que les deux gouvernements fédéraux approuvent
mais ils peuvent être réduits si le poisson est préparé
le financement de base pour la mise en oeuvre d’un
convenablement. Il est bien entendu préférable d’éviter
programme de surveillance et de suivi.
complètement de consommer du poisson présentant des
symptômes de botulisme.
Le CQEGL est impressionné par le grand esprit de collabora-
tion et de partage de l’information entre les chercheurs
6.2.4
Conseils et recommandations du Conseil
étudiant la question du botulisme de type E. Ce type de
de la qualité de l’eau des Grands Lacs
réseau d’entraide est essentiel pour que les intervenants
6.2
puissent déceler les problèmes et rassembler de l’informa-
Le Conseil de la qualité de l’eau des Grands Lacs continuera
tion scientifique visant à faciliter la prise de décisions
de surveiller les questions du lac Érié et du botulisme de
éclairées en matière de politiques et de programmes. Le
type E. Les conseils formulés par le CQEGL pour le moment
niveau de financement pour les programmes menés aux
sont décrits ci-après.
États-Unis semble être suffisant pour le moment, mais ce
n’est pas le cas pour les programmes du Canada, puisque les
Les fonds disponibles pour la recherche reflètent la grande
programmes de recherche et de surveillance doivent se faire
détermination des parties concernées envers l’identification
concurrence pour obtenir les ressources consacrées à
des changements en cours dans le lac Érié et, surtout, les
d’autres menaces, comme celle du virus du Nil occidental.
raisons de ces changements. Les réponses à ces questions
On s’attend à ce que les programmes en place aux États-Unis
devraient faciliter la prise de décisions éclairées en matière
soient confrontés, dans l’avenir, au même type de concur-
de programmes et de politiques. Le CQEGL appuie toute
rence financière. Il faut pouvoir compter sur le financement
recherche supplémentaire qui pourrait être requise à la
continu de la recherche pour parvenir à répondre aux
lumière des constatations découlant des travaux actuels.
questions scientifiques clés.
Le CQEGL fait les recommandations suivantes à la CMI :
Le CQEGL recommande ce qui suit à la CMI :
que les parties réservent les fonds nécessaires pour
que les gouvernements du Canada et des États-Unis
appuyer la recherche supplémentaire en vue de
maintiennent leur financement des programmes de
caractériser les changements survenant dans le lac
recherche sur le botulisme de type E en vue de
Érié et de favoriser la prise de décisions éclairées
faciliter la prise de décisions éclairées en matière
en matière de programmes et de politiques.
de programmes et de politiques.
Le CQEGL est préoccupé par l’incertitude liée à la charge de
Le CQEGL souligne le lien qui semble exister entre les
phosphore dans le lac Érié ainsi que dans les autres Grands
espèces étrangères envahissantes, les problèmes du lac Érié
Lacs. On ignore en particulier les charges de phosphore
et le botulisme de type E. Dans ses conseils formulés en
associées au ruissellement des terres, ce qui découle
2001, le CQEGL a souligné les conséquences
directement des compressions exercées dans le passé dans
environnementales et économiques de la présence d’espèces
les programmes de surveillance et de suivi. Comme suite à
étrangères envahissantes, en particulier des moules zébrées
ces compressions, de grandes portions du bassin de drainage
et quagga. Il a également fait part de ses préoccupations
ne sont pas surveillées, et d’autres portions ne le sont pas
pour l’avenir, qui pourrait présenter des conséquences
suffisamment, ce qui fait qu’on ne tient pas compte d’impor-
encore plus dévastatrices si des mesures concrètes ne sont
tants événements comme les tempêtes, qui amènent de
pas prises dès maintenant pour protéger les Grands Lacs
grandes quantités de produits nutritifs et d’autres
contre l’envahissement par des espèces étrangères. Le
contaminants. Il faut déterminer le degré de soutien envers
CQEGL continue de se montrer préoccupé par le manque de
la mise en oeuvre de programmes de surveillance des bassins
progrès réalisés à l’égard de la mise en oeuvre du traitement
hydrographiques, des affluents et des lacs.
efficace des eaux de ballast.
De façon à protéger les progrès environnementaux réalisés
jusqu’à maintenant, à mieux suivre les questions du jour et à
déceler les nouvelles tendances, le CQEGL fait la
recommandation suivante à la CMI :
119