Les États-Unis et le Canada célèbrent 90 ans de coopération - Le Traité relatif aux eaux limitrophes de 1909.

Au tournant du siècle dernier, il y avait une grande expectative au sein des populations installées le long de la frontière Canado-américaine afin de voir les deux pays instaurer un mécanisme de résolution des conflits relatifs à l'utilisation des lacs, fleuves et rivières limitrophes. On voulait également, de part et d'autre, demeurer bon voisin et chercher un terrain d'entente durable qui s'occuperait, à la satisfaction de toutes les parties, des conflits à venir.

Suite à de longues négociations, le Traité relatif aux eaux limitrophes est signé le 11 janvier 1909. Le traité établit quelques principes généraux qui réglementent l'utilisation des eaux limitrophes ainsi que divers moyens afin de prévenir et résoudre les conflits pouvant survenir de chaque côtés de la frontière.

L'un de ces principes veut que les deux pays soient activement impliqués dans le processus d'approbation de projets concernant l'utilisation, l'obstruction ou la déviation des eaux transfrontalières qui auraient pour effet d'altérer les niveaux ou les courants naturels des cours d'eau de l'autre côté de la frontière. Afin de permettre cette implication des deux pays, un forum international a été créé. Il s'agit de la Commission mixte internationale qui, à moins d'un accord spécial entre les deux pays, est chargée d'approuver les projets ci-haut mentionnés.

Le Traité relatif au eaux limitrophes est également considéré comme le premier accord environnemental en Amérique du Nord. En effet, les négociateurs ont voulu prévenir les épidémies de choléra et de fièvre typhoïde en incluant dans le traité une clause stipulant que les eaux transfrontalières ne sauraient être polluées par un pays de telle sorte que la qualité de l'eau soit un risque à la santé des populations ou une cause de dévaluation les propriétés de l'autre pays.

Les engagements clairs du Traités relatif au eaux limitrophes ont mené a de nombreuses réalisations dans le but de restaurer l'intégrité des eaux partagées par le Canada et les États-Unis, ce qui inclu des accords plus détaillés tels que l'Accord de 1972 sur la qualité des l'eau dans les Grands Lacs.

Étant donné la complexité des questions auxquelles le Canada et les États-Unis ont eus à faire face au cours des années, il est remarquable que les principes et mécanismes d'hier restent aussi efficaces et viables aujourd'hui. Nous vous invitons a visiter régulièrement cette page web pour des annonces quant aux activités qui entoureront les célébrations du 90ième anniversaire du Traité relatif aux eaux limitrophes.