Assemblées publiques du Groupe d’étude international sur les courbes d’exploitation du lac à la Pluie et du lac Namakan – 26 28 juillet 2016

21 juillet 2016

Depuis le mois d’août 2015, les consignes d’exploitation de 2000 servant à régulariser les niveaux d’eau des lacs à la Pluie et Namakan font l’objet d’un examen. Le Groupe d’étude international sur les courbes d’exploitation du lac à la Pluie et du lac Namakan de la Commission mixte internationale tiendra une série d’assemblées publiques dans la région du bassin pour faire le point sur l’évolution des travaux et recueillir les commentaires du public. Ces assemblées font suite aux consultations tenues en septembre avec les intervenants et à la collaboration continue du Groupe consultatif public sur les courbes d’exploitation (GCPCE).

Il y aura six assemblées publiques entre le mardi 26 juillet et le jeudi 28 juillet 2016 (soit deux assemblées dans chaque pays), à 19 h. On y fera une brève présentation sur l’Étude, et suffisamment de temps sera alloué aux questions et aux commentaires.
 

Le coprésident de l’Étude pour le Canada, Matt DeWolfe, précise que les courbes d’exploitation ont une incidence sur toute personne qui utilise l’eau, sur ceux qui habitent près du rivage, et sur ceux qui utilisent l’eau à des fins récréatives, pour admirer la faune abondante, pour la production d’hydroélectricité de même que pour leurs affaires et leur gagne‑pain. Il ajoute que le Groupe d’étude a examiné une grande variété d’études sur les sujets susmentionnés et d’autres encore dans le but de comprendre l’efficacité des consignes d’exploitation de 2000, et qu’il a hâte de communiquer certains résultats préliminaires de ses travaux. 

 Le bassin du lac à la Pluie consiste de trois sous-bassin hydrographiques : sous-bassin du lac Namakan, sous-bassin du lac à la Pluie et le sous-bassin de la rivière à la Pluie

Le coprésident de l’Étude pour les États‑Unis, le colonel Samuel Calkins, ajoute que jusqu’à maintenant, le Groupe d’étude a grandement bénéficié des commentaires présentés par les membres du Groupe consultatif public, des organismes responsables des ressources et des opérateurs de barrages. Il précise que durant la semaine où se tiendront les assemblées publiques, le Groupe d’étude rencontrera tous ces groupes, de même que des représentants des Premières nations, afin de recueillir leurs observations sur les résultats obtenus à ce jour. Il ajoute qu’en plus de ces rencontres, les assemblées publiques permettent au grand public de s’adresser directement au Groupe d’étude concernant les renseignements les plus récents, de poser des questions et de présenter des observations.  

Le Groupe d’étude formulera des recommandations fondées sur la science à l’intention de la CMI visant la modification ou le maintien des courbes d’exploitation du lac à la Pluie et du lac Namakan de l’an 2000, après l’examen d’un large éventail de facteurs hydrologiques, hydrauliques, culturels et environnementaux.

Consultez les fiches signalétiques du Groupe d’étude pour en apprendre davantage sur les courbes d’exploitation: http://ijc.org/en_/RNLRCSB/Fact_Sheets (en anglais seulement)