C’est officiel! Les poissons de la rivière Détroit sont savoureux

16 mai 2014

C’est officiel, le doré jaune, la perchaude et les autres poissons de la rivière Détroit ont bon goût.

L’altération du goût des poissons a été retirée de la liste des utilisations bénéfiques altérées dans le secteur préoccupant de la rivière Détroit.    

La présidente pour les États-Unis de la Commission mixte internationale, Lana Pollack, a louangé ce progrès lors d’une récente cérémonie tenue sur l’île Fighting dans la rivière Détroit. Mme Pollack a indiqué que l’île, auparavant un terrain inutilisable enseveli sous 20 millions de verges cubes de soude, est le symbole des efforts concertés pour nettoyer le secteur préoccupant de la rivière Détroit. C’est grâce aux efforts de réhabilitation menés sur plusieurs décennies par BASF Corp., propriétaire de l'île, et d’autres partenaires, que l’île a pu être remise dans un état utile pour l’entreprise et l’écosystème de la rivière Détroit.  

« Nous, à la CMI, sommes enchantés de voir des améliorations tangibles le long de la rivière Détroit grâce à la coopération entre les États-Unis, le Canada et les nombreux individus et organismes qui ont aidé à restaurer la rivière », a déclaré Mme Pollack.

IJC U.S. Chair Lana Pollack speaks on the removal of tainted fish flavor from the Detroit River’s Area of Concern list.IJC Lana Pollack, la présidente pour les États-Unis, parle du retrait de l’altération du goût des poissons de la liste du secteur préoccupant de la rivière Détroit.

La CMI s’est avérée un partenaire faisant partie intégrante du programme binational sur les secteurs préoccupants, qui détermine les points chauds toxiques dans les Grands Lacs et les voies interlacustres et qui aide à mettre au point des stratégies pour rétablir la santé écologique de ces points chauds.

« Nous félicitons le travail continu de tous les ordres de gouvernement, de l’industrie, des groupes communautaires et des résidents, entres autres, pour mettre en œuvre les nombreuses mesures de nettoyage nécessaires pour rétablir la rivière », a affirmé M. Gordon Walker, président canadien par intérim de la CMI.

« Nous encourageons tous les partenaires à terminer les projets restants pour que la rivière puisse être retirée de la liste des secteurs préoccupants », a-t-il poursuivi.

Depuis l’inscription du goût des poissons sur la liste des utilisations bénéfiques altérées au milieu des années 1990 (officiellement appelée « altération du goût des poissons et de la faune »), de nombreux projets de réhabilitation ont été menés pour régler les problèmes de sédiments et de qualité de l’eau qui nuisent aux poissons. L’enlèvement de couches de sédiments contenant des contaminants dans la lagune Black du chenal de Trenton, la réduction des rejets de polluants et l’amélioration des infrastructures municipales ont coïncidé avec le rétablissement du bon goût des espèces sauvages, dont le doré jaune et la perchaude.

Des sondages menés auprès des pêcheurs à la ligne par Friends of the Detroit River et Detroit River Canadian Cleanup ont indiqué que la grande majorité d’entres eux décrivent le goût des poissons de la rivière Détroit comme « excellent » ou « bon ».

Fried perch. Credit: Hungry Dudes.Perchaude frite. Photo : Hungry Dudes.

Le retrait de la liste des utilisations altérées est un petit pas en avant. Des mises en garde sur la consommation du poisson sont toujours en vigueur pour beaucoup de poissons de la rivière en raison des contaminants légués du passé. Mme Pollack a indiqué qu’il restait de grands défis à relever pour réussir à retirer la rivière Détroit de la liste des secteurs préoccupants.

« Le nettoyage des secteurs préoccupants et la bonne gestion de l’environnement dépendent des efforts concertés de bon nombre de personnes, organismes, gouvernements et industries », a indiqué Mme Pollack. « Ce pas en avant est une illustration de la façon dont ces efforts peuvent améliorer la rivière et la qualité de vie de ceux qui l’utilisent ».