Bannière
.
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le 22 décembre 2000

La CMI met sur pied le Comité public consultatif du Groupe de travail sur le fleuve Saint-Laurent et le lac Ontario

La Commission mixte internationale (CMI) a annoncé aujourd’hui la mise sur pied du Comité public consultatif du Groupe de travail sur le fleuve Saint-Laurent et le lac Ontario et a annoncé la nomination de 22 des 24 membres de ce Comité dont les deux co-présidents.

Le Comité public consultatif aura pour mission de conseiller le Groupe de travail sur le fleuve Saint-Laurent et le lac Ontario sur toutes les questions touchant à l’implication du public aux travaux du Groupe de travail et fera rapport de façon périodique à la Commission mixte internationale. Le Groupe de travail sur le fleuve Saint-Laurent et le lac Ontario a été formé plus tôt au mois de décembre 2000 et a été chargé de revoir le plan de régularisation qui régit les débits et niveaux du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent.

Le Comité public consultatif comptera 24 membres, 12 du Canada et 12 des États-Unis. Les membres nommés par la Commission jusqu’à présent sont : M. Dalton Foster, Massena, N.Y., (Co-président américain); M. Fred Parkinson, Montreal, PQ (Co-président canadien); M. Daniel Barletta, Rochester, N.Y.; M. Bruce Carpenter, Rome, N.Y.; M. John Hall, Burlington, ON; Mme Marjorie Hare, Toronto, ON; M. Marc Hudon, Québec, PQ ; M. Eben James, Trenton, ON; M. Elaine Kennedy, Cornwall, ON, Michel Lamontagne, Montreal, PQ, M. Ivan Lantz, Québec, PQ ; Mme Sandra Lawn, Prescott, ON; M. Thomas McAuslan, Oswego, N.Y. ; M. Anthony McKenna, Olcott, N.Y.; M. John Osinski (NYPA); Mme Beatrice Schermerhorn, Hammond, N.Y.; Mme Sally Sessler, Syracuse, N.Y.; M. Max Streibel, Greece, N.Y.; M. Michel Turgeon, Montreal, PQ ; M. Paul Webb, Cornwall, ON; Mme Stephanie Weiss, Clayton. N.Y. and M. Al Will, Dundas, ON.

Il s’est écoulé près de cinquante ans depuis l’achèvement des dernières études d’impact et de la mise en place du plan actuel de régularisation des débits du lac Ontario. En avril 1999, la CMI a indiqué aux gouvernements du Canada et des États-Unis qu’il devenait de plus en plus urgent de procéder à une révision du plan de régularisation des débits du lac Ontario à la lumière de l’insatisfaction grandissante des usagers du bassin et également en raison de certaines questions environnementales dont le changement climatique. La CMI reconnaît toutefois qu’il est fort possible que son étude ne règle aucun des problèmes actuels et qu’aucun des groupes d’usagers du bassin n’en retire des bénéfices substantiels.

La Commission mixte internationale a été créée en vertu du Traité des eaux limitrophes afin de prévenir et de résoudre les différends relatifs à l'utilisation de l'eau le long de la frontière entre le Canada et les États-Unis. Ses responsabilités comprennent l'approbation de certains projets qui pourraient modifier les niveaux d'eau de part et d’autre de la frontière, comme le projet hydroélectrique international de Massena (New York) et de Cornwall (Ontario). Si elle autorise le projet, les ordres d'approbation de la Commission pourraient exiger que les débits nécessaires au projet respectent certaines conditions afin de protéger les intérêts touchés dans les deux pays.

Pour plus d'information, visitez le site Internet de la Commission (www.ijc.org).

Contacts:
Fabien Lengellé Ottawa, Ontario (613) 995-0088
Mike Scanlin Washington, D.C. (202) 736-9103
Salle de presse         Haut de page
Bannière