Ce qui attend le Conseil consultatif des Grands Lacs de la CMI en 2023

Picture of Allison Voglesong Zejnati
Allison Voglesong Zejnati
IJC
trillium spring great lakes

Tandis que d’anciens membres de conseils consultatifs de la CMI sur les Grands Lacs ont tiré leur révérence, des nouveaux ont repris les projets en cours ou en lancent de nouveaux cette année, dont bon nombre ont pour objectif commun de déterminer et de planifier l’avenir des lacs.

Conseil consultatif des professionnels de la santé

Le début de l’année 2023 a été marquée par un passage de bâton au Conseil consultatif des professionnels de la santé. Le coprésident canadien sortant, Laurie Chan, et la coprésidente américaine, Elaine Faustman, ont en effet terminé leur mandat. La professeure Faustman, directrice de l’Institute for Risk Analysis and Risk Communication du Department of Environmental and Occupational Health Sciences de l’Université de Washington, s’était jointe au Conseil en 2014 pour en devenir la coprésidente en 2019. M. Chan, professeur et titulaire de la Chaire de recherche du Canada en toxicologie et en santé environnementale à l’Université d’Ottawa, qui s’était également joint au Conseil en 2014, en était devenu le coprésident en 2020.

Sous leur houlette, le Conseil a réalisé d’importantes études, comme un projet pilote de validation de principe portant sur l’incidence des maladies gastro-intestinales aiguës dues à la présence de pathogènes dans l’eau potable des Grands Lacs.

Mme Faustman et M. Chan ont également supervisé un dossier dont l’objet est de déterminer la faisabilité d’un projet centenaire visant à reproduire une étude de 1913 de la CMI sur le rapport entre les eaux usées et les maladies hydriques dans la région des Grands Lacs. Deux membres du Conseil sont essentiellement à l’origine de ce projet, soit la coprésidente américaine Joan Rose et le coprésident canadien Tom Edge. La première, microbiologiste de renommée mondiale, de l’Université d’État du Michigan, s’était jointe au Conseil en 2016 et Tom Edge, microbiologiste environnemental de l’Université McMaster (Ontario), avait intégré le Conseil en 2019.

En 2023, le Conseil conclura son projet d’utilisation des relevés sanitaires sur les plages des Grands Lacs et poursuivra ses travaux sur d’autres plans. Il poursuivra, par exemple, un travail entrepris il y a une centaine d’années afin de mettre en place un cadre d’étude sur la qualité microbienne de l’eau à grande échelle et de lancer, de concert avec le Conseil des Mohawks d’Akwesasne, une initiative devant déboucher sur un cadre d’harmonisation des avis sur la consommation de poisson.

chan faustman awards

À l’occasion de la réunion semestrielle du printemps de la CMI, le commissaire canadien Henry Lickers, au centre, a remis des prix à Laurie Chan (à gauche) et à Elaine Faustman (à droite), tous deux coprésidents sortants du Conseil consultatif des professionnels de la santé. Source : CMI

Conseil de la qualité de l’eau des Grands Lacs

Après un mandat maximal de neuf ans au Conseil de la qualité de l’eau des Grands Lacs, dont deux ans et demi à titre de coprésidente canadienne, l’administratrice en chef à la retraite du Conseil de protection de la nature, Gayle Wood, a cédé les rênes au nouveau coprésident canadien Chris McLaughlin à la fin de 2022. Membre du Conseil depuis 2019, M. McLaughlin est directeur général du Bay Area Restoration Council de Hamilton (Ontario), et il possède plus de trente années d’expérience dans le domaine de l’environnement au Canada.

Plusieurs membres de longue date du Conseil de la qualité de l’eau ont également atteint la fin de leur mandat maximal au début de 2023, dont trois membres d’ONG environnementales, soit Mark Mattson, Lake Ontario Waterkeeper, Sandy Bihn, Lake Erie Waterkeeper, et John Jackson, organisateur dans la région des Grands Lacs. Parmi les autres membres du Conseil, mentionnons Stephen Galarneau, directeur du Office of Great Waters du Wisconsin, qui a récemment pris sa retraite, Irving Leblanc, directeur, Infrastructure and Safe Drinking Water de l’Assemblée des Premières Nations, et Chris Paci du Collège Algonquin.

Voici les nouveaux membres qui ont pris le relais au Conseil : Jamie Lavigne, de l’Assemblée des Premières nations; Shaili Pfeiffer, du Wisconsin Department of Natural Resources; Bonnie Fox, de Conservation Ontario; Fe de Leon, de l’Association canadienne du droit de l’environnement; Carolyn DuBois, de la Gordon Foundation; Molly Flanagan, de l’Alliance for the Great Lakes, et Meredith Brown, de Canadian Geographic.

