Bannière
.

COMMUNIQUÉ
Le vendredi 10 juin 2005

La CMI tiendra une consultation publique sur l'examen de l'Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs

[KINGSTON - ONTARIO] – Les gouvernements du Canada et des États-Unis ont demandé à la Commission mixte internationale (CMI) de consulter le public sur l'examen prochain de l'Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs. Le processus de consultation publique commence avec la réunion biennale de la Commission qui a lieu aujourd'hui à Kingston.

La CMI convoquera une série d'audiences publiques cet automne, dans divers endroits de la région du bassin des Grands Lacs. Il sera aussi possible de soumettre des commentaires par Internet. Ces informations seront publiées dans un rapport de la CMI à l'intention des deux gouvernements.

« L'opinion du public sera le catalyseur de la réussite de l'examen de l'Accord », selon Herb Gray, président de la section canadienne de la CMI. « La participation du public renforcera le soutien public à une action coordonnée entre le Canada et les États-Unis pour nettoyer les Grands Lacs. »

L'Accord a été signé en 1972 et sa dernière mise à jour date de 1987. Il semble de plus en plus évident que cet Accord doit être revu afin de mieux refléter les progrès scientifiques et les nouvelles menaces qui pèsent sur l'écosystème des Grands Lacs.

« Les espèces aquatiques envahissantes ne sont qu'un des nombreux thèmes qui doivent être couverts dans le cadre de l'examen », selon Dennis Schornack, président de la section américaine de la CMI. « En obtenant l'appui du public, nous pourrons poser les bases d'une ère nouvelle dans le processus de restauration des Grands Lacs. »

La demande des deux gouvernements fait écho à l'engagement pris par la CMI lors de la réunion biennale de 2003, à Ann Arbor au Michigan, de participer à l'examen et de s'assurer qu'il soit inclusif, transparent et exhaustif. Par la suite, la publication du douzième Rapport biennal de la CMI, en 2004, a donné le coup d'envoi officiel à l'examen de l'Accord, qui doit être révisé à tous les trois rapports biennaux.

La réunion biennale des 10 et 11 juin est ouverte au public et gratuite. Les citoyens pourront faire valoir leur point de vue sur l'avenir de l'Accord lors d'une séance qui se tiendra demain à 14 heures, dans le Biosciences Complex du campus de l'Université Queen's, à Kingston.

Pour en savoir davantage, consultez les sites www.ijc.org (Conférence sur les Grands Lacs et réunion biennale 2005) ou http://www.ijc.org/2005biennial/about_fr.php.

La Commission mixte internationale s'emploie à prévenir et à résoudre les différends entre les États-Unis d'Amérique et le Canada en vertu du Traité des eaux limitrophes de 1909 et veille au bien commun des deux pays en tant qu'organe indépendant et objectif conseillant les deux gouvernements.

Personnes ressources

Ottawa Paula Fedeski-Koundakjian (613) 995-0088
Washington Frank Bevacqua (202) 736-9024

 

Salle de presse         Haut de page
Bannière