Back to Map Open All Close All
CANADA (Cliquez sur les différents titres pour faire apparaître l'information pertinente pour chacun)
Open/Close BRAS SEVERN, ONTARIO
(Cette section donne quelles sont les étapes des PAC qui ont été atteintes, les usages bénéfiques et les indicateurs de restauration et si le secteur préoccupant a été correctement cartographié.)
Étape de mise en oeuvre du PAC: 3 - Retrait de la liste en janvier 2003

Y a-t-il des cartes électroniques qui montrent les limites géographiques et les sources de pollution associées? Oui

Usages Bénéfiques et les Indicateurs (DUB):
(Le DUB sera souligné si un objectif de restauration a été identifié.
S'il est souligné, vous pouvez cliquer sur le DUB pour faire apparaître les objectifs identifiés.)
Restrictions à la consommation de poissons et d'autres espèces sauvages
* Aucune restriction à la consommation de poissons et d'autres espèces sauvages du bras Severn attribuable à des sources de contamination locales
* La concentration de mercure dans la chair du poisson devrait être inférieure à 0,5 ug/g en poids humide pour garantir la protection de la santé humaine. Il convient de préciser que les sources géologiques et atmosphériques locales peuvent être des sources importantes de mercure dans la chaîne alimentaire que ne sauraient augmenter les sources locales.
* La concentration de biphényles polychlorés (BPC) dans la chair du poisson devrait être inférieure à 2 ug/g en poids humide pour garantir la protection de la santé humaine.
* La concentration de biphényles polychlorés (BPC) dans les poissons entiers ne devrait pas excéder 0,1 ug/g en poids humide aux fins de la protection des oiseaux et des animaux piscivores.
Réduction des populations de la faune aquatique et terrestre
* Protection et revitalisation de l'habitat de la faune aquatique et terrestre
* Restauration d'une communauté de poissons équilibrée et viable par le rétablissement des prédateurs supérieurs, comme le doré, le grand brochet, l'achigan à grande bouche, l'achigan à petite bouche et le maskinongé, à des niveaux semblables à ceux du début des années 1970, ces espèces formant au moins 20 à 30 % des prises totales de prédateurs et le doré au moins 10 % des prises des filets–trappes
* Maintien d'une communauté de poissons naturelle et diversifiée, lutte contre l'introduction d'espèces exotiques et prévention de la disparition des espèces indigènes ou souhaitables
* Maintien d'une communauté diversifiée et viable d'oiseaux aquatiques coloniaux qui nichent actuellement dans le bras ou à proximité
* Dans le cadre du projet de la baie Matchedash du Plan nord-américain de gestion de la sauvagine (PNAGS), production de 2 450 oiseaux aquatiques, dont 880 canards colverts, 210 canards noirs et 1 360 autres oiseaux d'espèces diverses
* Maintien des populations fauniques à des niveaux suffisants pour produire des avantages économiques et récréatifs, préserver la qualité de l'environnement et l'intégrité de l'écosystème et garantir la sécurité du public
* Réintroduction d'une population viable de cygnes trompettes dans la région du bras Severn
* Absence de toxicité importante dans la colonne d'eau ou les sédiments contaminés documentée par les bio-essais menés chez le poisson et les autres espèces sauvages
Dégradation du benthos
* Atteinte des cibles appropriée établies pour la communauté benthique et des objectifs concernant l'écosystème dans le bras Severn
* Présence de benthos typique de conditions mésotrophes dans tout le bras, à savoir a) maintien et accroissement de la population de l'éphémère Hexagenia comme indicateur de la santé de l'écosystème et b) maintien de la densité des vers oligochètes aquatiques, notamment Limnodrilus hoffmeisteri, en deçà de 3 000/m 2 partout dans le bras
* Absence d'effets toxiques aigus ou chroniques sur le benthos attribuables à la présence de métaux-traces ou de matières organiques dans les sédiments de l'ensemble du bras Severn
Limitation du dragage
Respect des recommandations biologiques et chimiques pour la qualité des sédiments et absence de restriction concernant les activités de dragage ou d'élimination attribuable aux sédiments contaminés
Eutrophisation ou prolifération d'algues indésirables
* La concentration de phosphore total qui limite la croissance des algues ne dervait pas excéder 10 à 20 ug/L
* La densité des algues, telle qu'indiquée par la concentration de chlorophylle a, ne devrait pas excéder 5 à 10 ug/L.
* L'eau devrait être suffisamment limpide pour qu'un disque de Secchi y soit visible à l'œil nu à au moins 1,2 m de profondeur.
* Les plantes enracinées ou flottantes ne devraient pas gêner les baigneurs; leur présence en très fortes densités pourrait affecter d'autres activités comme la navigation de plaisance et la pêche.
Enlaidissement des sites
* L'eau utilisée pour la baignade devrait être agréable sur le plan visuel. Elle ne devrait contenir aucun débris, huile, écume ou substance qui entraîne un dépôt, une couleur, une odeur ou un goût désagréable ou qui augmente la turbidité.
* La densité des algues devrait être inférieure à 5 ug/L.
* La chlorophylle a réduit l'incidence des proliférations d'algues.
Réduction des populations de phytoplancton et de zooplancton
Espèces et biovolume phytoplanctoniques représentatifs de conditions mésotrophes et communauté zooplanctonique équilibrée (c.-à-d. un plus grand nombre de daphnies)
Perte d'habitats de la faune aquatique et terrestre
* Mise en œuvre du Plan de gestion de l'habitat du poisson dans le bras Severn et d'autres politiques afin de mettre en valeur l'habitat de la faune aquatique et terrestre et d'en prévenir la perte
* Restauration de l'habitat du poisson par les promoteurs de nouveaux aménagements riverains dans des zones cibles
* Élaboration de plans de revitalisation ou d'aménagement de nouveaux milieux humides côtiers lorsque l'occasion se présente
* Dans le cadre du projet de la baie Matchedash : i) préservation et gestion de 1 715 ha d'habitat faunique; ii) restauration et aménagement de 427 ha d'habitat pour la sauvagine et d'autres espèces sauvages tributaires des milieux humides; iii) préservation et mise en valeur de 442 ha d'habitat comme aire de repos pour la sauvagine
* Remise en état des tributaires et des zones riveraines aux fins de la création d'habitats pour la faune aquatique et terrestre
* Préservation des aires de nidification existantes des oiseaux aquatiques coloniaux dans le bras Severn et dans les environs
* Préservation et augmentation des aires de nidification du balbuzard pêcheur dans le bras Severn
Open/Close
SÉDIMENTS CONTAMINÉS
Volume estimatif de sédiments contaminés encore présents dans le SP: aucune donnée

