La conférence biennale « State of the Strait » aborde les cibles de restauration

14 novembre 2013

L’objectif de la conférence « State of the Strait » (état du détroit) est de rassembler des gens intéressés par la rivière Detroit et le bassin versant ouest du lac Érié.

Les participants y discutent des efforts en cours pour renforcer le lien entre science et gestion, et y partagent leurs connaissances et leçons pour aider à améliorer la gestion de cette biorégion partagée où près de 7 millions de personnes habitent.

Le 28 octobre, cette tradition biennale entre les États-Unis et le Canada s’est poursuivie avec la conférence « State of the Strait », qui s’est tenue à l’Université de Windsor en Ontario. Tous les deux ans, les États-Unis et le Canada s’échangent le rôle d’hôte de la conférence.  

Le thème de la conférence 2013 était « Setting Ecological Endpoints and Restoration Targets. » (établir des paramètres écologiques et des cibles de restauration). Plus de 200 personnes y ont participé, dont des étudiants des deux côtés de la frontière, des scientifiques, des chercheurs, des gestionnaires et des citoyens intéressés.

Les participants ont été instruits sur l’avancement et la pertinence d’établir des cibles écosystémiques quantitatives et sur la nécessité que ces cibles soient défendables sur le plan scientifique, appuyées par les groupes d’intervenants et réalistes.

Ils ont également assisté à des présentations portant sur des sujets tels que les charges de phosphore, les efflorescences algales, les invertébrés, l’esturgeon jaune, les milieux humides, les sternes pierregarins, les sédiments contaminés et les infrastructures vertes.

Les principaux enjeux discutés comprenaient la définition d’un « état futur désiré », la nécessité de s’assurer de la pertinence écologique, l’atteinte d’un consensus sur les cibles quantitatives et la nécessité d’assurer une surveillance à long terme minimale, nécessaire, suffisante et faisable. 

La conférence de 2013 a été dédiée à David Dolan, qui est décédé subitement plus tôt cette année. Au cours de sa carrière, Dave a travaillé pour la Commission mixte internationale, l’Agence des États-Unis pour la protection de l’environnement et l’Université du Wisconsin-Green Bay. 

Une de ses plus importantes contributions a été l’estimation des charges de phosphore pour mieux comprendre et gérer les Grands Lacs. Dave a aussi été le catalyseur de la première conférence « State of the Strait » en 1998, intitulée « Rehabilitating and Conserving Detroit River Habitats » (réhabiliter et conserver les habitats de la rivière Detroit). 

En hommage à la contribution de Dave aux Grands Lacs et aux conférences « State of the Strait », cette conférence de 2013 et son rapport final sont dédiés à sa mémoire.

Pour de plus amples renseignements sur la conférence « State of the Strait », veuillez visiter www.stateofthestrait.org. Le rapport final de la conférence devrait être terminé au milieu de l’année 2014.