LA COMMISSION MIXTE INTERNATIONALE PRÉSENTE SON RAPPORT PROVISOIRE SUR LES INONDATIONS DÉSASTREUSES SURVENUES DANS LE BASSIN DE LA RIVIÈRE ROUGE ET DEMANDE LES COMMENTAIRES DES PARTIES INTÉRESSÉES


Table des matières

Contexte
Groupe de travail international sur le bassin del la rivière Rouge
Rapport provisoire
Recommandations
Consultations publiques
Prochaines étapes
Points de contact

Enregistrez vos commentaires publiques ici


Contexte

Constatant l'ampleur des dommages occasionnés dans les deux pays par la crue de la rivière Rouge en 1997, les gouvernements du Canada et des États-Unis ont demandé à la Commission mixte internationale d'examiner les causes et les effets des inondations désastreuses survenant dans le bassin et de faire rapport à ce sujet. À la demande des gouvernements, la Commission devait présenter avant la fin de décembre 1997 un rapport provisoire indiquant les mesures qui pourraient être prises à court terme afin de réduire les dommages dus aux inondations.

Groupe de travail international sur le bassin de la rivière Rouge

Pour l'appuyer dans cette tâche, la Commission a créé le Groupe de travail international sur le bassin de la rivière Rouge. Ce groupe de travail est composé de spécialistes canadiens et américains en matière d'inondation, qui proviennent de divers horizons liés à la politique d'intérêt public et à la gestion des ressources en eau. Ses membres évoluent pour le compte de la Commission sur la foi de leurs capacités personnelles et professionnelles, et non en qualité de représentants de leur organisme d'origine ou de leur employeur.

Rapport provisoire

Le groupe de travail a préparé un rapport provisoire intitulé Crues de la rivière Rouge : mesures à court terme, daté de décembre 1997. Ce rapport présente des données historiques sur les inondations survenues dans le bassin de la rivière Rouge, l'accent étant mis sur celle de 1997. Il décrit les ouvrages de protection contre les inondations et les ouvrages d'intervention d'urgence, ainsi que les mesures prises pour se préparer à la crue de 1997; il mentionne aussi certains impacts sociaux et environnementaux attribuables aux crues. On trouve également dans ce rapport un plan d'étude préliminaire indiquant les autres travaux prévus pour la Commission et le groupe de travail. Faisant état de la nature provisoire de son rapport, le groupe de travail formule 40 recommandations auxquelles on devrait donner suite à court terme afin d'assurer une meilleure préparation pour le printemps de 1998. La Commission endosse pleinement les 40 recommandations du groupe de travail, qu'elle a présentées aux gouvernements dans une lettre datée du 31 décembre 1997.

Recommandations

Les recommandations s'adressent aux divers paliers de gouvernements dans les deux pays en ce qui a trait aux aspects suivants :

Consultations publiques

La Commission et son groupe de travail tiendront une série de consultations publiques dans le bassin de la rivière Rouge pendant la semaine du 9 février 1998. Ces consultations permettront aux particuliers et aux groupes intéressés d'exprimer leur point de vue concernant le rapport provisoire, les 40 recommandations et le plan d'étude préliminaire, et de faire valoir leurs idées à propos des crues. Les détails relatifs aux lieux et aux dates de ces consultations publiques seront diffusés sous peu. Ceux qui désirent présenter leurs commentaires par écrit peuvent également le faire d'ici le 27 février 1998 en écrivant aux adresses ci-dessous. Ils pourront aussi exprimer leur point de vue à d'autres occasions pendant la période d'étude.

Prochaines étapes

À la suite des consultations publiques, la Commission et le groupe de travail peaufineront le plan d'étude préliminaire et poursuivront leurs recherches sur les enjeux relatifs aux inondations. Le plan d'étude préliminaire traite des nombreux aspects qui seront examinés plus en profondeur en vue de faciliter la gestion future de la plaine inondable, notamment la création d'une base de données et de modèles, et la tenue d'études. La Commission a proposé aux gouvernements de leur remettre son rapport final d'ici le 30 juin 1999, ce qui lui donnerait le temps de mener à bien les consultations publiques et les études techniques requises pour améliorer les réseaux de surveillance, la prévision des crues ainsi que les modèles d'écoulement pour faciliter la gestion future de la plaine inondable. Pendant toute l'année qui vient, le groupe de travail et la Commission fourniront à la population des occasions d'exprimer son point de vue en rapport avec les études en cours, et la Commission tiendra des audiences publiques avant de présenter son rapport final aux gouvernements. Ces rencontres publiques auront lieu fort probablement au printemps de 1999.

Points de contact

De nombreuses bibliothèques publiques du bassin de la rivière Rouge détiennent des exemplaires de la lettre de la Commission et du rapport préliminaire du groupe de travail présentés aux gouvernements le 31 décembre 1997. On peut consulter ces deux documents, de même que les trois rapports d'études commandées par le groupe de travail, au site Web de la Commission sur Internet (www.ijc.org), ou en communiquant avec les bureaux de la Commission.

Les personnes qui désirent soumettre leurs commentaires à la CMI peuvent écrire à l'une des adresses suivantes :

International Joint Commission
United States Section
1250 23rd Street, NW
Suite 100
Washington, DC 20440
Télécopieur : (202) 736-9015
C. électr. : bevacquaf@ijc.org.inter.net
Commission mixte internationale
Section canadienne
100, rue Metcalfe
18étage
Ottawa (Ont.) K1P 5M1
Télécopieur : (613) 993-5583
C. électr. : trippg@ijc.achilles.net

Le 7 janvier 1998