Bannière
.

COMMUNIQUÉ
Pour diffusion immédiate
Le 2 août 2007

Le Groupe consultatif sur l'intérêt public (GCIP) du Groupe d'étude international des Grands Lacs d'amont commence ses travaux

Ottawa/Washington - La Commission mixte internationale (CMI) est heureuse d'annoncer que le Groupe consultatif sur l'intérêt public (GCIP) du Groupe d'étude international des Grands Lacs d'amont (GEIGLA) a commencé ses travaux avec sa première réunion tenue le 31 juillet, à Ann Arbor, au Michigan. Formé principalement de résidents de la région des Grands Lacs, le GCIP conseillera et aidera le Groupe d'étude international des Grands Lacs d'amont à assurer la prise en compte de l'intérêt public pendant l'étude. Les co présidents canadien et américain, Jim Bruce et Kay Felt, sont également membres à part entière du Groupe d'étude. Les membres du GCIP ne représentent par leur organisme ou leur région géographique, mais partagent leurs compétences personnelles et professionnelles en vue de servir l'intérêt des citoyens des deux pays.

La CMI régularise le débit du lac Supérieur depuis 1914, quand elle a approuvé la construction d'ouvrages sur la rivière St. Marys qui ont permis l'aménagement de centrales hydroélectriques dans les villes jumelles de Sault Ste. Marie au Michigan et en Ontario, entre les lacs Supérieur et Huron. Depuis ce temps, la Commission charge un conseil de contrôle de veiller à l'exécution de son ordonnance d'approbation.

L'Étude internationale des Grands Lacs d'amont, d'une durée de cinq ans, vise à déterminer s'il est possible d'améliorer la régularisation, prévue par l'ordonnance et le plan, des débits du lac Supérieur pour répondre aux besoins en évolution des utilisateurs des lacs Supérieur, Huron, Michigan et Érié. Au début de l'étude, on examinera les modifications physiques de la rivière Sainte-Claire, qui relie le lac Huron au lac Érié, pour voir si elles jouent sur les niveaux et les débits. Si la nature et l'étendue de ces modifications le justifient, on pourra aussi étudier de possibles mesures d'atténuation.

Vous trouverez ci-jointe une liste des personnes nommées au Groupe consultatif sur l'intérêt public et du personnel de soutien.

Personnes-ressources :

Frank Bevacqua : Washington 202-736-9024
Greg McGillis : Ottawa 613-947-1420

La Commission mixte internationale a été créée par le Traité des eaux limitrophes en 1909 pour prévenir et résoudre les différends au sujet de l'utilisation des eaux que se partagent les États-Unis et le Canada. Elle doit notamment approuver l'aménagement et l'exploitation de certains ouvrages qui modifient les niveaux et les débits naturels des eaux limitrophes de façon à assurer le respect du Traité. D'autres renseignements sur la CMI et le Groupe d'étude, y compris des renseignements biographiques sur les membres de ce dernier, sont affichés sur le site de la CMI : www.ijc.org.


Membre Organisation Nationalité
M. Jim Bruce Co-président du GCIP Canadienne
Mme Kay Felt Co-président du GCIP É.-U.
M. Jim Anderson Ducks Unlimited Canadienne
M. Doug Cuddy Lake Superior Conservancy and Watershed Council Canadienne
M. Dick Hibma Conservation Ontario Canadienne
M. Kenneth Higgs Private Citizen Canadienne
M. Bill Hryb The Shipping Federation of Canada Canadienne
M. John Jackson Great Lakes United Canadienne
M. Don Marles Lake Superior Advisory Committee Canadienne
Mme Mary Muter Georgian Bay Association Canadienne
M. Roger J. Smithe International Great Lakes Coalition É.-U.
Dr. Alan Steinman Grand Valley State University É.-U.
M. Dan Tadgerson Sault Ste. Marie Tribe of Chippewa É.-U.
Salle de presse         Haut de page
Bannière