Bannière
.
Commission des pêcheries des Grands Lacs
Personne-ressource : Marc Gaden
734-662-3209 x. 14
Commission mixte
internationale

Personne-ressource : Frank Bevacqua
202-736-9024
U.S. Army Corps of
Engineers

Personne-ressource : Lynne Whelan
312-353-6400 x1300
U.S. Department of
State

Personne-ressource : Karla Heidelberg
202-647-0241
U.S. Environmental
Protection Agency

Personne-ressource : Phillippa Cannon
312-353-6218

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

  Diffusion immédiate Le 18 novembre 2002  

Les organismes adoptent des mesures d'urgence
pour lutter contre les carpes asiatiques

Un fonds d'urgence est établi pour protéger les Grands Lacs
contre ces gros poissons envahissants

CHICAGO (ILLINOIS) — Trois organismes fédéraux des états-Unis, la Commission mixte internationale et la Commission des pêcheries des Grands Lacs unissent leurs efforts pour lutter contre les espèces envahissantes dans la région des Grands Lacs en établissant un fonds d'urgence pour prévenir la prolifération des carpes asiatiques. Le fonds permettra d'acquérir une génératrice de secours pour la barrière électrique du canal maritime et sanitaire de Chicago. Cette barrière est le premier — et, pour l'instant, le seul — moyen de défense contre les carpes asiatiques. Ces espèces de poissons, extrêmement prolifiques, remontent rapidement le Mississippi en passant par le canal et menacent l'intégrité biologique des Grands Lacs. La génératrice fera en sorte qu'une panne d'électricité ne permette pas aux carpes d'envahir les Grands Lacs. Cette intervention est un exemple sans précédent de rapidité et de coopération des organismes et des intervenants, qui répondent immédiatement à la migration de ces espèces envahissantes.

« Des millions d'Américains et de Canadiens profitent des Grands Lacs, sur lesquels ils comptent pour se nourrir, s'approvisionner en eau, se divertir et gagner leur vie », indique l'ambassadrice Mary Beth West, sous-secrétaire d'état adjointe. « Si les carpes asiatiques migrent jusque dans les Grands Lacs, elles menaceront cette ressource naturelle partagée. » L'achat et l'installation de la génératrice de secours devraient coûter 300 000 $. L'Environmental Protection Agency des états-Unis a fourni 150 000 $, et le Corps of Engineers a offert l'équivalent de 50 000 $ en services non financiers. Par l'entremise de la Commission mixte internationale et de la Commission des pêcheries des Grands Lacs, le Département d'état a apporté, en août dernier, un financement de 170 000 $ en vue d'aider à combattre la migration des carpes asiatiques. De ce montant, 100 000 $ seront alloués à l'achat de la génératrice de secours.

Les carpes asiatiques constituent une menace considérable pour les Grands Lacs en raison de leur taille, de leur taux de reproduction et de leur capacité de consommer de grandes quantités de nourriture. Elles peuvent peser jusqu'à 100 livres (45 kilogrammes) et mesurer jusqu'à 4 pieds (1,2 mètre). Les carpes asiatiques sont bien adaptées au climat de la région des Grands Lacs, qui ressemble à celui de leurs habitats indigènes, dans l'hémisphère oriental. On s'attend à ce qu'elles entrent en compétition pour la nourriture avec les espèces de poissons précieuses aux pêches sportive et commerciale. Si elles parviennent à pénétrer dans le réseau, elles pourront devenir des espèces dominantes des Grands Lacs.

Deux espèces de carpes asiatiques — la carpe argentée et la carpe à grosse tête — se sont échappées des installations aquacoles pour gagner le Mississippi dans les années 1980 et se sont considérablement dispersées lors des importantes inondations survenues au début des années 1990. à un rythme constant, les carpes se déplacent vers le nord, devenant les espèces les plus abondantes dans certains tronçons du Mississippi, supplantant certains poissons indigènes et nuisant beaucoup aux pêcheurs du fleuve. Le canal maritime et sanitaire de Chicago, qui est relié aux Grands Lacs, s'alimente dans la rivière Des Plaines. Les carpes ont atteint cette rivière, à une cinquantaine de milles du lac Michigan.

D'après G. Tracy Mehan, III, administrateur adjoint délégué à l'eau de l'Environmental Protection Agency, « le spectre des grosses carpes asiatiques prolifiques dans les Grands Lacs a motivé notre coalition d'organismes gouvernementaux à agir rapidement. L'expérience nous a durement appris les ravages environnementaux et économiques que causent dans les Grands Lacs les espèces aquatiques envahissantes telles que la moule zébrée, la lamproie marine et le gobie arrondi. La nouvelle menace posée par les carpes asiatiques fait ressortir les graves problèmes dus aux espèces envahissantes ainsi que le besoin urgent de prévenir d'autres introductions. Les Grands Lacs ne peuvent tout simplement pas se permettre une autre invasion aquatique. »

« Heureusement, nous avons une première ligne de défense contre les carpes asiatiques », affirme le brigadier-général Steven R. Hawkins, commandant de la Great Lakes and Ohio River Division du U.S. Army Corps of Engineers. « En avril 2002, le U.S. Army Corps of Engineers a terminé la construction de la barrière électrique. La barrière a été conçue dans le cadre d'un projet de démonstration visant à étudier l'efficacité de la prévention de la migration des espèces entre le bassin hydrographique du Mississippi et celui des Grands Lacs. La barrière utilise l'électricité pour repousser les poissons et empêchera, on l'espère, leur passage. Comme la barrière dépend de l'alimentation électrique, nous craignons qu'une simple panne permette aux carpes de s'infiltrer. Le fonds d'urgence des partenaires fédéraux et binationaux nous a permis d'acquérir la génératrice de secours dont nous avons besoin pour assurer l'alimentation continue de la barrière. » Jusqu'à maintenant, on n'a pas signalé de carpes argentées ni de carpes à grosse tête en amont de la barrière.

Les organismes et les intervenants continueront de collaborer à prévenir la migration des carpes asiatiques et d'autres espèces envahissantes par le canal maritime et sanitaire de Chicago. Parmi les partenaires de l'initiative figurent le maire de Chicago, M. Richard Daley, Commonwealth Edison, le Council of Great Lakes Governors, le Dispersal Barrier Advisory Panel, la Commission des pêcheries des Grands Lacs, le Great Lakes Sportfishing Council, le département des Ressources naturelles de l'Illinois, la Commission mixte internationale, le Metropolitan Water Reclamation District of Greater Chicago, Midwest Generation, la Mississippi Interstate Cooperative Resource Association, le département de la Conservation de l'environnement de l'état de New York, le U.S. Army Corps of Engineers, l'Environmental Protection Agency des états-Unis, le US Fish and Wildlife Service, Wisconsin Sea Grant, et d'autres partenaires d'état, non gouvernementaux et universitaires.

Des photos de carpes asiatiques et de la barrière électrique ainsi que des liens vers d'autres ressources sur les carpes asiatiques sont disponibles sur le site suivant www.glfc.org/carp

Salle de presse         Haut de page
Bannière