6.2
CHANGEMENTS DANS L’ÉCOSYSTéME ET ÉPIDÉMIE DE BOTULISME DE TYPE E DANS LE LAC ÉRIÉ
le botulisme de type E et la mortalité du poisson dans la
6.2.1
Contexte
portion new-yorkaise du lac Érié; Bill Culligan, New
E
York Department of Environmental Conservation;
n 1999, la U.S. Environmental Protection Agency (EPA)
le botulisme aviaire; Grace McLaughlin, Geological
et l’Institut national de recherche sur les eaux d’Envi
Survey des États-Unis;
ronnement Canada ont fait, séparément, deux
la mortalité chez les oiseaux piscivores – l’expérience
observations perturbantes à l’égard du lac Érié : la concentra-
ontarienne; Jeff Robinson, Environnement Canada.
tion de phosphore dans la colonne d’eau s’accroissait, et la
quantité d’oxygène dissous continuait de baisser au fond des
eaux du bassin central. Ces tendances se sont maintenues au
6.2.2
Changements dans l’écosystème
moins jusqu’en 2001. La disponibilité accrue du phosphore
du lac Érié – Constatations
(un élément nutritif) et le potentiel de disparition d’organis-
mes vivants en raison du manque d’oxygène menaçaient de
Le 8 mai 2003, le CQEGL a présenté les constatations et les
ramener les conditions vécues à la fin des années 1960 et au
conseils suivants à la CMI.
début des années 1970, comme la présence de Cladophora
ou d’autres plantes mortes et en décomposition sur les
Les observations formulées par l’U.S. EPA et Environnement
plages.
Canada en 1999 avaient également été soumises à d’autres
scientifiques. Voici quelques-unes des observations liées au
En outre, on a récemment observé l’épidémie de botulisme
lac Érié :
chez les poissons et les oiseaux du lac Érié ainsi que la
concentrations accrues de phosphore dans les eaux
propagation du virus aux lacs Huron et Ontario. Cet élément
libres du bassin central, bien que les charges totales de
a également entraîné le dépôt, sur les plages, de carcasses en
phosphore trouvées dans l’ensemble du lac n’avaient
décomposition, ce qui a attiré l’attention du public : le
pas beaucoup augmenté;
phénomène ne posait pas seulement un problème d’esthéti-
très faible biomasse de phytoplancton, mesurée par les
que, mais aussi une menace pour la santé publique. Des
concentrations de chlorophylle a;
questions ont été soulevées pour déterminer la nature des
besoins en oxygène inchangés dans le bassin central;
programmes et des politiques qui permettraient de régler les
arrivée plus rapide et résistance de l’hypolimnion,
deux problèmes.
rendant le bassin central vulnérable à des baisses
prononcées des concentrations d’oxygène dissout.
Le CQEGL a fait le suivi des deux questions et, à sa réunion
tenue à Ottawa (Ontario), le 8 octobre 2002, il a choisi
Pour trouver les explications, des scientifiques chevronnés,
d’avoir recours à des experts pour déterminer la nature et les
préoccupés par la situation,  ont formulé une série de
raisons des changements. En même temps, la CMI a de-
questions, et la U.S. EPA a lancé un appel de projets de
mandé des conseils de façon à conseiller à son tour les
recherche. Le Lake Erie Millenium Network, qui avait déjà
gouvernements quant à la démarche à prendre en termes de
préparé des projets de recherche en vue d’évaluer ces
recherche, de programmes et de politiques. Le 14 novembre
questions, a présenté un plan. De plus, outre les recherches
2002, le président de la section canadienne de la CMI, Herb
entreprises depuis 1980, Environnement Canada s’est
Gray, a eu droit à un exposé sur l’évolution de l’écosystème
engagé à offrir le soutien logistique nécessaire. Les recher-
du lac Érié, et tous les commissaires ont été mis au courant
ches ont été entamées de bonne foi en 2002, et les données
des deux questions susmentionnées le 3 décembre 2002.
et constatations sont partagées de façon régulière, au fur et à
mesure qu’elles deviennent disponibles. Les recherches en
Le CQEGL a assisté à un exposé plus détaillé de la part de
cours sont menées à la lumière de la vision actuelle des
chercheurs clés au cours de sa réunion des 6 et 7 mars 2003.
questions et visent à mettre à l’essai les hypothèses et à
Pour la question du lac Érié, le CQEGL a eu droit à trois
établir ou confirmer les causes. Les constatations découlant
présentations sur les sujets suivants :
des recherches, qui devraient être terminées à la fin 2003,
contexte et historique, Glenn Warren, U.S. EPA;
serviront à orienter les décisions sur les programmes et les
la « zone morte Č du lac Érié, Murray Charlton, Institut
politiques, ainsi qu’à orienter les recherches qui pourraient
national de recherche sur les eaux;
s’avérer nécessaires dans l’avenir. Voici les principales
l’état trophique du lac Érié, Jan Ciborowski, Université
questions et constatations préliminaires élaborées jusqu’à
de Windsor.
maintenant.
Raisons pouvant expliquer la réduction prévue de
Pour la question du botulisme, le CQEGL a assisté à trois
l’épaisseur ou la résistance accrue de l’hypolimnion :
présentations sur les sujets suivants :
116