Bannière
.

Date : Le 18 octobre 2007
Pour diffusion immédiate

La CMI accélère la partie de l'Étude des Grands Lacs d'amont portant sur la rivière Sainte-Claire

Ottawa, Canada - La Commission mixte internationale a annoncé aujourd'hui que son Groupe d'étude international des Grands Lacs d'amont va accélérer son étude de la rivière Sainte-Claire visant à déterminer si des modifications se produisent dans le chenal de la rivière qui pourraient en augmenter la débitance et si des modifications du niveau d'eau sont le résultat d'influences naturelles ou anthropiques. Cette partie de l'Étude internationale des Grands Lacs d'amont livrera un projet de rapport pour février 2009, une bonne année avant le moment prévu, et produira des rapports d'étape tout au long de 2008. Le rapport définitif sur la rivière Sainte-Claire, révisé par des spécialistes, devrait être présenté en juin 2009. MM. Gene Stakhiv et Ted Yuzyk, coprésidents du Conseil, ont dévoilé à Ottawa la semaine passée le projet révisé, qu'ils ont établi à la demande de la Commission.

Le très honorable Herb Gray, président de la Section canadienne de la Commission, a expliqué que la Commission comprend l'urgence d'obtenir des réponses scientifiques solides dès que possible. « Il y a lieu de féliciter le Groupe d'étude qui maintient l'intégrité de la démarche scientifique tout en répondant au besoin de hâter l'étude » a-t-il affirmé.

Mme Irene Brooks, présidente par intérim de la Section américaine de la Commission, a précisé : « Beaucoup de travaux sont déjà entrepris en vue de répondre aux questions essentielles au sujet de la rivière Sainte-Claire. Les réponses nous permettront de cibler plus précisément l'éventail complet des facteurs qui influent sur les niveaux d'eau et de cerner la façon dont on pourrait peut-être mieux régulariser le lac Supérieur pour tenir compte de l'évolution des intérêts et des changements climatiques. »

Depuis le début des travaux sur le terrain, en avril, les chercheurs ont déjà commencé des relevés transversaux de la rivière Sainte-Claire, prélevé des échantillons des matériaux du lit et recueilli des enregistrements vidéo du chenal. Ils ont aussi fait des reconnaissances et entrepris des pourparlers en vue d'installer une station hydrométrique sur la rivière.

Devant les bas niveaux records, la Commission avait demandé que son Conseil international de contrôle du lac Supérieur étudie les possibilités de s'écarter du plan de régularisation actuel touchant le débit qui s'écoule entre les villes jumelles de Sault Ste. Marie en Ontario et au Michigan. La Commission a accepté l'avis des coprésidents du Conseil que tout écart par rapport au plan actuel est à déconseiller.

Renseignements :

Ottawa: Greg McGillis 613-222-1095 mcgillisg@ottawa.ijc.org
Washington: Frank Bevacqua 202-320-6046 bevacqua@washington.ijc.org
Salle de presse         Haut de page
Bannière