En 2023, le Conseil publiera une nouvelle analyse de ses précédents sondages régionaux des Grands Lacs et entreprendra la préparation du sondage de 2024 de même qu’un projet de collaboration en matière de gestion des nutriments issus du fumier.

Parmi les autres projets que le Conseil lancera cette année, mentionnons l’élaboration de solutions pour les collectivités locales ayant pour objet de coordonner des projets d’adaptation et de résilience aux changements climatiques en pleine évolution, d’élaboration d’outils de communication dynamiques à propos de scénarios d’avenir dans les Grands Lacs, et d’examen des dimensions sociales et communautaires des projets d’assainissement et de revitalisation sur les rives des Grands Lacs.

mclaughlin allan detroit

Le nouveau coprésident canadien, Chris McLaughlin, à gauche, et le coprésident américain, Jon W. Allan, à droite, dans leur rôle d’hôtes de la réunion du printemps 2023 du Conseil, à Detroit (Michigan)Pour en savoir plus sur la réunion du Conseil, cliquez ici. Source : CMI

Conseil consultatif scientifique des Grands Lacs

Le Conseil consultatif scientifique des Grands Lacs est constitué de deux comités : le Comité des priorités scientifiques et le Comité de coordination des recherches.

À la fin de 2022, après quatre années de travail par les deux comités, le Conseil a publié la « Stratégie scientifique des Grands Lacs pour la prochaine décennie : Rapport sommaire ». Cette année, il prend des mesures pour élaborer un plan scientifique des Grands Lacs réalisable qui sera fondé sur la stratégie.

Déjà cette année, les actions de consultation ont consisté à rencontrer des législateurs à l’occasion de la Journée des Grands Lacs aux États-Unis et de la Journée des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent au Canada. En outre, il y a eu une séance de discussion ouverte lors de la conférence de 2023 de l’Association internationale de recherche sur les Grands Lacs à Toronto (Ontario).

Cette année, le Conseil réalisera deux grands projets de gestion en lien avec les éléments nutritifs dans le cadre de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs. Le Comité de la priorité scientifique publiera une évaluation des plans d’action nationaux visant à réduire la teneur en phosphore, en particulier dans le lac Érié. À la suite d’un rapport de 2019 sur la gestion adaptative des nutriments présents dans les Grands Lacs, le Comité de coordination des recherches est en train de terminer son projet d’évaluation des ententes institutionnelles visant à favoriser la gestion adaptative des nutriments. Enfin, le Conseil met la dernière main à la phase II de son travail de délimitation de la portée des éléments nécessaires d’un système d’alerte précoce dans les Grands Lacs.

Le coprésident canadien de longue date du Comité de coordination des recherches, Gavin Christie, a mis fin à son mandat à la fin de 2022 après avoir siégé neuf ans au Conseil, dont huit à titre de coprésident. Il a récemment pris sa retraite de chef de la division des pêches et des sciences aquatiques, au Laboratoire des Grands Lacs de Pêches et Océans Canada. Rebecca Rooney, professeure associée de biologie à l’Université de Waterloo et membre du Conseil depuis 2018, est maintenant coprésidente canadienne du Comité.

Récemment, des membres de longue date d’autres comités du Conseil ont aussi cédé leur siège, notamment : Mike Murray de l’Université du Michigan; Ian Campbell d’Agriculture et Agroalimentaire Canada; Kathy McKague, du ministère de l’Environnement, de la Protection de la nature et des Parcs de l’Ontario, et Mic Isham, de la Great Lakes Indian Fish and Wildlife Commission.

Parmi les nouveaux membres du Conseil, mentionnons : Donna Kashian, de l’Université Wayne State, au Comité de la priorité scientifique, ainsi que Carl Platz, du US Army Corps of Engineers, Sergio Paulo, d’Agriculture et Agroalimentaire Canada, et Eric Boisvert, de Ressources naturelles Canada, au Comité de coordination de la recherche.

Les conseils ont été établis pour aider la CMI à s’acquitter de ses obligations en vertu de l’accord canado-américain relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs. Ils sont notamment appelés à contribuer à l’élaboration des rapports triennaux d’évaluation des progrès de la CMI. La CMI publiera d’ailleurs sa prochaine évaluation triennale des progrès plus tard cette année.

Picture of Allison Voglesong Zejnati
Allison Voglesong Zejnati
IJC

Allison Voglesong Zejnati is public affairs specialist at the IJC’s Great Lakes Regional Office in Windsor, Ontario.