Commission mixte internationale
Hiver 2000
Vol.25, No. 4



Pas de « solution miracle » aux problèmes d'inondation de la rivière Rouge

Le 6 décembre 2000, la Commission mixte internationale publiait son rapport final A Vivre le long de la rivière Rouge: Rapport aux gouvernements du Canada et des États-Unis sur les mesures d'atténuation des impacts des inondations dans le bassin de la rivière Rouge . Ce rapport fait suite au renvoi des gouvernements à la Commission portant sur les inondations dévastatrices de 1997. Par ce renvoi, les gouvernements demandaient à la Commission d'élaborer des recommandations pour éviter ou atténuer les dommages résultant des prochaines inondations de la rivière Rouge. Les inondations de 1997 ont causé des dommages évalués à près de 5 milliards de dollars américains. La rivière Rouge s'écoule vers le nord le long de la frontière entre le Minnesota et le Dakota du Nord et se rend jusqu’au lac Winnipeg; le bassin de la rivière Rouge comprend aussi une petite partie du Dakota du Sud.

La Commission a noté qu'il y aura à nouveau de graves inondations dans le bassin de la rivière Rouge. L’inondation de 1997 n’est pas une première : le bassin a connu de graves inondations en 1979, 1950 et 1897. La crue la plus importante jamais répertoriée à Winnipeg a eu lieu en 1826.Dans son rapport, la Commission a traité des risques d'inondation pour les grands centres urbains du bassin. Par exemple, la ville de Winnipeg a évité de justesse la catastrophe lors de l'inondation de 1997. D'autres travaux sont nécessaires afin que ses 600 000 habitants soient protégés tout en respectant les intérêts des populations à l'extérieur de la ville qui pourraient être touchées par des mesures de protection contre les inondations.La Commission a de plus noté que l'écosystème de la vallée de la rivière Rouge sera menacé à moins que l'on tienne compte de la nécessité de le protéger dans l'élaboration de mesures visant à atténuer les impacts des inondations.

Le défi consiste à préparer le bassin afin d’éviter les dommages résultant des inondations et à s'occuper des inondations qui se produiront dans l’avenir. La Commission a noté qu'il y existe plusieurs approches à la réduction des dommages liés aux inondations - le stockage dans de vastes réservoirs, les digues, l’expropriation préventive, le microstockage, la restauration des zones humides - et qu'aucune d'entre elles ne saurait à elle seule représenter une solution à tous les problèmes. Il n'y a pas de solution miracle. Les biens et la population du bassin de la rivière Rouge seront sujets à risque inacceptable jusqu'à ce que des solutions globales, intégrées et binationales soient élaborées et mises en oeuvre.





Photo : Ville de Winnipeg


Le Groupe de travail international sur le bassin de la rivière Rouge, mis sur pied par la Commission afin de se pencher sur des moyens à prendre afin d'atténuer ou d'éliminer les dommages résultant de graves inondations, a mis au point de nombreux outils qui serviront encore longtemps dans le bassin. Ces outils comprennent des modèles hydrauliques pour l'analyse des eaux de crues, des données topographiques et d'utilisation du terrain pour certaines zones menacées, ainsi que la structure d'un réseau virtuel reliant la population, les données et les modèles pour le bassin de la rivière Rouge. En bout de ligne, la Commission recommande une plus grande collaboration des deux côtés de la frontière pour relier les gens d'un bout à l'autre du bassin. Cela permettrait le partage d'information en temps réel, l'éducation en ligne et l’accès à des bases de données et des modèles intégrés par les gestionnaires des ressources hydriques à travers le bassin. La Commission prie très instamment les gouvernements d'apporter leur soutien au travail nécessaire au développement de ces outils.


