Buffalo Niagara Riverkeeper : 25 ans de collaboration pour restaurer et préserver la santé du bassin versant de la rivière Niagara

23 juin 2015

Par Jill Jedlicka
Directrice exécutive, Buffalo Niagara Riverkeeper
Susan Kornacki
Directrice de la commercialisation et du développement, Buffalo Niagara Riverkeeper


Buffalo Niagara Riverkeeper contribue à orienter la transformation d’une région dans l’État de New York, connue historiquement comme une « ceinture de rouille », en une région où l’on apprécie la valeur et assure le maintien de l’intégrité des systèmes d’eau douce en tant que composante majeure de la revitalisation économique régionale. Grâce à notre capacité d’établir des partenariats, de développer des collaborations, de faciliter la participation et de promouvoir notre cause, nous avons réussi à attirer des investissements publics et privés totalisant près de 200 millions de dollars pour nettoyer, rétablir et revitaliser les voies navigables locales. Tant le passé que le présent et le futur de notre région sont liés directement à notre relation avec les Grands Lacs et nos ressources d’eau douce. Cette année, nous avons eu le privilège d’agir à titre d’hôte conjoint de la réunion annuelle du Conseil de la qualité de l’eau de la Commission, au sein de notre communauté, et de présenter aux membres de la Commission nos projets en cours.

Le début : la restauration d’une rivière polluée

Au sein de Buffalo Niagara Riverkeeper, nous sommes fiers de nos origines populaires. L’organisation, fondée en 1989 par un groupe de bénévoles formé de citoyens inquiets, avait comme but la restauration et la protection de la rivière Buffalo. En 1967, le gouvernement fédéral des États‑Unis a déclaré la rivière Buffalo comme étant « écologiquement morte ». La gravité de la contamination est devenue flagrante, lorsque la rivière Buffalo a pris feu en 1968. Ayant reconnu les rivières Buffalo et Niagara comme deux des 43 points névralgiques de toxicité dans la région des Grands Lacs, la Commission les a désignées comme étant des secteurs préoccupants (SP) (« Area of Concern ») à l’échelle internationale en 1987. Au cours des 25 dernières années, Riverkeeper a conclu des partenariats avec des organismes publics et privés pour faire en sorte que la rivière Buffalo soit en état d’être retirée de la liste des secteurs préoccupants d’ici 2019.  

Vue historique de Buffalo, dans l’État de New York. Photo : Lower Lakes Marine Historical Society
Vue historique de Buffalo, dans l’État de New York. Photo : Lower Lakes Marine Historical Society

Partenariats novateurs pour mettre au point des solutions efficaces

Œuvrant dans différents secteurs, Riverkeeper a coordonné le partenariat pour la restauration de la rivière Buffalo (Buffalo River Restoration Partnership), un projet sur sept ans qui a permis d’obtenir 50 millions de dollars provenant de l’initiative de rétablissement des Grands Lacs (Great Lakes Restoration Initiative) de l’EPA des États‑Unis et d’un fonds du secteur privé (Honeywell). Parmi les autres partenaires, on retrouve le U.S. Army Corps of Engineers, le New York State Department of Environmental Conservation, le comté Erie et la ville de Buffalo. Ensemble, nous allons terminer le processus de dragage de la rivière Buffalo avant la fin de 2015.

Dragage de la rivière Buffalo. Photo : Buffalo Niagara Riverkeeper
Dragage de la rivière Buffalo. Photo : Buffalo Niagara Riverkeeper

Notre programme de conservation de l’habitat de la rivière Niagara (Niagara River Habitat Conservation Strategy) a réuni les efforts de partenaires canadiens, notamment l’Office de protection de la nature de la péninsule du Niagara et Environnement Canada, ainsi que ceux de 20 partenaires régionaux, dont The Nature Conservancy, le U.S. Fish and Wildlife Service, le Sierra Club, la Audubon Society de Buffalo, et la Western New York Environmental Alliance. Notre initiative ambitieuse visant la mise en place d’une infrastructure verte (Green Infrastructure Initiative) suppose l’obtention d’un engagement représentant 92 millions de dollars de la part de la Buffalo Sewer Authority afin que les eaux pluviales puissent être activement recueillies dans les maisons et les écoles et que les débordements d’égouts unitaires soient réduits.

