Certaines des méthodes de détection directe les plus
politiques axées sur la protection du bassin et des aquifères,
ainsi que sur la surveillance de la qualité de l’eau et l’élabora-
prometteuses sont basées sur l’utilisation d’anticorps. Les
techniques de séparation immunomagnétique ont été
tion de lignes directrices afférentes.
utilisées avec succès pour concentrer et purifier des micro-
organismes très spécifiques. De plus, les méthodes basées
Les progrès dans le domaine de la biologie moléculaire
sur anticorps peuvent être combinées à d’autres méthodes,
ouvrent la voie à la mise au point de nouvelles techniques
notamment à des biocapteurs avec guides d’onde à coeur
novatrices de surveillance de la qualité microbienne de l’eau. À
titre d’exemple, on utilise de plus en plus les applications de la
liquide qui ont tendance à en accroître la sensibilité.
réaction en chaîne de la polymérase (PCR) pour déceler des
7.6
Les principaux microbes qui figurent sur la liste des
pathogènes d’origine hydrique spécifiques dans les écosystè-
contaminants potentiels de la US EPA peuvent, et devraient,
mes aquatiques. On observe également des progrès considéra-
faire l’objet de mesures. À titre d’exemple, les chercheurs
bles dans les domaines de la génomique et de la
s’interrogent depuis peu sur l’importance, pour la santé
microfluidique. Des outils génomiques, comme les jeux
ordonnés de microéchantillons d’ADN, offrent la possibilité de
humaine, de la présence du pathogène bactérien
Helicobacter pylori dans les sources d’eau utilisées pour la
fixer des centaines de milliers de sondes d’ADN pour isoler
consommation ou à des fins récréatives. Même s’il semble
différents pathogènes d’origine hydrique sur une même
que Helicobacter pylori soit sensible aux méthodes actuelles
plaque en verre. Le jeu ordonné de microéchantillons peut
de traitement de l’eau potable, des études réalisées dans des
ensuite être utilisé pour analyser simultanément un extrait
régions rurales de la Pennsylvanie ont révélé la présence de
total d’ADN prélevé de micro-organismes dans un échantillon
d’eau, en vue du dépistage d’un grand nombre de pathogènes
ce pathogène dans des eaux de puits déclarées exemptes de
coliformes. Aussi faut-il poursuivre les recherches afin de
potentiels. Même si l’application de ces techniques moléculai-
mettre au point de meilleures méthodes pour déceler les
res à des échantillons prélevés dans l’environnement com-
nouveaux pathogènes comme Helicobacter pylori dans les
porte certaines difficultés, il devient de plus en plus important
écosystèmes aquatiques et de mieux comprendre leur
d’évaluer ces nouveaux outils, de trouver des moyens d’amé-
écologie et la nature des risques qu’ils présentent dans l’eau
liorer les méthodes d’analyse par culture qui sont actuellement
utilisées pour surveiller la qualité microbienne de l’eau et
(Hegarty et al., 1999). Nous connaissons mal l’écologie de ce
pathogène, y compris sa manifestation dans les écosystèmes
d’examiner les applications qui pourraient être faites de ces
aquatiques et les risques de transmission hydrique.
outils moléculaires pour l’étude de l’écologie de pathogènes
d’origine hydrique spécifiques. Le fait, par exemple, que le
Autre préoccupation, des virus dans les eaux côtières se sont
génome complet de E. coli, Cryptosporidium, Giardia,
révélés des sources potentielles de risque pour les utilisa-
Helicobacter pylori et de nombreux virus ait été séquencé et
que des gènes puissent être immobilisés sur un jeu ordonné
teurs de ces eaux; or ils ont été détectés dans 20 à 80 p. 100
des sites perturbés (Griffin et al., 2002). Des cultures
de microéchantillons d’ADN ouvre la voie à la mise au point de
cellulaires et des techniques moléculaires ont été utilisées
systèmes de diagnostic ou de détection complets, capables de
pour évaluer l’incidence de la pollution, et la contamination
fournir des renseignements exhaustifs sur la qualité de l’eau et
a été associée essentiellement au débit d’orage et aux fosses
les risques pour la santé. Cette technique se prête aussi à
septiques. Cette étude a porté sur les eaux côtières marines,
l’étude de l’expression des gènes, ce qui peut être utile pour
définir les principaux modes de survie et de transport.
mais très peu d’études ont été faites sur les lacs d’eau douce
et leurs zones riveraines.
Certaines de ces nouvelles méthodes sont utilisées dans les
Cryptosporidium demeure une préoccupation dans le bassin
Grands Lacs. Ainsi, des chercheurs ont récemment publié un
des Grands Lacs. Il y a dix ans se  produisait la plus vaste
article sur un « nouvel Č indicateur possible utilisant la PCR
poussée d’origine hydrique jamais observée aux États-Unis;
pour faire une évaluation spécifique et rapide dans le
lac Michigan (Brinkman et al., 2003). Cette technique, qui
c’était à Milwaukee (Wisconsin) et cette poussée avait alors
été associée aux eaux contaminées du lac Michigan
permet d’obtenir des résultats en quatre heures, a produit un
(MacKenzie et al., 1995). De nouvelles méthodes d’analyse
coefficient de corrélation (r) de 0,93 en comparant les valeurs
des matières fécales animales et humaines permettent
obtenues à celles des entérocoques -- un indicateur proposé
aujourd’hui d’évaluer les génotypes et l’infectivité des
par la US EPA pour les eaux salées. Il faut poursuivre les
pathogènes en cause et de brosser ainsi un tableau plus
recherches afin de pouvoir tenir compte de seuils de détection
plus faibles, d’établir des liens par rapport à la norme pour
précis des sources de contamination et des risques pour la
santé publique (Quintero-Betancourt et al., 2002).
E. coli et d’évaluer les risques pour la santé publique. Il faudra
aussi évaluer la capacité d’appliquer ces nouvelles méthodes
Tout comme le foyer de Milwaukee a largement contribué à
dans différents lieux géographiques en tenant compte des
la reconduction de la Safe Drinking Water Act aux États-Unis,
sources de pollution ponctuelles et diffuses et des événements
de même la poussée de E. coli 0157H7 à Walkerton a favorisé
pluvio-hydrologiques.
l’élaboration d’une politique canadienne sur la qualité de
l’eau potable (Krewski et al., 2002). L’impact dramatique
Eaux de lest
qu’ont eu ces deux poussées épidémiques sur les collectivi-
tés touchées, et les décès causés par la contamination des
Selon des estimations, 21 milliards de gallons d’eau de lest
approvisionnements en eau, ont mené à l’adoption de
sont rejetés chaque année dans les eaux américaines
137