locales de financer les activités. Des fonds sont nécessaires
pour répondre aux exigences réglementaires; le plan
d’actions correctrices de la rivière Rouge signale que des
fonds supplémentaires seront requis pour rétablir les
utilisations de l’eau, sans toutefois déterminer le montant du
financement requis.
Un autre besoin clé touche les trois PAC : il s’agit d’une
orientation et d’un engagement plus actifs de la part des
gouvernements des États-Unis et des États concernés. Il n’y a
pas d’organisme distinct chargé de superviser chaque PAC, ce
qui soulève la question de la responsabilité et de l’obligation
de rendre compte pour que les mesures correctrices
nécessaires soient prises. En particulier, on a remarqué que
l’État du Michigan ne joue pas un rôle actif dans les plans
d’actions correctrices des rivière Rouge et Detroit, mais c’est
La gestion de l’information et des connaissances ainsi que la
peut-être parce que l’État considère que les plans d’actions
mémoire institutionnelle sont d’autres éléments applicables à
correctrices relèvent du gouvernement fédéral.
l’ensemble du bassin des Grands Lacs. Les membres du
personnel chargé de la mise en oeuvre des plans d’actions
Le Michigan a participé au plan d’actions correctrices de la
correctrices à l’échelle des localités, des États, de la province
rivière Clinton, mais plusieurs personnes ont occupé à tour
ou des pays ne sont pas nécessairement au courant des
de rôle le poste d’agent de liaison au cours des dernières
données scientifiques et techniques qui pourraient avoir un
années, et le représentant actuel collabore à plusieurs plans
incidence sur la définition ou la compréhension des problèmes
d’actions correctrices en cours partout dans l’État.
ou sur l’application de solutions. C’est tout particulièrement le
L’Environmental Protection Agency des États-Unis a récem-
cas lorsque des gens bien informés sont remplacés par de
ment nommé un agent de liaison pour le plan d’actions
nouveaux arrivants : un nombre appréciable d’heures doit
correctrices de la rivière Clinton.
alors être consacré aux courbes d’apprentissage et à l’acquisi-
tion d’information que d’autres connaissent déjà. Il faut donc
Des groupes locaux posséderaient les compétences nécessai-
établir des mécanismes efficaces pour veiller à ce que toutes les
res pour entreprendre la planification, mais l’État du
personnes qui travaillent sur les plans d’actions correctrices
Michigan et le gouvernement des États-Unis doivent s’impli-
ont accès rapidement à l’information, aux connaissances et à
quer activement dans le processus, pour :
l’expérience acquises par d’autres personnes.
Le CQEGL reconnaît que la gestion de l’information et des
connaissances ainsi que la mémoire institutionnelle compor-
Il n’y a pas d’organisme distinct chargé de superviser
tent des défis de taille, mais que ces éléments méritent d’être
chaque  PAC,  ce  qui  soulève  la  question  de  la
administrés par les gouvernements fédéraux. Le CQEGL
reconnaît en outre qu’un certain nombre de mécanismes sont
responsabilité et de l’obligation de rendre compte
actuellement utilisés pour gérer et transférer l’information et
les connaissances, comme des ateliers binationaux axés sur un
pour que les mesures correctrices nécessaires soient
aspect précis de l’altération des utilisations de l’eau, les divers
prises.
rapports d’orientation produits par le CQEGL (par exemple,
sur l’analyse et la restauration des sédiments contaminés), et
les ateliers offerts dans le cadre des plans d’actions correctri-
veiller à ce que les plans soient bien rédigés et ciblés
ces, conjointement aux réunions biennales de la CMI. D’autres
afin de répondre, non seulement aux objectifs locaux,
outils mériteraient peut-être d’être pris en considération, dont
mais aussi aux exigences réglementaires et aux objectifs
: un guide à feuilles mobiles facile à mettre à jour; une trousse
fixés dans l’Accord;
d’information contenant les renseignements de base; le
faciliter la coordination et la collaboration entre les
programme DREAMS (Data Retrieval, Exchange, Archival and
nombreuses communautés et organismes locaux faisant
Management System), mis sur pied pour la rivière Detroit; un
partie de chaque secteur préoccupant;
réseau de communication sur Internet semblable à celui mis
assurer la prise en charge et la responsabilisation pour
sur pied pour le botulisme.
l’élaboration du plan d’actions correctrices, mais avant
tout, pour la mise en oeuvre des mesures correctrices.
Une autre solution pour faciliter le partage de l’information
ainsi que la planification et la mise en oeuvre de mesures
La nécessité pour les gouvernements des deux pays, des
correctrices serait d’adopter une approche linéaire, reliant les
États et de la province de jouer un rôle plus actif pourrait
secteurs préoccupants des rivières St. Clair, Clinton, Detroit,
également s’appliquer à d’autres secteurs préoccupants. Ce
Rouge et Raisin au Plan d’aménagement panlacustre du lac
sujet pourrait être traité par le Groupe de travail sur l’annexe
Érié.
2 de la CMI.
68