8.1
INTRODUCTION
L
Les activités du Conseil, dans le cadre des priorités du cycle
e Conseil des directeurs de recherche des Grands Lacs a
2001-2003, auront été menées sous le signe du travail
été créé par la Commission mixte internationale pour
8.1
d’équipe. Se rendant compte que les activités des divers
que celui-ci soit son conseiller principal quant aux
comités et conseils se chevauchent souvent et que la
recherches à entreprendre en vue de l’atteinte des objectifs
collaboration multipartite s’avère d’une importance primor-
de l’Accord sur la qualité de l’eau des Grands Lacs et les
diale, le Conseil a décidé d’œuvrer en étroite collaboration
programmes afférents. Créé en 1984 et formé de membres
avec le Conseil consultatif scientifique des Grands Lacs, le
du Comité consultatif scientifique, le Conseil a été rattaché
Conseil de la qualité de l’eau des Grands Lacs, et le Conseil
directement à la CMI en 1991. La mission du Conseil
consultatif international sur la qualité de l’air, afin d’identi-
consiste à donner à la CMI une plus grande capacité à
fier et de faire avancer les enjeux prioritaires. Le Conseil a
procurer à la recherche sur les Grands Lacs le leadership,
également poursuivi ses efforts pour améliorer la coordina-
l’orientation, l’appui et les évaluations efficaces dont elle a
tion entre les navires scientifiques et apporter des améliora-
besoin. Les responsabilités du Conseil sont les suivantes :
tions au Great Lakes - St. Lawrence Research Inventory. En
promouvoir une plus grande communication et une
outre, le Conseil a cherché à démontrer qu’il est nécessaire
plus grande collaboration entre les chercheurs et les
d’effectuer des recherches sur la pollution microbienne et
agences au Canada et aux Etats-Unis ;
les produits chimiques non contrôlés afin de bonifier les
encourager les chercheurs à partager les résultats de
travaux antérieurs de la CMI sur cet aspect de la santé
leurs recherches ;
humaine. Les résultats des travaux et les recommandations
compiler un sommaire des programmes de recherche
formulées par le Conseil pour l’exercice 2001-2003 se
courants ou à venir et qui auraient un lien avec l’Accord
trouvent à la section 8.
sur la qualité de l’eau des Grands Lacs et, en particu-
lier, les programmes visés par l’Annexe 17 de l’Accord
Les membres du Conseil ont participé à des groupes de
(Recherche et développement) ;
travail pour aborder les priorités du cycle 2001-2003 :
identifier et prioriser les programmes de recherche,
Groupe de travail du Conseil consultatif scientifique des
discerner leurs lacunes et inciter les gouvernements
Grands Lacs pour la planification de l’atelier sur les nou-
américain et canadien à revoir leurs programmes de
veaux enjeux concernant les Grands Lacs (chapitre 5) ainsi
subventionnement de façon à favoriser les initiatives de
que le Groupe de travail sur l’utilisation du territoire urbain
recherche qui répondraient aux déficiences ainsi
dans la zone des Grands Lacs (chapitre 3) ; le Sous-comité
identifiées ;
des priorités sur le changement climatique du Conseil de la
évaluer l’impact des recommandations formulées tant
qualité de l’eau des Grands Lacs (chapitre 4) et le Groupe de
par le Conseil lui-même que par le Conseil consultatif
travail sur l’annexe 2 (chapitre 2). Ces groupes de travail ont
scientifique des Grands Lacs, le Conseil de la qualité de
organisé des ateliers pour débattre des questions prioritaires
l’eau des Grands Lacs et la CMI.
identifiées par la CMI. Ils ont par ailleurs contribué à
l’identification de nouvelles recherches ou à réorienter des
Les membres du Conseil sont des gestionnaires de program-
recherches existantes et les efforts de collecte de données
mes de recherche oeuvrant au sein du milieu universitaire,
dans les Grands Lacs. Les membres du Conseil ont égale-
de l’industrie privée ou de différents paliers de gouverne-
ment participé aux ateliers et contribué aux communiqués,
ments, tant au Canada qu’aux États-Unis. Le Conseil bénéfi-
aux résultats ainsi qu’aux recommandations de recherche
cie également de la participation de la Commission des
qui en ont résulté.
pêcheries des Grands Lacs et de la International Association
for Great Lakes Research. Tous les membres sont nommés de
Le Conseil des directeurs de recherche des Grands Lacs tient
façon discrétionnaire par la CMI. Chacun des membres siège
à souligner les efforts de tous ceux et celles qui, sans être des
en tant qu’individu et à titre de spécialiste pour un mandat
membres à part entière du Conseil, ont apporté une
dont la durée normale est de trois ans.
contribution significative au présent rapport. Ce sont 
Cheryl Martin, Will Robertson, Sheridan Haack, Doug Alley,
John Gannon et Giovanna Stasiuk.
151