Comment mieux évaluer la qualité de l’eau ? Par des conseils consultatifs actualisés

08 juillet 2013

Ne vous laissez pas tromper par le titre – rien n’est encore décidé. Mais il y a des propositions à envisager.

La Commission mixte internationale invite le public à commenter la composition, la structure et les fonctions qu’elle propose pour les conseils qui l’aident à appliquer l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs.

Il s’agit de deux conseils consultatifs : le Conseil de la qualité de l'eau des Grands Lacs et le Conseil consultatif scientifique des Grands Lacs.

Quand on pense que les Grands Lacs constituent la plus grosse réserve d’eau douce de surface de la planète, et qu’ils abreuvent des millions de personnes, il est évident que la question nous concerne tous, même si elle peut ne pas paraître engageante.

The drainage basin of the Great Lakes. Credit: Environment Canada.  Bassin versant des Grands Lacs. Carte : Environnement Canada.

La Commission aborde l’étape de la consultation publique de sa démarche. Cela signifie qu’elle reconnaît le besoin d’actualiser la composition, la structure et les fonctions de ses conseils des Grands Lacs, mais qu’elle souhaite maintenant entendre ce que la population a à en dire, pour s’assurer qu’elle fait les bons choix.  

Organigramme illustrant ce qui est proposé pour la composition du Conseil de la qualité de l’eau et la structure de ses comités. 

Points à ne pas oublier : La Commission ne peut changer la description des conseils dans l’Accord. Mais elle peut apporter des révisions aux particularités des fonctions et des objectifs des conseils, ainsi qu’aux compétences (de l’influence aux connaissances) que leurs membres doivent posséder.

Les consultations ont déjà commencé, et vous avez jusqu’à minuit le 24 juillet pour vous exprimer. Vous pouvez vous informer davantage au sujet des consultations sur les conseils consultatifs des Grands Lacs, sur le site Web IJC.org.

Vous pouvez commenter ici.

Une fois les commentaires recueillis, la Commission s’en servira pour formuler les recommandations qu’elle remettra aux gouvernements du Canada et des États-Unis. Ceux-ci ont conclu une nouvelle version de l’Accord en 2012, acceptant un nouvel ensemble d'objectifs pour orienter les interventions à venir afin de protéger et de rétablir les lacs.

Pour en savoir plus sur la santé des Grands Lacs, la Commission vous invite à consulter son Seizième Rapport biennal