Membre du personnel de Riverkeeper expliquant ce qu’est un programme de citernes pluviales à des bénévoles de la corvée de nettoyage des rives (Shoreline Sweep). Photo : Buffalo Niagara Riverkeeper
Membre du personnel de Riverkeeper expliquant ce qu’est un programme de citernes pluviales à des bénévoles de la corvée de nettoyage des rives (Shoreline Sweep). Photo : Buffalo Niagara Riverkeeper

Notre programme pour la justice environnementale (Environmental Justice Program), reconnu à l’échelle nationale, a réuni de nombreux groupes culturels et communautaires ainsi que des organismes gouvernementaux, comme l’EPA et le New York Department of Health et le New York Department of Environmental Conservation. Nous avons collaboré avec des groupes prestataires de services aux immigrants et aux réfugiés afin de sensibiliser les nouveaux immigrants et les pêcheurs de subsistance aux pratiques de pêche sécuritaires.

Une illustration tirée d’un guide de Buffalo Riverkeeper sur la consommation sécuritaire de poisson, qui est disponible en plusieurs langues, notamment en anglais et en français sur le site bnriverkeeper.org
Une illustration tirée d’un guide de Buffalo Riverkeeper sur la consommation sécuritaire de poisson, qui est disponible en plusieurs langues, notamment en anglais et en français sur le site bnriverkeeper.org 

Notre initiative « Rust to Blue », visant l’établissement d’une « économie bleue » dans l’ouest de l’État de New York, a comme but d’entraîner un changement de paradigme culturel afin qu’on privilégie une eau saine et accessible comme catalyseur de la revitalisation économique. Cette initiative a donné lieu à une collaboration non traditionnelle avec des partenaires du secteur privé, notamment le HSBC Water Programme, Riverworks LLC, la WNED-Public Television, la State University of New York au Regional Institute de Buffalo, et le Regional Economic Development Council du gouverneur (Cuomo) de l’État de New York.

De concert avec la Federal Energy Regulatory Commission, Buffalo Niagara Riverkeeper a collaboré avec douze groupes communautaires et environnementaux, réunis sous le nom de Niagara Relicensing Environmental Coalition (NREC), afin de parvenir à un règlement se traduisant par un engagement sur 50 ans d’une somme de 450 millions de dollars pour l’établissement d’un corridor vert, le Niagara River Greenway : un réseau interrelié sur 40 milles, composé de parcs, de sentiers et de zones de conservation.  

Regard vers l’avenir

Grâce à son modèle d’affaires novateur sans but lucratif, Riverkeeper est devenue l’une des plus grandes organisations « Waterkeepers » (sentinelles de l’eau) au monde. Notre équipe compte 23 employés à temps plein, dont le travail a des répercussions sur 3 250 milles de voies navigables à l’intérieur des 1 400 milles carrés du bassin versant de la rivière Niagara, incluant deux des Grands Lacs : les lacs Érié et Ontario. En tant que porte d’entrée sur l’est du bassin des Grands Lacs, la portion ouest de l’État de New York est reliée avec le plus grand système d’eau douce au monde et a en commun une frontière internationale de 40 milles avec le Canada, le long des berges de la rivière Niagara.

Étant donné que 95 pour cent de l’eau douce de l’Amérique du Nord s’écoule dans notre région, nos voies navigables, altérées par la pollution, ont grand besoin de restauration et d’intendance. Riverkeeper déploie des efforts pour répondre à ce besoin en préconisant la protection des ressources d’eau douce, tout en mettant en œuvre des programmes visant à restaurer l’habitat du poisson et d’autres espèces sauvages, à améliorer l’accès aux réseaux publics d’alimentation en eau et à mobiliser la communauté pour qu’elle appuie l’intendance environnementale. Sur une période de plus de vingt ans, notre façon de travailler a évolué, et nous appliquons une approche systémique visant à assurer la résilience du bassin des Grands Lacs. Cette année, nous avons eu le privilège de recevoir une reconnaissance internationale soulignant notre approche collaborative : la International River Foundation a décerné le North American RiverPrize, reconnaissant l’excellence en restauration fluviale, à Buffalo Niagara Riverkeeper.

Au cours des 25 prochaines années, Riverkeeper continuera à veiller à ce qu’on accorde, dans notre région, la priorité à la santé et à l’intégrité des ressources d’eau douce locales par le biais de politiques, de recherche scientifique, de planification et d’intendance communautaire. Nous saurons que nos objectifs ont été atteints, lorsque nos politiques communautaires et de développement économique tiendront compte, de façon totale et transparente, des valeurs sociale et écologique de ces ressources d’eau douce d’importance mondiale.

Pour en apprendre davantage et participer

Abonnez‑vous à notre bulletin d’information en allant sur le site bnriverkeeper.org pour vous tenir au courant de tous nos projets récents, et aimez notre page Facebook pour connaître nos activités visant à protéger nos cours d’eau et à rétablir leur connectivité.