7.3
PÊCHES DANS LES GRANDS LACS : RÉTROSPECTIVE ET PRÉOCCUPATIONS ACTUELLES
L
des effectifs et à la perte des reproducteurs dans les Grands
’effet des substances toxiques persistantes sur la
Lacs. La prédation par la lamproie est un de ces facteurs
disparition des ressources halieutiques dans le bassin
7.2
importants et la surexploitation commerciale en est un autre.
des Grands Lacs est une question qui suscite depuis
7.3
Depuis les années 70, de bons programmes ont été mis en
longtemps la controverse au sein de la communauté
place pour lutter contre la lamproie et ces programmes ont
scientifique des Grands Lacs. Après avoir découvert des
contribué au rétablissement des populations actuelles de
concentrations élevées de 2,3,7,8-tétrachlorodibenzo-p-
touladis dans le lac Supérieur et dans certaines portions du
dioxine (TCCD) dans les poissons et les goélands argentés
lac Huron. Dans le lac Ontario, par contre, aucun alevin
du lac Ontario, à la fin des années 80, la US EPA a procédé à
vésiculé issu de la reproduction naturelle n’a été observé
l’échantillonnage de carottes de sédiments prélevées dans ce
avant 1986, malgré la présence de touladis adultes à la fin
lac dans le but de reconstituer l’historique de la contamina-
des années 70 et  malgré les traitements larvicides contre la
tion. Ces données ont ensuite servi à une évaluation
lamproie, amorcés dans les affluents de ce lac en 1971 et
rétrospective des risques pour le touladi; cette évaluation a
conjugués à des efforts de reconstitution des populations de
été faite par Philip Cook, qui a présenté ses résultats lors de
touladis par l’ensemencement de poissons d’un an.
assemblée du Conseil de la qualité de l’eau des
la 102
Grands Lacs qui s’est tenue à Chicago, le 15 juillet 1993,
Cook et ses collègues ont pu démontrer, à l’aide de graphi-
dans le cadre d’une réévaluation des dioxines. Des articles
ques, que les concentrations élevées de 2,3,7,8-
sur diverses composantes de cette évaluation rétrospective
tétrachlorodibenzo-p-dioxine (TCDD) et de contaminants
des risques ont été publiés dans des revues scientifiques avec
apparentés à la TCDD ont nui à la reproduction du touladi
comité de lecture. Une synthèse a été présentée par Philip
sauvage pendant une période d’au moins 40 ans (de 1940 à
Cook, lors de l’assemblée spéciale de février 1999 du Conseil
1980) dans le lac Ontario (Cook et al., 2003). De tous les
consultatif scientifique des Grands Lacs qui avait pour but
congénères possibles des PCDD, des PCDF et des BPC,
d’évaluer les volets scientifiques des plans de gestion
seulement 21 sont reconnus pour être hautement toxiques
panlacustre à l’égard des polluants critiques, et elle a été
pour le poisson. Ces produits chimiques puissants présen-
incluse dans le rapport 1997 - 1999 Priorités et progrès
tent une substitution chlorée qui crée des géométries
accomplis dans le cadre de l’Accord sur la qualité de l’eau
moléculaires et des conformations planaires similaires à
dans les Grands Lacs. Les résultats de l’évaluation rétrospec-
celles de la TCDD. Or les embryons et les alevins vésiculés
tive complète ont été présentés le 12 septembre 2002, à
du touladi sont très sensibles aux effets toxiques résultant de
Windsor (Ontario), au Groupe de travail du CCS sur la santé
l’exposition de la mère à la TCDD et aux 20 composés
de l’écosystème.
chimiques qui y sont apparentés par leur structure. Au cours
des 15 dernières années, les recherches ont permis de
Jusqu’au siècle dernier, les populations de touladis dans les
déterminer la toxicité des divers congénères par rapport à la
Grands Lacs sont demeurées abondantes et stables, puis est
TCDD et une série de facteurs d’équivalence de la toxicité
survenue une baisse marquée des effectifs dans chaque lac,  à
(FET) ont été établis en fonction de la mortalité du touladi
différentes périodes. Dans le lac Ontario, ce déclin s’est
durant les premiers stades de vie. La toxicité causée par la
amorcé plus tôt que dans les autres Grands Lacs et, en 1960,
TCDD durant les premiers stades de vie du touladi se
le touladi avait pratiquement disparu. Un certain nombre de
manifeste par une affection œdémateuse non infectieuse,
facteurs ont certainement largement contribué à cette baisse
que l’on désigne sous le nom de maladie du « sac bleu Č et
qui présente une courbe dose-réponse prononcée : le seuil
Dans  le  lac  Ontario,  par  contre,  aucun  alevin
se situe à environ 30 pg de TCDD/g d’oeuf et le taux de
mortalité totale est atteint à environ 100 pg de TCDD/g
vésiculé  issu  de  la  reproduction  naturelle  n’a  été
d’oeuf.
observé avant 1986, malgré la présence de touladis
Aux fins de son évaluation rétrospective des risques, Cook a
adultes  à  la  fin  des  années  70  et  malgré  les
cherché à estimer l’exposition aux congénères apparentés à
la TCDD, ainsi que la bioaccumulation de ces composés
traitements larvicides contre la lamproie, amorcés
durant les années pendant lesquelles aucun échantillon
dans les affluents de ce lac en 1971 et conjugués à
d’oeuf n’était disponible ou le touladi était absent de
l’écosystème. Ainsi, les concentrations historiques de toxicité
des  efforts  de  reconstitution  des  populations  de
équivalente pour la TCDD dans les oeufs de touladi
touladis par l’ensemencement de poissons d’un an.
(CTEq
) ont été prévues à partir de sections de carottes de
oeufs
sédiments datés aux radionucléides. Afin de pouvoir
129