APPENDICE 1 : PRINCIPES D’AMÉNAGEMENT MODéLE DU TERRITOIRE
DÉVELOPPÉS PAR LE CENTER FOR WATERSHED PROTECTION
(Center for Watershed Protection/http ://www.cwp.org)
Stratégies pour les bassins hydrographiques ruraux (de 0
devrait se concentrer en centres villageois plutôt que d’être
à 10 % de couvert imperméable)
réparti dans de grandes surfaces dans la campagne.
L
’une des principales implications du modèle de couvert
imperméable est que celui-ci prévoit des impacts
Stratégies pour les bassins hydrographiques suburbains
négatifs sur les cours d’eau à une intensité extrêmement
(10 % à 25 % de couvert imperméable)
faible d’aménagement des bassins hydrographiques en
l’absence de tout traitement. Pour mettre cela en perspective,
Principe 1
il faut s’imaginer que le développement résidentiel sur un lot
Concevoir des avenues résidentielles ayant une largeur
de deux acres zoné bassins hydrographiques comporte
requise d’asphaltage minimale pour recevoir les voies de
généralement plus de 10 % de couvert imperméable et, ainsi,
transport, le stationnement sur la rue et l’accès des véhicules
passe d’une classification sensible à une classification ayant
d’urgence, d’entretien et de service. Ces largeurs doivent être
un impact. Ainsi, lorsqu’une communauté désire protéger
basées sur le volume de la circulation.
une ressource aquatique importante ou une espèce très
exigeante, comme la truite ou le saumon, ou l’anadonte en
Principe 2
danger, le modèle de couvert imperméable suggère qu’il doit
Réduire la longueur totale des avenues résidentielles en
y avoir une limite maximale à la croissance qui est non
examinant l’agencement des autres rues pour déterminer la
seulement très faible, mais habituellement bien inférieure au
meilleure option permettant d’augmenter le nombre de
zonage courant pour de nombreux bassins hydrographiques
résidences par unité de longueur.
suburbains et même ruraux.
Principe 3
Il n’est pas surprenant alors que le débat ait rapidement porté
Lorsque c’est possible, les largeurs de l’emprise des avenues
sur la question de savoir si les pratiques de traitement dans
résidentielles doivent correspondre au minimum requis pour
les bassins hydrographiques pouvaient fournir une atténua-
recevoir la chaussée de circulation, le trottoir et les canalisa-
tion adéquate relative au modèle de couvert imperméable. (À
tions à écoulement libre enherbées. Les services publics et les
titre d’exemple, les bandes d’eau, les pratiques de traitement
collecteurs d’eaux pluviales doivent être situés dans la section
des eaux pluviales, un meilleur aménagement des sites et
asphaltée de l’emprise quand c’est possible.
d’autres formes de traitement des bassins hydrographiques
permettent-ils un aménagement plus dense dans un bassin
Principe 4
hydrographique donné?)  Seul un nombre limité de recher-
Réduire le nombre de culs-de-sac résidentiels et incorporer
ches a traité de cette question et les résultats préalables ne
des espaces verts aménagés pour réduire leur couvert
sont pas rassurants. À cette étape préliminaire, les chercheurs
imperméable. Le rayon du cul-de-sac doit être le minimum
ont toujours de la difficulté à détecter l’impact du traitement
requis pour recevoir les véhicules d’urgence et d’entretien.
des bassins hydrographiques et moins à les définir. Nos
Des ronds-points alternatifs doivent être prévus.
techniques de recherches sur les bassins hydrographiques et
notre capacité à mettre en oeuvre un traitement doivent être
Principe 5
grandement améliorées avant que nous puissions espérer
Lorsque la densité, la topographie, les sols et la pente le
obtenir une réponse scientifiquement défendable sur cette
permettent, des canalisations à écoulement libre enherbées
question cruciale. D’ici là, les gestionnaires seront extrême-
doivent être utilisées dans les emprises des rues pour
ment prudents lors de l’établissement d’attentes élevées
canaliser et traiter l’écoulement des eaux pluviales.
quant à l’efficacité des traitements du bassin hydrographique
pour atténuer l’effet des couverts imperméables.
Principe 6
Le ratio d’espaces de stationnement requis régissant un
En conséquence, les schémas directeurs des bassins hydrogra-
aménagement du territoire ou une activité particulière doit
phiques ruraux doivent limiter le couvert imperméable à
être mis en vigueur en ce qui concerne un maximum et un
moins de 10 %, particulièrement si une surveillance confirme
minimum afin d’infléchir la construction excessive d’espaces
que les cours d’eau sont d’excellente qualité. Le zonage
de stationnement. Les ratios d’espaces de stationnement
agricole, la conservation dynamique des terres, de grandes
existants doivent être révisés en regard de leur conformité en
bandes d’eau et l’interdiction de construire des égouts sont
tenant compte de l’expérience locale et nationale pour voir si
d’autres stratégies clés. Tout aménagement qui se produit
des ratios plus faibles sont garantis et faisables.
86