Prévisions

Toutes les données sur le niveau de l’eau sont inscrites dans le système de référence international des Grands Lacs de 1985 (SRIGL85). Il est à noter que les localités environnantes et les organismes gouvernementaux peuvent utiliser d’autres données, comme celles du NAVD88, du CGVD28 ou du CGG2013 — particulièrement lorsqu’il s’agit de déterminer un risque d’inondation.  La prévision du niveau d’eau comporte un haut degré d’incertitude et, fait important, elle ne tient pas compte des variations locales attribuables aux effets du vent et des vagues. Pour connaître les conditions locales, veuillez consulter les administrations responsables dans votre région.

 

Prévision du niveau de l’eau du lac Ontario

 

Cette prévision hebdomadaire du niveau d’eau moyen et du débit établie pour l’ensemble du lac Ontario est émise par le Bureau de la réglementation des Grands Lacs et du Saint-Laurent d’Environnement et Changement climatique Canada, à qui incombe la responsabilité d’apporter son soutien technique et d’ingénierie au Conseil international du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent.

Cette prévision est basée sur une méthodologie de prévision d’ensemble. Les apports nets en eau au bassin du lac Ontario observés par le passé sont ajustés en fonction des prévisions météorologiques à court terme (de 1 à 4 semaines). Ces apports nets ajustés et les apports prévus en fonction des ensembles correspondants du lac Érié, les apports d’eau des affluents au fleuve Saint-Laurent (y compris la rivière des Outaouais) ainsi que d’autres apports prévus sont utilisés pour simuler plus de 100 scénarios possibles de différents niveau d’eau et de débit. L’ensemble des résultats obtenus grâce à ce modèle est résumé en post-traitement de façon à obtenir une prévision probabiliste du niveau d’eau et du débit, dont on s’attend qu’elle dépasse dans 5 %, 50 % et 95 % des cas.

En termes plus simples, cette prévision représente la fourchette projetée de niveaux d’eau et de débits possibles dans des conditions pluvieuses, moyennement pluvieuses et sèches. Le niveau et le débit d’eau réels dépendront principalement des conditions météorologiques et des apports d’eau, et durant les périodes de conditions extrêmes, ils pourraient se situer à l’extérieur de la fourchette présentée ci-haut.

Il est à noter que les prévisions mensuelles sur le niveau projeté des Grands Lacs sont également disponibles et émises conjointement par Environnement et Changement climatique Canada et par l’U.S. Army Corps of Engineers, district de Detroit, sous l’égide du Comité de coordination des données hydrologiques et hydrauliques de base des Grands Lacs. Des prévisions semestrielles binationales sont établies à l’aide d’outils et suivant des méthodologies semblables à ce que nous décrivons ici, et sont publiées dans des bulletins mensuels par l’entremise des organismes responsables tant au Canada qu’aux États-Unis :