VERSION FINALE
NOTES POUR LE DOSSIER

OBJET : Compte rendu de la réunion du Conseil, Conseil international de la rivière Sainte-Croix, CMI
Date de la réunion : 19 août 2003
Lieu de la réunion : Calais Motor Inn, Calais (Maine)


Présents :
Don Porteous – co-président américain
Bill Appleby – co-président canadien
Col. Tom Koning – membre du Conseil
Ed Logue – membre du Conseil
Bob Lent – membre du Conseil
Joan Trial – membre du Conseil
Bill Ayer – membre du Conseil
Joe Arbour – membre du Conseil
Rudy Koop – personnel de la CMI
Lisa Bourget – personnel de la CMI
Barbara Blumeris – secrétaire américaine
Peter Eaton – secrétaire canadien (retraité)
Peter Johnson – secrétaire canadien

  1. Proposition de conseil de bassin hydrographique

    Le colonel Koning ouvre la réunion en indiquant qu’à la réunion semestrielle de la CMI, qui s’est tenue à Washington (DC) en avril 2003, les commissaires de la CMI avaient demandé au Conseil international de la rivière Sainte-Croix d’examiner la possibilité de devenir un conseil international de bassin hydrographique. Les membres du Conseil débattent dans les grandes lignes du concept de conseil de bassin hydrographique. Les points suivants ressortent de cette discussion :

    • Compétences du Conseil / de la CMI – La CMI exerce des compétences transfrontalières précises à l’égard de la rivière seulement. On admet toutefois que les activités ou les décisions prises en dehors de la région peuvent influer sur la qualité des eaux limitrophes et sur leur quantité.

      La CMI ne souhaite pas créer un nouveau conseil mais elle aimerait peut-être élargir son rôle. Elle voudrait savoir de quelle manière le Conseil peut fonctionner plus efficacement dans le bassin hydrographique.

    • Entités existantes dans le bassin hydrographique – Le Conseil reconnaît que des groupes oeuvrant dans le bassin fournissent une bonne rétroaction. Les membres du Conseil aimeraient collaborer étroitement avec eux pour renforcer les programmes existants et les compléter.


    • Ressources – Le Conseil est conscient que l’élargissement de son rôle dans le bassin exigerait plus de ressources. Il décide de reporter cette discussion tant que le concept ne sera pas mieux défini.


    • Fonctions possibles du Conseil – Après discussion, il est décidé que le Conseil pourrait remplir des fonctions suivantes :
      • faciliter la communication; agir comme facilitateur lors des réunions périodiques des groupes multilatéraux;
      • servir d’organe d’information; fournir de l’information SIG normalisée sur l’environnement et les ressources dans le bassin;
      • agir comme entité prospective; fournir de l’information et des conseils sur des questions relatives aux eaux limitrophes dans le bassin et s’occuper peut-être d’autres questions.

    • Prochaine étape – On continuera de discuter du concept de conseil de bassin hydrographique à la prochaine réunion du Conseil en novembre. Les commissaires de la CMI seront invités à la réunion.

  2. Renouvellement du permis de Domtar en vertu du National Pollutant Discharge Elimination System (NPDES) – Ed Logue

    Ed Logue fournit au Conseil des renseignements sur le renouvellement du permis de l’usine Domtar à Woodland en vertu du NPDS. Le Département de la protection de l’environnement du Maine espère délivrer le permis dans les six prochains mois. On mentionne qu’une participation canadienne aux discussions relatives au permis pourrait se révéler d’une grande utilité, et que le Conseil pourrait peut-être faciliter cette participation.

  3. Nouveau membre canadien du Conseil

    Bill Ayer mentionne que Sheila Washburn est une candidate possible au poste de membre canadien du Conseil. Mme Washburn, qui est ingénieure et femme d’affaires, vit et travaille à St. Andrews pendant l’été. Elle possède une vaste expérience de collaboration avec les divers ordres de gouvernement; elle a présidé la Fondation pour la protection des sites naturels du Nouveau-Brunswick et travaille actuellement dans le secteur de l’environnement. Tout le monde convient que Mme Washburn est une candidate idéale.

    Mesure : Bill Ayer demandera à Mme Washburn si elle accepte que sa nomination soit proposée à la CMI. La décision finale sera prise par la CMI.

  4. Célébrations Sainte-Croix 2004

    Barbara Blumeris lance la discussion. Les célébrations se dérouleront du 26 juin au 4 juillet 2004. À ce jour, le financement de l’événement est principalement local, et le comité organisateur tente d’obtenir des fonds des gouvernements fédéral, du Maine et du Nouveau?Brunswick. Diverses suggestions sont faites quant à la participation possible de la CMI à l’événement :

    • Tenir une réunion publique du Conseil (qui a lieu normalement en août).
    • Demander à la CMI de contribuer financièrement à la trousse d’information constituée à l’intention des enseignants. La trousse a été élaborée par le Services des parcs des États-Unis; la Commission internationale de la rivière Sainte-Croix se charge de sa distribution et de son financement.
    • Produire une brochure ou une affiche sur la CMI et sur son rôle dans la région et s’assurer qu’elle est bien en vue pendant l’événement.

    Prochaines étapes : 1. Faire parvenir une lettre à la CMI pour lui demander de contribuer financièrement à la trousse destinée aux enseignants. 2. Recueillir de l’information sur les activités qui se dérouleront pendant la semaine et en choisir une à laquelle participera le Conseil ou la CMI.

  5. Prochaine réunion du Conseil

    La prochaine réunion du Conseil se tiendra les 5 et 6 novembre à l’Algonquin, à St. Andrews, et durera une journée et demie.

Levée de la réunion

Notes prises par :
Barbara Blumeris – secrétaire américaine du Conseil
Peter Johnson – secrétaire canadien du Conseil
19 septembre 2003

 

Retour