Communiqués de presse

Le Conseil s’attend à ce que le débit sortant total soit de 2 050 m3/s (72 kpi3/s) en septembre, comme le prescrit le Plan de régularisation 2012 du lac Supérieur. Les vannes de l’ouvrage compensateur seront maintenues à leur réglage hivernal habituel, soit l’équivalent d’une vanne semi-ouverte en…
Le Conseil s’attend à ce que le débit sortant total soit de 2 170 m3/s (7 700 pi3/s) en janvier, comme le prescrit le Plan de de régularisation 2012 du lac Supérieur. Les vannes de l’ouvrage compensateur seront maintenues à leur réglage hivernal habituel, soit l’équivalent d’une vanne semi-ouverte…

Les niveaux du lac Supérieur et des lacs Michigan-Huron continuent de diminuer, mais ils sont encore bien au-dessus de la moyenne et le risque d’impacts dus à des crues demeure élevé.

Le Conseil s’attend à ce que le débit sortant total soit de 2 420 m3/s (85,5 pi3/s) en novembre, comme le prescrit le Plan de de régularisation 2012 du lac Supérieur. Le vendredi 6 novembre et le mardi 10 novembre, les vannes de la structure de contrôle seront progressivement ramenées à leur…
Les conditions dans le bassin des Grands Lacs ayant été légèrement plus sèches que la moyenne du mois dernier, le niveau du lac Supérieur a diminué de 2 cm (0,8 po) tandis qu’il baisse en moyenne de 1 cm (0,4 po). Le niveau des lacs Michigan-Huron a, quant à lui, perdu 10 cm (3,9 po) dans le mois,…

Le niveau du lac Supérieur est demeuré généralement stable au cours du mois, ce qui est typique pour cette période de l’année. Le niveau des lacs Michigan-Huron a, quant à lui, diminué de 4 cm (1,6 po) au cours du mois, ce qui est caractéristique de la baisse moyenne pour un mois d’août.

Les conditions météorologiques dans le bassin ayant été en général plus humides que la moyenne en juillet, le niveau d’eau du lac Supérieur a augmenté et celui des lac Michigan-Huron est demeuré stable.

Les conditions pluviométriques dans le bassin du lac Supérieur et des lacs Michigan-Huron se sont généralement situées près de la moyenne pour un mois de juin, pour ne pas dire qu’elles ont été un peu plus sèches que la moyenne.

Bien que les conditions dans la région du lac Supérieur aient été plus sèches que la moyenne en mai, dans le bassin du lac Michigan-Huron, le temps a été davantage humide que la moyenne en raison d’épisodes de pluie abondante au milieu et à la fin du mois.

Les conditions dans les Grands Lacs ont été plus sèches le mois dernier et le niveau des lacs Supérieur et Michigan-Huron a diminué plus que la normale pour un mois d’avril. Néanmoins, il reste un volume exceptionnel d’eau dans le réseau.