Des mécanismes institutionnels binationaux sont également nécessaires pour s'occuper des problèmes transfrontaliers liés aux inondations dans l’avenir. En conséquence, la Commission a recommandé que certaines fonctions soient dévolues à son Conseil international sur la rivière Rouge et que les gouvernements oeuvrent avec le onseil et les organismes bilatéraux en place ou sur le point de l’être pour s'assurer qu'il y ait des mécanismes appropriés de coordination et de mise en oeuvre des mesures de préparation aux inondations et d'atténuation des impacts de celles-ci, et pour la mise en oeuvre des recommandations du rapport de la Commission. La Commission tiendra des audiences publiques en janvier prochain sur la proposition d'une directive pour son Conseil international sur la rivière Rouge qui comprendrait des fonctions reliées aux inondations transfrontalières, lesquelles viseraient à venir en aide aux gouvernements pour accroître les efforts de préparation aux inondations dans le bassin de la rivière Rouge.Les dates et les lieux des audiences publiques seront affichés sur le site Internet de la Commission ( www.ijc.org ) en décembre prochain. Le rapport A Vivre le long de la rivière Rouge est disponible sur le site Internet de la Commission ou à l'un de ses bureaux.



La CMI reçoit des fonds du gouvernement canadien afin d’entreprendre la révision des critères de régulation du lac Ontario

En novembre 2000, le gouvernement canadien a mis à la disposition de la CMI des fonds afin de lancer la révision des critères de régulation du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent. Ces fonds s’ajoutent à ceux qui ont été débloqués par le gouvernement américain plus tôt cette année.

La révision des critères de régulation du lac Ontario et du fleuve Saint-Laurent aura pour objet d’évaluer le cœur de l’Ordonnance de 1956 de la CMI qui régit le complexe hydroélectrique qui se trouve près de Cornwall (Ontario) et de Massena (New York).

Afin de paver la voie à son Groupe de travail, la CMI a organisé récemment des rencontres entre plusieurs agences gouvernementales chargées de l’exécution de l’ordonnance de régulation du bassin du lac Ontario. Ces rencontres avaient pour but de recenser les données disponibles comme les études pertinentes aux activités du Groupe de travail. Des rencontres semblables regroupant des universitaires sont également prévues.

Au moment de mettre sous presse, la CMI cherchait des candidats pour combler quelques postes au sein de son Groupe de travail et de son Comité de consultation publique. Pour de plus amples informations, veuillez consulter le site Internet de la Commission. Vous pouvez également vous inscrire à “ IJC Announce ” afin de recevoir des mises à jour régulières.


Mise à jour sur l’Accord relatif à la qualité de l’eau des Grands Lacs

Dépositions atmosphériques

Quels sont les outils juridiques disponibles en vertu du droit canadien et américain afin de contrôler le dépôt atmosphérique des substances toxiques rémanentes provenant du bassin des Grands Lacs et de l’extérieur?

Cette question a fait l’objet d’un débat animé lors d’un atelier organisé par le Conseil consultatif international sur la qualité de l’air de la Commission les 26 et 27 octobre 1999. Le procès-verbal de cet atelier, qui contient une bonne partie des arguments présentés comme des discussions qui ont suivies, est maintenant disponible. (NDLR: ce procès-verbal n’est disponible qu’en anglais seulement.)

Le procès-verbal de cet atelier a été rédigé de sorte qu’il puisse être utile aux juristes comme aux autres groupes intéressés par la protection de l’environnement. Vous pouvez obtenir une copie de ce document intitulé "The Protection of Great Lakes Water Quality from Atmospheric Contaminant Deposition" auprès de l’un des bureaux de la Commission ou encore sur le site Internet de la Commission ( www.ijc.org )



Nettoyage de la rivière Niagara

Afin de soutenir les efforts de la CMI visant à évaluer l’état de restauration des avantages naturels dans la région de la rivière Niagara, le Conseil consultatif scientifique de la CMI organisera une audience publique sur la question le 29 novembre prochain à Niagara Falls (New York). Cette rencontre permettra à la population locale d’échanger avec des scientifiques sur les questions qui les préoccupent. Ces discussions aideront également la CMI à développer des recommandations à l’intention des gouvernements. D’autres sessions du même type seront organisées par la CMI alors qu’elle rédigera son rapport sur l’état de la zone préoccupante de la rivière Niagara. La CMI pense pouvoir rendre ce rapport public d’ici l’été 2001. Pour de plus amples renseignements, veuillez vous adresser à M. Bruce Kirschner par courriel ( kirschnerb@ windsor.ijc.org ) ou par téléphone (313) 226-2170, poste 6710.

