Communiqués de presse

Water levels across the Great Lakes system remain near or above record-highs for this time of year. Lake Superior is expected to remain relatively stable in August and Lake Michigan-Huron is expected to begin its seasonal decline. The gate setting at the Compensating Works will be increased to the…
Les conditions humides se sont poursuivies dans le bassin des lacs Michigan et Huron en juin et ont fait monter les niveaux d’eau à des sommets record à la fin du mois. Les conditions étaient relativement plus sèches dans le bassin du lac Supérieur, mais le lac demeure au-dessus des niveaux d’eau…

En mai, le bassin supérieur des Grands Lacs a continué de connaître des conditions de forte humidité. Le niveau du lac Supérieur a dépassé le record établi pour cette période de l’année, et celui du lac Michigan-Huron approche également des valeurs records.

Le niveau d’eau du lac Supérieur et des lacs Michigan-Huron demeure bien au-dessus de la moyenne, et celui du lac Supérieur pourrait atteindre ou dépasser en mai le niveau record enregistré si le temps pluvieux se poursuit.
Celui-ci, combiné à des vents violents et à de fortes vagues, a perpétué l’effet d’érosion et d’endommagement des rives dans le réseau des Grands Lacs d’amont.
Les conditions très humides se sont poursuivies dans le bassin supérieur des Grands Lacs en février, et les niveaux d’eau du lac Supérieur et du lac Michigan-Huron demeurent bien au-dessus de la moyenne.
De façon générale, les conditions humides ont persisté dans le bassin supérieur des Grands Lacs en janvier, et les niveaux d’eau du lac Supérieur et du lac Michigan-Huron demeurent bien au-dessus de la moyenne.
En décembre, comme en octobre et en novembre, le secteur supérieur du bassin des Grands Lacs a connu des conditions humides, et les niveaux d'eau du lac Supérieur et du lac Michigan-Huron demeurent bien au-dessus de la moyenne.

À la suite des précipitations extrêmes d’octobre et relativement élevées de novembre, le niveau d’eau des lacs Supérieur et Michigan-Huron se situe bien au‑dessus de la moyenne.

Le Conseil international de contrôle du lac Supérieur, avec l’approbation de la Commission mixte internationale, annonce qu’à partir de la semaine prochaine, il réduira pour l’hiver l’ouverture des vannes de la structure de contrôle située à la tête des rapides St. Marys.