Bannière
.

COMMUNIQUÉ
Le 20 avril 2006

La CMI publie un rapport qui fait la synthèse des
commentaires du public sur l'examen de l'Accord relatif
à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs

La CMI a publié aujourd'hui le rapport, Synthèse de la consultation publique en vue de l'examen de l'Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs par les gouvernements fédéraux du Canada et des États-Unis. Ce rapport renferme les commentaires de quelque 4 100 personnes et organismes qui ont participé aux consultations cet automne.

La Synthèse est l'aboutissement d'un processus lancé en juin 2005 lorsque les gouvernements des États-Unis et du Canada ont demandé à la Commission mixte internationale de sonder l'opinion publique en ce qui a trait à l'Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs et son examen. En réponse, la CMI a tenu 15 réunions publiques dans la région du Saint-Laurent et des Grands Lacs ainsi qu'un dialogue Web innovateur d'une durée de quatre jours. Elle a également reçu des commentaires par courriel, la poste, télécopieur et téléphone.

La consultation a révélé le soutien du public des efforts entrepris par les Gouvernements sous l'égide de l'Accord relatif de la qualité de l'eau dans les Grands Lacs et a fait émerger plusieurs thèmes principaux :

  • Les participants ont solidement appuyé l'Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs et incitent tous les ordres de gouvernement à redoubler d'efforts pour le mettre en œuvre.

  • Les participants exigeaient une eau de bonne qualité, à leurs yeux un ingrédient essentiel à la santé future des lacs et au bien-être socioéconomique des populations et des collectivités riveraines.

  • Les rejets d'eaux usées municipales et de déjections animales suscitent de nombreuses inquiétudes. Les participants voulaient qu'un Accord révisé prévoie des initiatives pour contrer ces problèmes.

  • De nombreux participants s'inquiétaient de la quantité des ressources en eau et des changements climatiques, et souhaitaient qu'on aborde ces questions dans l'examen de l'Accord.

  • Les espèces envahissantes aquatiques constituent un grave sujet d'inquiétude. De nombreux participants souhaitent également qu'un Accord révisé aborde la question.

  • Divers problèmes d'utilisation du territoire et de gestion du bassin versant ont été soulevés. De nombreux participants estiment que le processus d'examen devrait en tenir compte, plus spécialement quant à la protection des milieux humides.

  • Nombre de participants ont déploré un manque de progrès dans la diminution de la liste des secteurs préoccupants et dans la restauration des utilisations bénéfiques, et souligné la nécessité de revitaliser les plans d'assainissement.

  • Des participants habitant diverses régions du bassin ont affirmé que l'Accord devrait englober le fleuve Saint-Laurent, en aval de la frontière internationale à Cornwall (Ontario) et à Massena (New York).

  • Selon de nombreux participants, il faudrait intensifier les efforts d'éducation publique pour renforcer l'appui à la restauration des Grands Lacs.

  • De nombreux participants prônent un raffermissement du rôle dévolu à la Commission, de façon à responsabiliser les gouvernements quant à la concrétisation des engagements découlant de l'Accord, à éduquer le public sur ce dernier et à faciliter la consultation du public durant l'examen de l'Accord.

Les gouvernements du Canada et des États-Unis viennent d'amorcer le processus d'examen du fonctionnement et de l'efficacité de l'Accord, et lors de celui-ci feront appel au rapport de la CMI.

Le Synthèse est disponible en français et en anglais au http://www.ijc.org/fr/activites/consultations/glwqa/synth.php en formats HTML et PDF. Une version imprimée ainsi qu'un cédérom de l'archive des commentaires (courriels, transcriptions, correspondance, et cetera) sont disponibles sur demande.

La Commission mixte internationale s'emploie à prévenir et à résoudre les différends entre les États-Unis d'Amérique et le Canada en vertu du Traité des eaux limitrophes de 1909 et veille au bien commun des deux pays en tant qu'organe indépendant et objectif conseillant les deux gouvernements.

Personnes-ressources

Ottawa Paula Fedeski-Koundakjian (613) 995-0088
Washington Frank Bevacqua (202) 736-9024

 

Salle de presse         Haut de page
Bannière