On peut également obtenir plus de renseignements auprès des agences qui travaillent à la restauration de la rivière Niagara. Selon la U.S. EPA, les sites d’enfouissement de déchets dangereux sont les sources de pollution diffuse les plus importantes dans la rivière Niagara. La U.S. EPA et le New York State Department of Environmental Conservation (NYSDEC) ont identifié pas moins de 26 sites d’enfouissement dans la moitié américaine de ce bassin. Selon ces deux agences, ces sites sont responsables de 99% de la pollution provenant des sites d’enfouissement de déchets dangereux américains. Les deux agences ont complété la construction de mesures correctives pour 14 de ces sites et ont entrepris la construction de mesures similaires pour 9 autres. Les mesures correctives auraient permis des réductions des émissions polluantes allant jusqu’à 90%. On espère pouvoir achever la construction des mesures correctives pour tous les sites d’ici 2003. Les rapports annuels de la U.S. EPA et du NYSDEC sont disponibles sur l’Internet à l’adresse suivante : http://www.epa.gov/glnpo/lakeont/nrtmp/ Pour plus d’information, veuillez contacter M. Mike Basile par courriel ( nfpio@sysr.com ) ou par téléphone (716) 285 8842.



Intervenants

La CMI souhaite la bienvenue aux derniers membres nommés à ses conseils.

David de Launay
Directeur, Section des terres et de l’eau,
Division de la gestion des ressources naturelles
Ministère ontarien des Ressources naturelles
Conseil sur la qualité de l’eau des Grands Lacs
James M. Haynes
Research Director, New York Great Lakes Consortium;
Professor, Biological Sciences,
State University of New York College at Brockport
Conseil des directeurs de recherche des Grands Lacs
Thomas C. Johnson
Professor and Director, Large Lakes Observatory,
University of Minnesota at Duluth
Conseil des directeurs de recherche des Grands Lacs
Paul J. Horvatin
Programs Manager,
Monitoring, Indicators and Reporting Branch,
Great Lakes National Programs Office,
U.S. Environmental Protection Agency
Conseil des directeurs de recherche des Grands Lacs
Dr. Irene Bucka
Associate Clinical Professor,
University of Alberta;
Pediatrician Misericordia Hospital and
University of Alberta Hospital
Groupe de travail des professionnels de la santé
Dr. John Dellinger
Director, Illinois Poison Center
Groupe de travail des professionnels de la santé
Dr. Ellen Silbergeld
Director, Program in Human Health
and the Environment,
University of Maryland Medical School
Groupe de travail des professionnels de la santé
Colonel Ralph H. Graves
Co-président, Section américaine,
Commander and District Engineer
U.S. Army Corps of Engineers, Seattle District
Conseil international de contrôle du lac Kootenay
Conseil international de contrôle du lac Osoyoos
Nous remercions également ceux qui ont terminé leur mandat.
Dr. James Ashman
Directeur, Affaires corporatives,
Ministère ontarien de l’Agriculture
et des affaires rurales
Conseil sur la qualité de l’eau des Grands Lacs
Dr. J.Val Klump
Center for Great Lakes Studies,
University of Wisconsin-Milwaukee
Conseil des directeurs de recherche des Grands Lacs
Dr. Russell A. Moll
Director, Michigan Sea Grant,
University of Michigan
Conseil des directeurs de recherche des Grands Lacs
Richard MacDonald
Associate Director, Training and Development,
United Nations University, International Network
on Water, Environment and Health,
McMaster University
Conseil des directeurs de recherche des Grands Lacs
Colonel James M. Rigsby
Co-président, Section américaine,
Commander and District Engineer
U.S. Army Corps of Engineers, Seattle District
Conseil international de contrôle du lac Kootenay
Conseil international de contrôle du lac Osoyoos

 


Publications Récentes

Pour obtenir le texte intégral des rapports de la CMI, cliquez sur le bouton Publications à (www.ijc.org) ou allez directement sur les sites Internet ci-dessous. Vous pouvez vous procurer un nombre limité d'exemplaires imprimés auprès de la CMI en téléphonant au (519) 257-6734 au Canada ou au (313) 226-2170, poste 6734, aux États-Unis ou en faisant parvenir un courriel à l'adresse commission@windsor.ijc.org .

Vivre le long de la rivière Rouge - Rapport aux gouvernements du Canada et des États-Unis sur les mesures d’atténuation des impacts des inondations dans le bassin de la rivière Rouge. Commission mixte internationale, disponible a partir de www.ijc.org/php/publications/html/livingf.html .

