake = Entrée d’eau
City of Niagara Falls = Ville de Niagara Falls
Horseshoe Falls = Chutes Horseshoe
International Niagara Control Works (INCW) = Ouvrage régulateur international de la rivière Niagara
Stanley Avenue = Avenue Stanley
Diversion Tunnel = Tunnel de dérivation] 

En réponse à une question à propos de la gestion adaptive, le commissaire a présenté un sommaire du rapport de l’Équipe de travail internationale sur les Grands Lacs et le fleuve Saint‑Laurent sur la gestion adaptive et a souligné que la Commission se penche actuellement sur l’ensemble des commentaires des citoyens qu’elle a reçus à propos du rapport.

Le Conseil fixera la date de sa prochaine réunion publique à sa séance de travail de mars 2014.

Le Conseil a lancé aussi un nouveau site Web en septembre. Ce site présente des informations sur les membres et les responsabilités du Conseil, les rapports semestriels à la CMI, les comptes rendus de réunion et les rapports annuels sur l’exploitation de l’estacade de glace. Vous pouvez communiquer votre opinion aux secrétaires du Conseil, Chuck Southam ou John Kangas.

The Niagara Board’s Canadian Chair, Aaron Thompson, addresses the public.

M. Aaron Thompson, président du Conseil international de contrôle de la rivière Niagara pour le Canada, s’adresse au public.