7.2
RÉPERCUSSIONS SUR LA SANTÉ DES BPC ET AUTRES CONTAMINANTS PRÉSENTS
DANS LES EAUX DU BASSIN DES GRANDS LACS
D
On sait par contre que les concentrations actuelles de BPC
epuis plus de trois décennies, les BPC et autres
dans les poissons des Grands Lacs présentent toujours des
substances toxiques persistantes sont une préoccu
7.1
risques importants pour la santé des personnes qui consom-
pation majeure aux termes de l’Accord relatif à la
7.2
ment ces poissons en quantités modérées à élevées (Johnson
qualité de l’eau dans les Grands Lacs. Eu égard à sa
et al., 1998;  ATSDR, 2000;  Schantz et al., 2001). On a ainsi
responsabilité d’informer la CMI sur les progrès continus
observé des troubles neurocomportementaux et des troubles
réalisés dans ce domaine de la science, le Groupe de travail
d’apprentissage associés à l’exposition aux BPC chez des
sur la santé de l’écosystème a préparé le compte rendu qui
enfants dont les mères avaient consommé quelques repas par
suit, encouragé notamment dans ce travail par la publication
mois de poisson des Grands Lacs (Lonky et al., 1996;
récente des articles suivants relevés par le CCS dans le
Jacobson et Jacobson, 1996; Darvill et al., 2000; Stewart et al.,
journal Environmental Health Perspectives :
2002). Parmi les autres effets préoccupants sur la santé,
Comparison of Polychlorinated Biphenyl Levels across
mentionnons des effets sur les systèmes endocrinien et
Studies of Human Neurodevelopment (Longnecker et
immunitaire et un risque accru de cancer (ATSDR, 2000).
al., 2003);
Chez les personnes qui consomment du poisson des Grands
Increased Concentrations of Ploychlorinated Biphenyls,
Lacs, la charge corporelle de BPC et autres substances
Hexachlorobenzene and Chlordanes in Mothers to Men
chimiques organiques persistantes est de deux à quatre fois
with Testicular Cancer (Hardell et al., 2002);
supérieure à celle mesurée dans la population américaine en
Effects of PCB Exposure on Neuropsychological
général (Anderson, 1998; Hanrahan et al., 1999; Shantz et al.,
Function in Children (Schantz et al.,  2003), et
1996, 1999). Donc, pour respecter les critères de santé
A Longitudinal Examination of Factors Related to
publique fixés par l’administration fédérale américaine et les
Changes in Serum Polychlorinated Biphenyl Levels (Tee
États, les concentrations de BPC dans les eaux et les poissons
et al., 2003).
des Grands Lacs (zone de pleine eau et certains affluents)
devront être réduites d’un à trois ordres de grandeur.
7.2.1
Préoccupations relatives aux produits
De fréquents avis relatifs à la consommation de poisson sont
chimiques toxiques persistants
émis pour chacun des Grands Lacs et bon nombre des voies
de communication en raison de la présence de BPC (US EPA,
Les mesures réglementaires mises en place par les États-Unis
2002a), et certains de ces avis concernent la présence de
et le Canada ont favorisé une réduction sensible des BPC et
dioxines (MDCH, 2002). Tous les départements de santé
autres substances chimiques toxiques chez les poissons (US
publique des États limitrophes des Grands Lacs se basent sur
EPA, 2003a; 2003b). Au cours des dernières années, toute-
un seuil de 0,05 ppm de BPC dans les filets de poisson pour
fois, la diminution annuelle des BPC a considérablement
émettre des avis aux consommateurs de poisson de pêche
ralenti et on ne sait pas si les concentrations de BPC
sportive (US EPA, 2002). En deçà de ce seuil, le poisson peut
continuent de diminuer, après avoir affiché une courbe de
être consommé sans restriction mais, à mesure que la
décroissance du premier ordre, ou si elles se rapprochent
concentration augmente au-delà de ce seuil, les personnes
plutôt d’une concentration d’équilibre. Il est difficile de tirer
doivent réduire graduellement leur consommation de
des conclusions fermes à ce sujet, en raison de la variabilité
poisson, de « un repas de poisson Č par semaine à « aucun
des données disponibles et de la présence d’un certain
repas Č de poisson (GLSFATF, 1993).
nombre de variables confusionnelles, notamment de la
modification de la dynamique du réseau trophique provo-
Dans le lac Michigan, les gros touladis mesurant plus de
quée par l’introduction d’espèces envahissantes.
26 pouces présentent des concentrations de BPC qui
dépassent de 40 fois le seuil commandant la publication
d’avis sanitaires, et ces concentrations dépassent de 10 fois en
Dans  le  lac  Michigan,  les  gros  touladis  mesurant
moyenne le seuil prescrit chez le saumon coho (MDCH, 2002;
plus de 26 pouces présentent des concentrations
MDEQ, 2003; WDH/WDNR, 2002). Les États du Michigan, du
Wisconsin et de l’Illinois recommandent donc à toute la
de  BPC  qui  dépassent  de  40  fois  le  seuil
population d’éviter de consommer de gros touladis (US EPA,
commandant la publication d’avis sanitaires, et ces
2002). De plus, les femmes en âge de procréer et les enfants
de moins de 15 ans doivent limiter leur consommation de
concentrations dépassent de 10 fois en moyenne
saumon coho à un repas par mois au Michigan, tandis que les
autres États appliquent cette mise en garde à l’ensemble de
le seuil prescrit chez le saumon coho
leur population (MDCH, 2002; US EPA, 2002; WDH/WDNR,
127