Bannière
.

COMMUNIQUÉ
Le 23 septembre 2005

Le très honorable Herb Gray, président de la Section canadienne de la CMI, participe à la cérémonie d'inauguration du projet d'agrandissement du canal de dérivation de la rivière Rouge

Le très honorable Herb Gray, co-président canadien de la Commission mixte internationale (CMI) du Canada et des États-Unis, sera présent à la cérémonie d'inauguration du projet d'agrandissement du canal de dérivation de la rivière Rouge qui aura lieu à Winnipeg le 23 septembre 2005.

Le projet d'agrandissement du canal de dérivation, appuyé par le gouvernement du Manitoba et par le gouvernement fédéral, répond à une recommandation majeure formulée par la CMI dans son rapport Vivre le long de la rivière Rouge, publié en novembre 2000. Ce rapport avait été fait à la demande des gouvernements du Canada et des États-Unis à la suite des inondations dévastatrices de 1997.

Dans son rapport, la CMI signalait que le risque de défaillance des infrastructures actuelles de protection contre les inondations de Winnipeg était élevé. De plus, elle exhortait les administrations municipale et provinciale de mettre en place d'autres mesures de protection.

« Le projet d'agrandissement du canal de dérivation représente une étape importante vers l'amélioration de la protection des inondations de la ville de Winnipeg, a mentionné M. Gray. Nous continuons toutefois à souligner, comme nous l'avons fait dans notre rapport de 2000, qu'il n'y a pas de solution unique au problème d'atténuation des inondations dans le bassin de la rivière Rouge. La CMI a formulé plus de 50 recommandations. »

« L'inauguration de ce projet et les récentes pluies diluviennes survenues dans la région nous rappellent la dévastation dont nos citoyens, américains et canadiens, peuvent être victimes à la suite d'inondations, remarque Dennis Schornack, président de la section américaine de la CMI. Tous les échelons de l'administration publique doivent favoriser la préparation aux inondations et trouver des moyens de résoudre les problèmes dans l'ensemble des lieux visés. »

Dans son rapport de 2000 (lequel a été précédé d'un rapport préliminaire publié en décembre 1997), la CMI recommandait la prise d'autres mesures, sur les plans structuraux et non-structuraux, afin de réduire les dommages, notamment la restauration des zones humides, la construction ou l'amélioration des barrages ainsi que l'amélioration des systèmes de prévision et d'avertissement.

Dans le cadre de cette entreprise, la CMI a invité les administrations de tous les échelons à promouvoir une culture axée sur la préparation aux inondations et à créer des occasions pour résoudre les problèmes de manière intergouvernementale. Elle les a aussi encouragées à favoriser la collaboration entre les deux pays et les autorités responsables des zones limitrophes du bassin pour élaborer un plan global d'atténuation des inondations.

La CMI est présente dans le bassin de la rivière Rouge par l'intermédiaire de son Conseil international de la rivière Rouge (CIRR). Le CIRR surveille la qualité de l'eau à la frontière et assure le suivi de la consommation d'eau et des activités qui peuvent influer sur la ressource transfrontalière. Pour obtenir plus de renseignements sur le CIRR et ses activités, consultez le site www.ijc.org (Conseils, Conseil international de la rivière Rouge) ou http://www.ijc.org/conseil_board/red_river/fr/irrb_home_accueil.htm.

Vous pouvez télécharger le rapport Vivre le long de la rivière Rouge aux adresses www.ijc.org (Publications) et http://www.ijc.org/php/publications/html/livingf.html.

La Commission mixte internationale s'emploie à prévenir et à résoudre les différends entre les États-Unis d'Amérique et le Canada en vertu du Traité des eaux limitrophes de 1909 et veille au bien commun des deux pays en tant qu'organe indépendant et objectif conseillant les deux gouvernements.

Personnes ressources

Ottawa Paula Fedeski-Koundakjian (613) 995-0088
Washington Frank Bevacqua (202) 736-9024

 

Salle de presse         Haut de page
Bannière