Bannière
.

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE LA CMI

Dans son discours du Trône, le gouvernement fédéral canadien prend des engagements à l’égard de la CMI et du renouvellement du programme des Grands Lacs

Pour diffusion immédiate
Contactez : Nick Heisler, (613) 794-8198

Ottawa, le 6 octobre 2004 – Le premier discours du Trône du gouvernement nouvellement élu de Paul Martin a mis l’accent sur l’importance d’exposer le dossier environnemental sur la scène internationale, indiquant que le gouvernement « poursuivra une action multilatérale et bilatérale pour relever des défis qui sont ultimement mondiaux.» Aux termes de son discours, le gouvernement canadien s’engage à travailler avec les États-Unis et à faire appel à la Commission mixte internationale pour mener à bien ces défis.

Le très honorable Herb Gray, président de la Commission mixte internationale, a fait la déclaration suivante : « Le gouvernement a pris l’engagement majeur d’encourager la coopération internationale en ce qui a trait aux questions environnementales d’envergure internationale et planétaire. L’avenir de l’air que nous respirons, de l’eau que nous buvons, des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent occupe désormais une partie non négligeable des projets politiques du présent gouvernement. La Commission est disposée à aider le gouvernement à trouver des solutions aux défis environnementaux auxquels nous faisons face et, à cette fin, elle est mieux équipée que quiconque. »

« Ainsi, dit le discours, [le gouvernement] travaillera en collaboration avec les États-Unis et des organismes comme la Commission mixte internationale sur des questions comme la pureté de l’air, la salubrité de l’eau et les espèces envahissantes. En 2005, le gouvernement présentera la prochaine génération de programmes relatifs aux Grands Lacs et au Saint-Laurent, soulignant ainsi son engagement à protéger et à préserver ces écosystèmes partagés d’importance internationale.»

Dans un passage portant sur l’accord de Kyoto qui porte sur l’intégration du développement durable dans les processus décisionnels et l’amélioration de la commercialisation des technologies de l’environnement, le discours du Trône laisse fortement entendre que le gouvernement de M. Martin jouerait un rôle de premier plan en mettant sur pied une stratégie internationale pour traiter le dossier de l’environnement.

Salle de presse         Haut de page
Bannière