Bannière
.

Commission mixte internationale
États-Unis et Canada

COMMUNIQUÉ  

Le 21 Août 2003  

LA COMMISSION MIXTE INTERNATIONALE INVITE TOUS LES INTÉRESSÉS À PARTICIPER À SA RENCONTRE BIENNALE DONT LE THÈME SERA “POUR UNE RENAISSANCE DES GRANDS LACS.”

WINDSOR, Ontario et ANN ARBOR, Michigan – La Commission mixte internationale (CMI) organisera sa prochaine rencontre biennale sur la qualité de l'eau des Grands Lacs à Ann Arbor, Michigan, les 19 et 20 septembre prochains. L'objectif de cette rencontre sera d'amener la communauté scientifique et environnementale des Grands Lacs à s'entendre sur les travaux de restauration prioritaires dans le bassin et discuter de l'état de la recherche scientifique sur des questions varieés telles les espèces exotiques envahissantes, le mercure, l'eutrophisation du lac Érié, les avis concernant les prises de pêche sportive, le changement climatique et les niveaux d'eau. Pour plus d'information sur cette rencontre qui se déroulera au cœur du campus de l'Université du Michigan à Ann Arbor, veuillez consulter le site Internet de la CMI au www.ijc.org .

Lors de cette rencontre, la CMI invitera les citoyens, les scientifiques, les élus ainsi que les représentants du secteur industriel à se pencher sur la renaissance de la plus grande étendue d'eau douce au monde, les Grands Lacs.

« Tous les résidents des Grands Lacs souhaitent que leur eau soit bonne à boire, que les poissons soient propres à la consommation et que les plage puissent accueillir les baigneurs. » de déclarer Dennis L. Schornack, président de la Section américaine de la CMI. « Ceux qui participeront à cette conférence pourront échanger et ainsi développer des stratégies pour que l'on atteigne ces objectifs. Que ce soit au sujet des espèces exotiques envahissantes ou la revitalisation des sites contaminés, nous toucherons à tout ce qui entrave la renaissance des Grands Lacs. »

Le point de mire de cette conférence de deux jours sera l'objectif premier de l'Accord sur la qualité de l'eau des Grands Lacs, soit la restauration de l'intégrité chimique, physique et biologique des Grands Lacs. Lors de la première journée de la conférence, des ateliers porteront sur les moyens d'enrayer la prolifération des espèces exotiques envahissantes, les effets de l'étalement urbain, le changement climatique, la contamination au mercure et les menaces à la santé humaine posées par la pollution et les questions relatives à la variation des niveaux d'eau.

« En réunissant les scientifiques, les universitaires, les gouvernements et les citoyens, nous espérons développer des solutions qui nous permettrons de continuer à améliorer la qualité de l'eau des Grands Lacs » de lancer le très hon. Herb Gray, président de la Section canadienne de la Commission et ancien vice premier ministre du Canada. M. Gray a d'ailleurs récemment reçu la plus haute distinction civile canadienne en étant nommé compagnon de l'Ordre du Canada.

La rencontre se termine le samedi 20 septembre par un dialogue ouvert organisé dans le cadre d'une rencontre publique, toujours sur le thème de la renaissance des Grands Lacs. Tim Skubick, animateur de télévision réputé aux Etats-Unis, sera le modérateur de cet évènement entre les commissaires et les groupes représentés à la conférence.

Tout juste avant le début officiel de la rencontre, la CMI organisera un atelier qui portera sur les secteurs préoccupants et les plans d'aménagement panlacustres. Cet atelier se déroulera pendant toute la journée du 18 septembre.

La Commission mixte internationale s'emploie à prévenir et à résoudre les différends entre les États-Unis d'Amérique et le Canada en vertu du Traité des eaux limitrophes de 1909 et veille au bien commun des deux pays en tant qu'organe indépendant et objectif conseillant les deux gouvernements.

En particulier, la Commission étudie les demandes d'approbation de projets d'ouvrages touchant les eaux frontalières et transfrontalières et peut réglementer l'exploitation de ces ouvrages. Elle assiste les deux pays pour la protection de l'environnement dans les régions frontalières, y compris l'application de l'Accord relatif à la qualité de l'eau dans les Grands Lacs et l'amélioration de la qualité de l'air dans les régions frontalières, et renseigne les gouvernements sur les nouveaux enjeux qui pourraient être sources de litiges entre les deux pays.

La CMI compte six commissaires, dont trois sont nommés par le Président des États-Unis trois par le Premier ministre du Canada. La CMI est épaulée dans son travail par 19 conseils composés d'experts dans les domaines pertinents au mandat de la CMI, d'un océan à l'autre.

L'Accord sur la qualité de l'eau des Grands Lacs a confié à la CMI le mandat d'aider les gouvernements fédéraux du Canada et des États-Unis à atteindre les objectifs de cette accord.

Pour plus d'information sur la conférence de 2003 de la CMI qui se déroulera sous le thème renaissance des Grands Lacs, veuillez contacter Fabien Lengellé au (613) 995-0088 ou http://www.ijc.org/fr/contacts/contacts.htm .

Salle de presse         Haut de page
Bannière