Dans vos propres mots : pourquoi les gens se soucient-ils des Grands Lacs?

05 septembre 2018
own words watermark crop

Selon le second sondage binational sur les Grands Lacs (Second Binational Great Lakes Basin Poll), la grande majorité des répondants (88 %) estime qu’il est important de protéger les Grands Lacs; une hausse de 3 % par rapport au premier sondage mené il y a deux ans.

Il est évident que les gens qui vivent dans le bassin des Grands Lacs aiment beaucoup ces eaux. Toutefois, il est également important de comprendre pourquoi ils sont prêts à les protéger, tant pour l’avenir des lacs que pour notre relation avec eux. Le projet Watermark est un premier pas pour comprendre pourquoi les gens se soucient autant des Grands Lacs.

Le projet Watermark est un effort collectif visant à recueillir et à archiver des histoires réelles sur l’interaction des gens avec l’eau. La Commission mixte internationale en est un partenaire.

Une trace laissée par l’eau ou watermark est une histoire sur un plan d’eau avec lequel une personne a un lien significatif et sur la façon dont cette personne a créé ce lien avec le plan d’eau. Ces histoires nous aident à confirmer notre dépendance à l’égard de l’eau et à mettre en lumière l’influence de l’eau sur notre culture. Elles peuvent également contribuer à protéger les plans d’eau qui nous tiennent à cœur puisqu’elles nous permettent de consigner comment nous les utilisons et nous interagissons avec eux.

Pour Susan Schaeffer, le lac Ontario est un rappel de tout ce que les Grands Lacs offrent à ceux qui y vivent, notamment l’eau que nous buvons. Pour Mme Schaeffer, le port de Toronto en est le symbole puisqu’il joue un rôle essentiel pour Toronto en assurant la pérennité de la ville et en répondant à ses besoins. Elle fait observer que les habitants des Grands Lacs ont une certaine responsabilité à l’égard de cette ressource incroyable et accessible.

Carrie Ginou admet la beauté des Grands Lacs. Elle fait remarquer qu’une si grande quantité d’eau douce en un seul endroit est une formidable merveille de la nature. Elle en a ressenti toute la puissance dès qu’elle a jeté un premier coup d’œil au lac Supérieur et qu’elle a vu son incroyable beauté. Elle en avait été inspirée à l’époque et elle continue de l’être.

Patricia Corcoran se souvient du passé et des Grands Lacs à l’époque. Elle s’inquiète de l’augmentation de la pollution des plastiques et de ses conséquences sur le lac Huron. Elle affirme qu’il est important de protéger le lac où elle a grandi puisqu’il était sa maison à l’époque et l’est encore aujourd’hui.

Vous souhaitez vous aussi nous dire pourquoi un plan d’eau vous tient à cœur? Soumettez votre histoire de la trace laissée par l’eau (watermark) en cliquant ici. Vous pouvez également parcourir les archives pour découvrir d’autres histoires sur l’important rôle que l’eau joue dans nos vies et nos collectivités.

Tags