COMMUNIQUÉ

Le 3 avril 2002

La CMI publie le Plan de travail pour les lacs Supérieur, Huron et Michigan

La Commission mixte internationale (CMI) a rendu public aujourd’hui son Plan de travail pour la révision des critères de régulation des lacs Supérieur, Huron et Michigan. Ce Plan a été développé par une équipe d’experts qui a été mandaté en ce sens par la CMI en août 2001. L’équipe a rédigé son plan à la lumière de consultations publiques et privées en octobre et en novembre 2001.

Les débits du lac Supérieur sont contrôlés selon le les ordonnances de la CMI. Le Conseil international de contrôle du lac Supérieur de la CMI a développé le plan de régulation 1977-A afin de calculer les débits se conformant aux ordonnances de la CMI en fonction des apports en eau dans le bassin. Le Conseil supervise également les opérations des barrages assurant la régulation du lac Supérieur.

Le Plan d’étude dresse un échéancier et donne une liste des travaux à entreprendre avant de pouvoir réviser les ordonnances de la CMI. Une évaluation préliminaire des coûts de ces travaux est également fournie. Le Plan d’étude, s’il est complété, passera en revue les différents groupes d’usagers du système et verra dans quelle mesure une modification aux règles de régulation du lac Supérieur pourrait les avantager. Les effets du changement climatique sur les niveaux des Grands Lacs feront aussi l’objet d’études. La CMI cherchera à obtenir les fonds nécessaires à la poursuite de ces travaux auprès des gouvernements compétents, au Canada comme aux États-Unis.

Les critères de régulation du lac Supérieur ont été révisés pour la dernière fois en 1979. Récemment, plusieurs ont soulevé des questions quant à la capacité du plan de régulation actuel à faire face aux conditions de sécheresse prolongée et de crues abondantes, telle les crues de 1985 et 1986 et la chute des niveaux entre 1999 et 2001. Par ailleurs, l’évolution de la toile socioéconomique du bassin, les effets du changement climatique et les besoins changeant des différents usagers militent également en faveur d’une telle révision.

En vertu du Traité relatif aux eaux limitrophes de 1909, la CMI a approuvé, en 1913 et 1914, la dérivation d = eau de la rivière St. Marys vers des barrages hydroélectriques au Canada et aux États-Unis et la construction d = une structure permettant la régulation des débits sortant du lac Supérieur.

On peut obtenir une copie du Plan d’étude en s’adressant à la CMI ou en visitant le site web suivant : http://huron.lre.usace.army.mil/ijc/uglpos/french.pdf

Contacts:

Frank Bevacqua Washington, D.C. (202) 736-9024
Fabien Lengellé Ottawa, Ontario (613) 995-0088