Bannière
.

Le 11 janvier 1999

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Le Premier ministre Jean Chrétien et le Président Bill Clinton
soulignent les 90 ans de la Commission mixte internationale

Le Premier ministre du Canada, le Très honorable Jean Chrétien, a visité les bureaux de la Section canadienne de la Commission mixte internationale aujourd'hui afin de se joindre aux Commissaires et employés de la Commission, canadiens comme américains, dans leurs célébrations du 90ième anniversaire de la signature du Traité relatif aux eaux limitrophes qui a créé la Commission mixte internationale entre le Canada et les États-Unis. Le Premier ministre a commenté sur les efforts de coopération du Canada et des États-Unis afin de régler ou prévenir les différends relatifs aux bassins versants transfrontaliers entre les deux pays

Le Premier Ministre a salué les 90 ans de la Commission et a déclaré que: " bien peu de gens comprennent les défis que représentent 4000 miles de frontière commune (..) afin de résoudre et de prévenir les disputes entre le Canada et les États-Unis, il faut un organisme telle la Commission mixte internationale. "

Les Commissaires des sections canadiennes et américaines ont également souhaité un joyeux anniversaire au Premier ministre Chrétien. Monsieur Léonard Legault, Président de la Section canadienne, a profiter de l'occasion pour déclarer que: "Le Traité relatif aux eaux limitrophes est l'une des plus belle page des relations diplomatiques entre le Canada et les États-Unis. Cette réussite est en grande partie reliée au fait que le traité cherche le bien commun des deux pays". Le Président de la Section américaine, M. Tom Baldini, a pour sa part ajouté que: "Nos deux pays doivent beaucoup aux pères du Traité relatifs aux eaux limitrophes car ils savaient que seule une coopération véritable entre les deux pays assurerait d'harmonieuses relations au sujet des bassins versants transfrontaliers et permettrait aux deux pays de grandir et de prospérer ".

Repésentant le Président Clinton, Madame Mary Ann Peters de l'Ambassade des États-Unis à Ottawa a fait remarquer que "au travers de son conseil de la qualité de l'air et de son approche des bassins hydrographiques, la Commission mixte internationale se prépare déjà à affronter les questions environnementales de l'avenir."

Le Traité relatif aux eaux limitrophes, signé le 11 janvier 1909, a établi la Commission mixte internationale dans le but de résoudre et de prévenir les différends qui pourraient survenir entre le Canada et les États-Unis à propos de l'utilisation de l'eau dans les bassins versants transfrontaliers et afin de fournir aux gouvernements des conseils sur d'autres questions environnementales relatives aux bassins transfrontaliers. La Commission mixte internationale, au cours des dernières décennies, a relevé plusieurs défis comme la restauration de la qualité de l'eau dans les Grands Lacs. La Commission supervise également plusieurs centrales hydroélectriques qui affectent, de par leur situation géographique, les niveaux et les courants naturels des eaux le long de la frontière canado-américaine.

À l'heure où la compétition entre les états s'intensifie au sujet de la propriété et du contrôle des ressources naturelles comme l'eau potable, le Traité relatif aux eaux limitrophes et la Commission mixte internationale servent de modèle éprouvé qui démontre bien comment deux pays peuvent collaborer à la gestion des eaux transfrontalières dans un esprit de coopération mutuelle bénéfique pour tous. La Commission mixte internationale est d'ailleurs en train de développer une approche de gestion intégrée des bassins hydrographiques qui aidera le Canada et les États-Unis à aborder les défis environnementaux du 21ième siècle.

Pour plus d'information au sujet du Traité relatif aux eaux limitrophes et de la Commission mixte internationale, veuillez consulter le site internet de la Commission au: www.ijc.org

Contacts: Washington, D.C.: Frank Bevacqua (202) 736-9024
Ottawa, ON: Fabien Lengellé (613) 995-0088

Salle de presse         Haut de page
Bannière