Bannière
.

COMMUNIQUÉ
Le 22 mai 2007

La CMI fait connaître la composition de son Groupe d’étude international des Grands Lacs d’amont

La Commission mixte internationale (CMI) est heureuse d’annoncer la composition de son Groupe d’étude international des Grands Lacs d’amont. L’étude quinquennale envisagée vise à déterminer s’il est possible de mieux régulariser les débits du lac Supérieur pour répondre aux besoins en évolution des utilisateurs des lacs Supérieur, Huron, Michigan et Érié. Au début de l’étude, on examinera les modifications physiques de la rivière Sainte-Claire pour voir si elles jouent sur les niveaux et les débits. Si la nature et l’étendue de ces modifications le justifient, on pourra aussi étudier de possibles mesures d’atténuation.

L’Étude des Grands Lacs d'amont va permettre ce qui suit :

  • déterminer les facteurs qui jouent sur les niveaux et les débits des lacs d’amont;
  • élaborer de nouveaux plans de régularisation et en éprouver le rendement;
  • évaluer les incidences de ces plans sur l’écosystème et sur les intérêts humains;
  • intégrer des scénarios de changements climatiques dans l’analyse.

La CMI régularise le débit du lac Supérieur depuis 1911, quand elle a approuvé la construction d’ouvrages sur la rivière St. Marys qui ont permis l’aménagement de centrales hydroélectriques dans les villes jumelles de Sault Ste. Marie au Michigan et en Ontario. Les niveaux d’eau des lacs Michigan et Huron étaient exceptionnellement élevés en 1986. Le niveau du lac Supérieur approche actuellement de son minimum record.

La composition du Groupe d’étude, qui compte 10 membres, et de son personnel de soutien est indiquée dans le document joint. La CMI constituera également un groupe consultatif sur l’intérêt public (GCIP) qui aidera le Groupe d’étude dans ses activités de communication et de relations externes. Le Groupe d’étude réunit un large éventail d’expertises techniques provenant des milieux universitaires et gouvernementaux et ouvre une vaste perspective géographique sur l’ensemble des Grands Lacs d’amont. Les coprésidents du GCIP font aussi partie du Groupe d’étude, de façon à ce qu’on accorde toute l’attention voulue aux points de vue du public.

La Commission a tenu sa première réunion avec le Groupe d’étude à l’occasion de son assemblée semestrielle le 18 avril à Washington (D.C.). Après avoir obtenu les directives de la Commission, et à la lumière du plan d’étude, le Groupe d’étude établit maintenant un plan de travail détaillé.

La Commission mixte internationale a été créée par le Traité des eaux limitrophes en 1909 pour prévenir et résoudre les différends au sujet de l’utilisation des eaux que se partagent les États-Unis et le Canada. Elle doit notamment approuver l’aménagement et l’exploitation de certains ouvrages qui modifient les niveaux et les débits naturels des eaux limitrophes de façon à assurer le respect du Traité. D’autres renseignements sur la CMI et le Groupe d’étude, y compris des renseignements biographiques sur les membres de ce dernier, sont affichés sur le site de la CMI : www.ijc.org.

Personnes-ressources : 
Frank Bevacqua Washington 202-736-9024
Greg McGillis Ottawa 613-947-1420

 

Salle de presse         Haut de page
Bannière