chez les sujets d’une même espèce (variabilité tempo-
oť le poisson s’alimente pour la première fois. Avant 1993, le
relle et géographique), en plus de différer entre les
taux de mortalité dž au syndrome de mortalité précoce chez
espèces-proies qui élaborent l’enzyme;
la progéniture du saumon coho dans le lac Michigan était
5.
isolement de deux souches microbiennes réagissant
d’environ 20 p. 100. Depuis 1993, ce taux s’est accru
positivement à la thiaminase dans les viscères du
considérablement et il s’est avéré inquiétant à la fois pour les
gaspareau, laissant croire qu’il s’agit d’une source
stocks de saumon coho et quinnat chaque année, sauf en
possible de thiaminase chez ces espèces-proies.
1997 et 1998. Durant cette période de dix ans, l’incidence du
syndrome de mortalité précoce chez le touladi des
Tillitt et ses collègues ont fait une évaluation préliminaire de
lacs Ontario et Michigan a varié entre 5 et 70 p. 100,
7.3
la fonction visuo-motrice des alevins nageants viables de
s’établissant en moyenne à près de 30 p. 100. De faibles
touladi provenant d’oeufs contenant de très faibles concen-
concentrations de thiamine dans les oeufs et l’amélioration
trations de thiamine (<1 nmol/g) et des concentrations
de la survie après un apport de thiamine sont fréquemment
« normales Č (> 10 nmol/g). Les premiers résultats font état
associées au syndrome de mortalité précoce. Au cours des
de déficits statistiquement significatifs dans le groupe à faible
quelques dernières années, les recherches sur la manifesta-
teneur en thiamine par comparaison au groupe « normal Č,
tion de ce syndrome chez les espèces des Grands Lacs ont
au niveau de la perception des détails (acuité visuelle) et de
permis de réaliser des progrès considérables, dont les
la détection des mouvements (seuils de stimulation lumi-
suivants :
neuse intermittente) évalués en conditions à la fois
photopiques (vision diurne) et scotopiques (vision noc-
1.
démonstration qu’il est possible de reproduire en
turne). Ces résultats sont en accord avec ceux d’autres
laboratoire les symptômes apparentés au syndrome de
études récentes portant sur l’évitement des prédateurs ou la
mortalité précoce en provoquant une carence en
capture des proies (Fitzsimons et al., 2002). Ainsi, les études
thiamine ou en administrant des antagonistes de la
sur les effets de l’évitement des prédateurs et la capture des
thiamine;
zooplanctons font état de relations significatives, quoique
2.
hypothèse selon laquelle une carence en thiamine dans
variables en fonction de la source des oeufs, entre la
les oeufs peut être associée à une baisse du recrutement
concentration de thiamine et l’évitement des prédateurs par
des alevins, même si le poisson survit à la mortalité
les alevins. Sur la base des résultats de ces études, la
apparente;
concentration seuil avec effet de thiamine dans les oeufs a
3.
confirmation que l’activité de dégradation de la
été fixée provisoirement à 3 nmol/g. Tous ces résultats
thiamine chez les deux espèces de poissons fourrages
indiquent que la majorité des populations de touladis et de
exotiques (gaspareau et éperlan) a été jusqu’à cent fois
saumons sont sensibles à une faible teneur en thiamine et
plus élevée que chez les espèces de hareng indigènes;
ceci pourrait être un élément important susceptible d’expli-
4.
observation selon laquelle les concentrations de
quer l’absence de recrutement de touladis actuellement
thiamine chez le poisson fourrage suffisent à satisfaire
observée dans les Grands Lacs.
aux besoins nutritionnels, mais l’activité de dégradation
de la thiamine (thiaminase) peut varier sensiblement
131