6.1
INTRODUCTION
E
n vertu de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les
Conformément à ses responsabilités en vertu de l’Accord
relatif à la qualité de l’eau dans les Grands Lacs, le CQEGL
Grands Lacs, le Conseil de la qualité de l’eau des
6.1
s’est penché sur les questions suivantes au cours du cycle
Grands Lacs (CQEGL) est le conseiller principal de la
biennal de 2001-2003 :
Commission mixte internationale (CMI) sur toutes les
questions touchant la qualité de l’eau dans le bassin des
-
Changements climatiques – Répercussions sur le bassin
Grands Lacs. En vue d’optimiser les ressources disponibles et
par esprit de collaboration, la CMI établit les priorités dans le
des Grands Lacs (chapitre 4)
cadre d’un processus de consultation biannuel auprès du
-
Annexe 2 – Plans d’actions correctrices et Plans d’amé-
Conseil de la qualité de l’eau des Grands Lacs, du Conseil
nagement panlacustres (chapitre 2)
consultatif scientifique des Grands Lacs, du Conseil consulta-
-
Changements dans l’écosystème du lac Érié (chapitre 6)
tif international de la qualité de l’air et du Conseil des
-
Épidémie de botulisme de type E (chapitre 6)
directeurs de recherche des Grands Lacs, et elle donne au
-
Examen de la navigation dans le bassin des Grands Lacs
(chapitre 6)
public l’occasion de s’exprimer. Une fois les priorités
approuvées, la CMI les confie au conseil consultatif perti-
Des membres individuels du CQEGL ont également mis à
nent, choisi sur la base de son mandat et de son expérience.
De nombreuses priorités ouvrent la voie à la collaboration.
profit leurs compétences professionnelles au cours des
Certaines priorités sont établies sur deux ans, d’autres sont
activités prioritaires menées par d’autres conseils consulta-
échelonnées sur une plus longue période.
tifs, dont l’urbanisation et les nouveaux enjeux.
115