Protection of the Waters of the Great Lakes CD -- ROM. Contient la version anglaise du rapport final de la CMI ainsi que les transcriptions des audiences publiques et une foule de documents connexes. Veuillez vous adresser à l’un des bureaux de la CMI pour en obtenir une copie. Version anglaise seulement.

Protection of Great Lakes Water Quality From Atmospheric Contaminant Deposition. Procès verbal d’un atelier organisé par le Conseil consultatif international sur la qualité de l’air de la Commission les 26 et 27 octobre 1999 à Windsor en Ontario. Version anglaise seulement, disponible a partir de http://www.ijc.org/publications/html/protectdir/protect.html .

L’assainissement des sédiments contaminés, les effets de la consommation du poisson contaminé des Grands Lacs sur la santé humaine, le dépôt de substances toxiques aéroportées, l’utilisation des terres en milieu urbain ainsi que les activités de surveillance et de contrôle dans le bassin des Grands Lacs sont autant de sujets abordés dans ce 10e Rapport biennal sur la qualité de l’eau des Grands Lacs. www.ijc.org/php/publications/html/10br/fr/indexfr.html .

Les transcriptions des audiences publiques tenues dans le cadre du Forum sur la qualité de l’eau dans les Grands Lacs (24 au 25 septembre 1999) sont maintenant disponibles sur l’internet. www.ijc.org/php/publications/html/postprog.html .



Événements à venir

Prenez-en note!

La CMI organisera son prochain forum biennal sur la qualité de l’eau des Grands Lacs à l’hôtel Delta au centre ville de Montréal les 14 et 15 septembre 2001 . L’objectif de ce Forum est d’encourager les groupes communautaires du bassin des Grands Lacs et du fleuve Saint-Laurent à travailler de concert avec tous les paliers de gouvernement en vue de l’atteinte des objectifs de l’Accord relatif à la qualité de l’eau des Grands Lacs. Lors du Forum de Montréal, les agences gouvernementales chargées de la mise en oeuvre de l’Accord feront des présentations sur les progrès accomplis jusqu’à maintenant. Une audience publique interactive suivra ces présentations. Dans le cadre du Forum de Montréal, la CMI se penchera sur les efforts de restauration dans le bassin du fleuve Saint-Laurent et ce forum constituera l’occasion pour les résidents des Grands Lacs d’échanger avec leurs voisins du Saint-Laurent. Plusieurs ateliers et présentations sur des sujets de pointe sont également au programme. Quiconque s’intéresse à l’avenir de l’environnement des Grands Lacs devrait prévoir assister à ce forum dont l’entrée est gratuite. Pour de plus amples renseignements, consultez notre site Internet ( www.ijc.org )


Restez branchés

La CMI est intéressée à connaître votre opinion sur ses activités. Vous pouvez nous contacter de différentes façons :



    Section
canadienne
  Section
américaine
  Bureau régional
des Grands Lacs

Contacts   Murray Clamen
Secrétaire
Fabien Lengellé
Affaires Publiques
  Gerald Galloway
Secrétaire
Frank Bevacqua
Affaires Publiques
  Tom Behlen
Directeur
Jennifer Day
Affaires Publiques

Couriel   Commission@ottawa.ijc.org   Commission@washington.org   Commission@windsor.org

Courrier   234, avenue Laurier Ouest
22 étage
Ottawa (Ont.)
K1P 6K6
  1250 23rd Street NW
Suite 100
Washington, DC 20440
  100, avenue Ouellette
8e étage
Windsor (Ont.)
N9A 6T3
ou
P.O. Box 32869
Detroit, MI 48232-2869

Télécopieur   613.993.5583   202.467-7046   519.257-6740

Téléphone   613.995.2984   202.736.9000   519.257.6700
ou
313.226.2170

Page d'accueil www.ijc.org



Commissaires



       
  Thomas Baldini,
président de la Section américaine

Alice Chamberlin

Susan Bayh

Leonard Legault,
président de la Section canadienne

Frank Murphy

Robert Gourd

 
       


La Commission mixte internationale prévient et règle les différends entre le Canada et les États-Unis d'Amérique dans le cadre du Traité des eaux limitrophes de 1909 et recherche le bien commun des deux pays en conseillant les deux gouvernements de façon indépendante et objective.