Principe 16
Principe 7
Diriger l’écoulement des eaux pluviales vers des zones
Les codes de stationnement doivent être révisés pour réduire
perméables, comme des cours, des canalisations à écoule-
les exigences de stationnement lorsqu’il y a un transport en
ment libre ou des zones enherbées, et éviter de les achemi-
commun ou lorsque des dispositions relatives au stationne-
ner vers le système routier et le réseau de transport des eaux
ment partagé réalisables sont prises.
pluviales.
Principe 8
Principe 17
Réduire l’imperméabilité générale associée aux espaces de
Créer une zone tampon de largeur variable enherbée
stationnement en fournissant des espaces pour automobiles
App.
naturellement le long de tous les cours d’eau permanents
compactes, réduisant les dimensions des stalles, en concevant
qui comportent des caractéristiques environnementales
des bandes de stationnement efficaces et en utilisant des
1
essentielles comme la plaine inondable de 100 ans, des
matériaux perméables dans les zones de stationnement
pentes prononcées et des terres humides d’eau douce.
supplémentaires lorsque c’est possible.
Principe 18
Principe 9
La bande d’eaux riveraines devrait être préservée ou
Fournir des incitatifs significatifs pour encourager le station-
restaurée avec de la végétation indigène. La zone tampon
nement structuré et partagé afin de le rendre plus viable
doit être conservée pendant les étapes de délimitation de la
économiquement.
révision de l’aménagement, de la construction et postérieure
à l’aménagement.
Principe 10
Lorsque c’est possible, utiliser des zones de biorétention, des
Principe 19
bandes filtrantes et/ou d’autres dispositifs, qui peuvent être
Le nettoyage et le nivellement des forêts et de la végétation
intégrés dans les zones d’aménagement paysager requises et
indigène sur un site doivent être limités à la surface mini-
aux îlots directionnels, pour traiter les eaux pluviales des
male pour construire les lots, permettre l’accès et fournir la
parcs de stationnement.
protection contre les incendies. Une partie fixe de tous les
espaces libres communautaires doit être gérée de manière
Principe 11
intégrée comme espace vert protégé.
Promouvoir le concept d’espaces libres qui comportent des
parcs de plus petites tailles afin de minimiser la surface totale
Principe 20
imperméable, réduire les cožts de construction totaux,
Conserver les arbres et la végétation sur chaque site en
conserver des zones naturelles, fournir un espace récréatif à la
effectuant des plantations supplémentaires, regroupant les
communauté et promouvoir la protection du bassin hydrogra-
zones boisées et favorisant l’utilisation de plantes indigènes.
phique.
Lorsque c’est faisable, aménager les espaces verts commu-
nautaires, l’emprise des rues, les îlots de parcs de stationne-
Principe 12
ment et les autres zones paysagées pour favoriser la végéta-
Assouplir les exigences en matière de marges latérales et
tion naturelle.
permettre la construction de façades plus étroites pour
réduire la longueur totale des routes dans la communauté et
Principe 21
l’imperméabilité générale du site. Assouplir les exigences de la
Les incitatifs et la souplesse sous forme de compensation de
marge de reculement pour minimiser la longueur des voies
la densité, l’étalement des zones tampon, la réduction des
d’accès et réduire l’imperméabilité totale du lot.
impôts fonciers, les crédits pour les systèmes d’eaux
pluviales et l’aménagement d’espaces libres de droit doivent
Principe 13
être encouragés pour favoriser la conservation des bandes
Promouvoir des normes d’aménagement plus souples pour
d’eau, des forêts, des baissières et d’autres zones de valeur
les trottoirs des subdivisions résidentielles. Lorsque c’est
environnementale. En plus, une atténuation hors site
faisable, évaluer la possibilité de situer les trottoirs d’un seul
cohérente avec l’aménagement des bassins hydrographiques
côté de la rue et de fournir des passerelles reliant des zones
adopté localement doit être encouragée.
piétonnières.
Principe 22
Principe 14
Les nouveaux exutoires d’eaux pluviales ne doivent pas
Réduire l’imperméabilité globale du lot en favorisant des
décharger d’eaux pluviales naturelles dans des terres
surfaces différentes pour les voies d’accès et les voies d’accès
humides sous l’autorité d’un organisme, couches aquifères à
partagées qui relient ensemble deux ou plusieurs résidences.
source unique ou zones sensibles.
Principe 15
Indiquer clairement comment l’espace libre communautaire
sera géré et désigner une entité légale renouvelable responsa-
ble de la gestion des espaces libres naturels et récréatifs.
87