11e Rapport biennal -- Qualité de l'eau des grands lacs


Accueil  |  Table des matières  |  1er chapitre  |  2e chapitre  |  3e chapitre  |  Autres questions  |  Signatures  |   Références  |  English

1er chapitre

Introduction

Résultats visés

Objectif visé : De l’eau potable

Objectif visé : Des poissons comestibles

Objectif visé : Une eau propice à la baignade

Le processus de la CEEL

Conclusion

Recommandations

 

Objectif visé : Une eau propice à la baignade

Évaluation de la CEEL

L’évaluation globale subjective de la CEEL de l’indicateur de contamination des eaux utilisées à des fins récréatives par E. coli et par des coliformes fécaux est « mixte ». Cette évaluation est ainsi décrite dans le rapport de la CEEL : « Cette composante de l’écosystème démontre des attributs qui sont en bonne condition et d’autres qui sont détériorés, peut-être de façon différente d’un bassin lacustre à un autre. »14

Fondement pour l’évaluation de la CEEL

Les membres du Groupe de travail sur l’implantation des indicateurs et ceux de la CEEL sont d’accord pour affirmer que cet indicateur peut être fondé sur les mesures de teneurs en E. coli dans l’eau et sur le nombre de plages fermées.15 Le rapport de la CEEL présente des données de fermeture de plages aux Etats-Unis, en 1998 et 1999, et au Canada, en 1998. Des données supplé- mentaires ont été présentées à la conférence de la CEEL de 2000 concernant le taux hebdomadaire d’E. coli de plusieurs plages de la région de Chicago durant l’été 2000, et lors de l’été 1999 pour des plages de l’est de Toronto.

Évaluation de la Commission

La Commission constate qu’il n’est pas toujours sécuritaire de se baigner dans certaines régions des Grands Lacs et que la capacité d’établir l’état des progrès réalisés est limitée.

Les défis reliés à cet indicateur

L’échantillonnage des plages est effectué par les autorités régionales. Le défi consiste à assurer des méthodes uniformes d’échantillonnage et de communication des résultats.

image

Des données d’échantillonnage des plages américaines ont été compilées en série pour la période de 1981 à 1994, et sont accessibles en ligne, au www.epa.gov/glnpo/beach. Des données sont également disponibles jusqu’en l’an 2000, mais pas pour les années 1995 et 1997. Actuellement, même si des données concernant les fermetures de plages canadiennes des Grands Lacs existent, elles n’ont pas été regroupées et ne sont pas disponibles pour l’ensemble du bassin des Grands Lacs; elles ne permettent donc pas une évaluation de la situation. Des efforts ont toutefois été déployés, et le sont encore, afin d’établir un système de compilation de données canadiennes qui serait mis à jour directement par les agents de l’hygiène publique. Dans le but de permettre une utilisation valable de cet indicateur, les autorités responsables se doivent de suivre un protocole d’analyse normalisé ainsi qu’un échantillon- nage des plages qui soit valide pour qu’on puisse être en mesure d’identifier les tendances globales pour l’objectif visé « une eau propice à la baignade ».

 

Définition :

« Qu’il n’y ait pas de fermetures de plages publiques causées par des activités humaines ou, réciproquement, que les plages publiques soient ouvertes et accessibles à la baignade. »13