3.2
RÉUNION D’EXPERTS SUR L’IMPACT DE L’AMÉNAGEMENT URBAIN
ET DE L’URBANISATION SUR LA QUALITÉ DE L’EAU DES GRANDS LACS
Examen des indicateurs de la CEEGL de l’aménage-
ment du territoire
Dans ce cycle, le Groupe de travail sur la mise en oeuvre a
3.2.1
Introduction
commandé un rapport aux étudiants finissants en science
de l’environnement de l’Université de Guelph (Ontario),
D
epuis les années 1970 (Waller 1981; Marsalek 1991;
qui devaient évaluer la liste courante des indicateurs de la
U.S. EPA 1983), les gouvernements et les organisa-
CEEGL de l’aménagement du territoire pour déterminer
tions
leur simplicité, leur portée, leur sensibilité, leur potentiel
ont étudié l’impact de l’urbanisation sur l’environne-
de quantification et la disponibilité de cibles numériques
ment naturel, particulièrement sur les Grands Lacs. La CMI a
spécifiques. Cette évaluation a surtout porté sur les huit
d’abord étudié l’urbanisation et son impact sur les Grands
indicateurs suivants.
Lacs par l’intermédiaire du Groupe de référence sur la
1)
Étendue du rivage bétonné (ID 8131)
pollution provenant des activités liées à l’utilisation des
2)
Région, qualité et protection des îles des Grands Lacs
terres (GRPAUT). Dans son rapport final, publié en 1978, le
(ID 8129)
GRPAUT a formellement conclu que l’urbanisation était un
3)
Agriculture (ID 7028)
contributeur important au problème de la qualité de l’eau du
4)
Activités de la régie environnementale basées sur la
bassin (CMI 1978). Depuis l’étude du GRPAUT, des études
place des citoyens/communautés (ID 3513)
récentes ont continué à identifier l’aménagement du
5)
Processus de planification écologique (ID 7053)
territoire à des fins urbaines comme source majeure de stress
6)
Réaménagement des friches industrielles (ID 7006)
sur l’écosystème des Grands Lacs. En 1996, la Conférence
7)
Densité urbaine (ID 7000)
sur l’état de l’écosystème des Grands Lacs (CEEGL) a
8)
Transport en commun (ID 7012)
souligné cette question dans le contexte de son thème,
« L’année du littoral Č, et a documenté les menaces à grande
Bien que la CEEGL propose d’utiliser ces indicateurs pour
échelle de la pollution diffuse affectant les lacs Michigan,
évaluer une large gamme d’impacts environnementaux
Érié et Ontario. La CEEGL a conclu que la croissance et le
potentiels, l’évaluation a porté particulièrement sur
développement, particulièrement l’étalement urbain, avaient
l’utilité de ces indicateurs pour indiquer tout progrès sous
des impacts importants sur la région en raison des modifica-
l’égide de l’Accord relatif à la qualité de l’eau dans les
tions de l’aménagement du territoire dans le bassin des
Grands Lacs. La conclusion à laquelle est arrivé cet examen
Grands Lacs.
a montré que tous les indicateurs proposés par la CEEGL
devaient être améliorés avant de pouvoir être appliqués
Beaucoup a déjà été fait pour répondre aux problèmes
dans les rapports sur les Grands Lacs. Il n’y avait en aucun
environnementaux associés à l’urbanisation dans le bassin
cas une relation claire établie entre l’indicateur et tout
des Grands Lacs et au delà. De nombreux gouvernements
résultat environnemental particulier. Aucun indicateur ne
locaux, régionaux et provinciaux ont regroupé des outils,
comportait de cible proposée établie et, dans la plupart
tels que l’aménagement du territoire des bassins hydrogra-
des cas, même la définition de résultats désirés ou
phiques, la limitation de la croissance urbaine et la planifica-
d’activités n’était pas claire (par exemple l’agriculture
tion de la conservation dans les secteurs préoccupants et
durable et les activités de régie environnementale). Dans
ailleurs. Des initiatives de développement pondéré, parrai-
certains cas, il n’était même pas clair qu’il pouvait exister
nées par un certain nombre d’États américains et de provin-
une relation entre l’indicateur et un résultat
ces canadiennes ont permis d’effectuer un travail important
environnemental. Plusieurs indicateurs proposés impli-
en regard de l’éducation des décideurs et du public en
quaient que l’existence d’une disposition institutionnelle
général en matière de développement urbain et de son
particulière, comme un plan d’aménagement, permettait
impact sur des milieux environnementaux comme les
d’obtenir un résultat environnemental avantageux. En fait,
Grands Lacs.
de tels plans pouvaient varier beaucoup par leur nature,
leur étendue et leur impact environnemental, de sorte que
Bien qu’on en fasse plus et qu’on en connaisse davantage à
la simple existence d’un plan n’était pas un prédicteur
propos des impacts de l’urbanisation sur la qualité de l’eau
efficace de la qualité de l’eau, de l’altération de l’habitat
(Novotny 1992; Ellis 1996; Hermann 1997; Pandit 1997), la
ou de toute autre condition environnementale. L’examen
tendance des 20 à 30 dernières années s’est soldée par une
suggérait aussi que la nature spécifique du site d’un grand
urbanisation grandissante. Cette tendance s’accélère et
nombre d’habitudes d’aménagement rendait difficile le
produit de profonds effets négatifs sur les écosystèmes
développement du type de relations pertinentes à grande
aquatiques locaux de l’Amérique du Nord (U.S. EPA 2000).
échelle requises pour mettre en oeuvre ces indicateurs.
Dans la région des Grands Lacs, les zones urbaines du bassin
76