Décontamination à ce jour: Rétablissement naturel et réduction des sources
Open/Close
L'INFRASTRUCTURE DE EAUX USÉES
Amélioration à L'Infrastructure de Traitement des Eaux Usées - Dépenses Réalisées:
Fonds d'assainissement (FA) / Fonds de durabilité des Grands Lacs (FDGL) 1 600 000 $
Ontario 19 700 000 $
Amélioration de sept stations d'épuration des eaux usées aucune donnée

Coûts Futurs Prévus de L'Infrastructure de Traitement des Eaux Usées - Financement Requis:
Modernisation de la station d'épuration des eaux usées de Coldwater aucune donnée
Amélioration du réseau d'égout pluvial et séparation des égouts (mise en œuvre en cours) aucune donnée
Open/Close
HABITAT
Projets / Propositions / Coûts:
4 100 000 $ alloués à 8 projets
Parachèvement de 132 projets dans des affluents
Protection de 411 ha de milieux humides et secs
Plantation de 117 000 arbres et arbustes
Open/Close
AUTRES ENJEUX IMPORTANTS
Enjeux:
3 projets de contrôle des sources diffuses : 2 900 000 $
Open/Close
DIRECTION
Fédéral: Janette Anderson
Environnement Canada
C.P. 5050
867, chemin Lakeshore
Burlington, ON   L7R 4A6
(905) 336-6277
Province: aucune donnée
Administration locale / CCP: Duncan McLaren
497 Islandview Lane
Midland, ON   L4R 5H4
(705) 526-7368


Nota: Les chiffres sont fournis à titre indicatif et peuvent exclure certaines dépenses ou activités. Le sommaire est basé sur la meilleure information disponible. La mention "aucune donnée" signifie qu'aucune information pertinente n'était disponible au moment du publication.